RPG Halo
Bienvenue sur RPG Halo!

N'hésitez pas à vous inscrire ou vous connecter si vous êtes déjà un membre du forum.

Si vous avez des questions, contacter les Administrateurs à l'adresse suivante : rpghalo@gmail.com

Ou sinon rejoignez nous sur notre page Facebook Rpg Halo



UNSC, ONI, Alliance Covenante Unifiée ou Rebelle ? Choisissez votre voie et combattez pour votre cause.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoire Rebelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marcus Jacob(Spartan 112)
Général d'Armée
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1917
Age : 24
Camps : UNSC
Localisation : Dans mon armure MJOLNIR
Devise : Spartan never die - they are just Missing In Action
Date d'inscription : 21/02/2007

Caractéristiques
Classes: Spartan
Médailles: Aucune
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Histoire Rebelle   Ven 2 Aoû - 7:50

Tout d'abord, je tiens à préciser que l'histoire du forum est basée sur l'univers de Halo mais elle peut ne pas respecter tout à 100% mais nous ferons de notre mieux pour garder le contrôle et que sa ne devienne pas n'importe quoi. L'histoire du forum sera modifié et d'autres sections se rajouteront à mesure que le RP avance.



Rebelle

Je suis un des rares survivants de la première rébellion. J'étais la quand la bataille à commencé. Les gens m'appelle Promz parce que je fût un des premiers Rebelles à être promu à la légion des "Z". La Légion des Z est, ou plutôt était, une équipe de rebelles formés des meilleurs soldats. On s'occupait des missions suicides. Personne ne s'attendait à ce qu'on survivre à ces missions et pourtant ce fut le cas. Bien sûr, certains de nos frères d'armes sont mort au combat. Après des dizaines d'années à faire des missions suicides pour les chefs rebelles, je fût nommé Commandant de la Légion des "Z". Ma première mission en tant que commandant était le détournement de nouvelles technologies développées par l'UNSC.


Moi et les gars sommes donc partis infiltrer un vaisseau lourdement gardé. Nous avons simplement pris une navette bien ordinaire pour rejoindre le vaisseau. Sur place, l'UNSC nous a rapidement détecté et c'était exactement comme j'avais prévu. Une fois à bord, nous avons fais semblant de nous rendre et dès qu'ils ont eu le dos tourné, nous sommes passés à l'action. Après avoir éliminé les premiers soldats, nous sommes partis à la recherche de notre colis. À notre arrivé, nous avons eu le malheur de constater que l'UNSC nous avait tendu un piège. Dans ce genre de situation, mon chef, le Spartan renégat Miklagaard ou plutôt Master-Killer, m'avait donné une solution qui marche à coup sûr. Je fis donc signe aux gars d'appliquer le plan B et nous savons tous que B, chez les rebelles, ça veut dire "boum". Nous avons donc fais exploser les charges qui avaient été posées quelque temps avant. L'explosion fut plus violente que prévue et deux de mes hommes furent tués en même temps qu'une partie de l'UNSC. J'ai couru aussi vite que je le pouvais pour me rendre à la navette. Entre temps, mes amis se faisaient tous descendre un par un, sauf une : elle réussit à s'échapper, je ne sais trop comment, et me rejoignit dans la navette. Une fois arrivés à la navette, nous étions partis sans même regarder une fois en arrière.


Plus le temps passaient et plus les missions devenaient difficiles. Chaque mission demandait des sacrifices et rares sont ceux qui revenaient en vie. Malgré tout, cette femme, qui avait survécu sur le vaisseau de l'UNSC, survivait à chaque fois. Je commençais à être réellement proche d'elle plus que je ne l’aurais jamais été. Après une mission délicate près de la planète Te, nous avons reçu un appel de notre Chef Master-Killer. Une fois à bord du vaisseau, plusieurs inconnus étaient présents. Une fois arrivés au poste de commandement, je vis notre chef qui discutait avec un autre homme. Cet homme était assez grand et costaud, il avait de longs cheveux bruns et plusieurs cicatrices assez visibles. J'étais à peine arrivé sur place et déjà Master-Killer avait sortis un couteau pour le planter dans la main du pirate. Je ne le vis pas sur le moment mais l'homme avec les cicatrices étaient le chef du plus gros groupe de pirates. Je me dépêcha de sortir mon arme et de tuer les quelques gars qui l'accompagnaient. Pendant ce temps, le chef des pirates criait de douleur en essayant de retirer le couteau de sa main. Après un long moment à discuté avec le chef des rebelles, le pirate finit par céder et ordonna à tous d'obéir à Miklagaard. Celui-ci mis fin au règne du chef pirate avec une balle en pleine tête.


Il ordonna ensuite à tous de faire le ménage pendant que quelques uns des pirates, maintenant rebelles, devaient s'occuper du corps de leur ancien chef. Master-Killer leur ordonna de lui couper la main pour que le couteau planté dans celle-ci reste sur la table afin de montrer l'exemple. Il me fit signe de le suivre. Il me confia qu'une équipe avait réussi à voler les plans d'un nouveau bouclier développé par l'UNSC. Évidemment, il le voulait aussi mais pour cela, il avait besoin d'ingénieurs et de scientifiques. C'était donc la prochaine mission de la Légion des "Z". À peine étions nous arrivés et déjà on devait partir. Une fois partis, je regardais la liste des personnes que l'on devait ramener et je dois dire que la mission semblait tout de même facile, excepté un ingénieur qui ce trouvait dans le nouveau Quartier Général fortifié de l'UNSC sur Terre.


Notre première cible était sur un vaisseau de transport. Il fut très facile à infiltrer. Nous avons rapidement neutralisé tout les membres d'équipage et trouvé l'ingénieur. Nous avons donc pris les habits de l'équipage et nous les avons expulsé dans une capsule de sauvetage. J'avais aussi pris les codes d’authentification pour avoir accès à la Terre. Le voyage fut long et notre équipe était bien stressée, ce voyage sur Terre allait être un des plus durs jamais fait. Nous étions donc en approche de la terre et il était maintenant temps de s'identifier. Après un moment qui sembla durer une éternité, le code fut accepté et notre vaisseau ce dirigeait maintenant vers le Quartier Général de l'UNSC.


Une fois sur place, je fût le premier à partir chercher le scientifique. Je fouillais un peu partout lorsque je reçu une communication d'urgence sur une ligne que seul les rebelles connaissent. Il s'agissait de ma coéquipière. Je me suis dépêché de me rendre à sa position mais je ne trouva rien d'autre qu'une pièce vide. Enfin, c'est ce que je croyais puisque une escouade d'ODST m'attendait. J'ai essayé de faire comme si je m'étais égaré mais ces soldats semblaient savoir que j'étais un rebelle. Je me suis donc battu du mieux que je pouvais mais j'ai tout de même finis inconscient. À mon réveille, j'étais ligoté sur une chaise. Une voix grave sortait d'un haut-parleur me demandant toutes sortes de questions sur les Rebelles. Ils ne savaient pas que j'étais de la Légion des "Z" puisqu'un membre de cette équipe ne dira jamais rien. Ils ont continué avec toutes sortes de méthodes dont la torture, les fausses promesses et les menaces. Cela faisait des mois que j'étais enfermé, peut-être même deux ou trois ans. Le temps était tellement long ici, je commençais à devenir fou. J'imaginais mon équipe accomplir l'impossible sans moi et la déception de mon chef envers mon échec.


Puis après six ans à être enfermé je fus libéré. C'était mon équipe qui venais me libérer. En fait, il n'y avait que deux membres que je connaissais. Il y avait ma compagne parmi eux. Ils m'avaient donc retrouvé. J'étais en piteux état. Je ne me souviens pas grand chose de notre extraction  la seule que je sais c'est qu'une fois dans la navette, on m'avait demandé si je les avais trahis. Je leur ai promis que je n'avais rien dit, ce qui était vrai. Ils m'avaient donc ramené à notre nouvelle base et j'avais été conduit auprès de Miklagaard. Je m'assis à une table et, que vous le croyez ou non, la main était encore là et en parfait état. Master-Killer m'expliqua que les chercheurs que j'avais kidnappé il y a six ans avaient figer la main dans cet état et que jamais elle ne se décomposerait avant 200 ans.


Bref, après une longue conversation avec lui, il mit un pistolet M6C sur la table. Il me chuchota à l'oreille qu'il y avait un traitre parmi nous. Un espion nous avait infiltré et pour prouver que, malgré les six années d'isolement, j'étais toujours loyal, il fallait que j'exécute le traitre. Je pris l'arme et me leva de peine et misère. Je vérifia mon chargeur, il était plein. Je me retourna vers les membres présents et regarda l'arme dans ma main. Je pointa l'arme vers les membres de la Légion des "Z" et commença à les descendre, un par un. Puis j’arrivai devant elle et je figea. Je ne pouvais pas la tuer, c'est elle qui m'avait sauvé et c'est en pensant à elle que j'avais réussi à tenir toutes ces années.


Soudain j'ai eu un "flash" à son sujet. Comment l'UNSC avait pu savoir que nous serions dans ce vaisseau que nous avons explosé et pourquoi le colis n'était pas là? Comment avait elle put s'échapper sur Terre alors que sa position était la même que moi? Je suis sur que tout n'était pas dû à une coïncidence. Mais malgré tout, je dois dire que j'avais des sentiments pour elle mais rien d'aussi fort que la loyauté et le respect que j'ai pour le chef de la rébellion. J'ai alors pressé la détente et une balle partis à toute vitesse pour terminer sa course entre ses deux yeux. Son corps s'écrasa au sol et je me retourna vers Master-Killer qui pointait une arme vers moi. Il ria et baissa son arme puis me tendit la main. Il me dit que j'avais encore une fois prouvé ma loyauté. Il m'expliqua que j'avais bien fais de tous les tués puisqu'on ne savait pas si elle avait des alliés infiltrés parmi nous.


Les temps passèrent rapidement, comparé à ces longues années d'isolement, et je commençais à trouver des membres potentiels pour mon équipe. Mais nous avions un plus gros problème. Les rebelles n'étaient pas venu me chercher en prison pour le plaisir. Depuis mon absence, en plus de l'UNSC, une nouvelle alliance de Covenants attaquait les rebelles qui avaient accepté d'aider les derniers Covenants séparatistes à condition qu'ils nous aident dans notre lutte. L'armée des Rebelles était beaucoup plus grosse qu'avant et en plus des humains, plusieurs races de Covenants séparatistes s'étaient joins à nous.


Depuis des années maintenant, nous combattons les Covenants. L'UNSC semble nous ignorer dans cette guerre. Le Général de l'Armée Rebelle est maintenant partis avec le plus gros de la flotte. J'ai été nommé Second en Chef et je suis aux commandes d'une petite flotte. Je suis maintenant âgé et fatigué. Mon corps est couvert de cicatrices et je n'ai plus la force de me battre avec la Légion des "Z". Celle-ci existe toujours et est de plus en plus active.


Nous avons détecté une petite flotte Covenante s'approchant de notre nouveau spatioport. Cette endroit était un refuge pour ceux et celles voulant fuir à cette guerre ou pour ceux désirant recruter pirates, mercenaires et chasseurs de prime. Tout le monde tenait à cet endroit, surtout notre chef qui adorait aller y boire un coup après une victoire. Nous sommes donc partis intercepter la petite flotte Covenante se dirigeant vers le spatioport Oméga.


Le combat a été long mais nous avons finalement réussi à prendre le dessus grâce au canon IEM crée par nos scientifiques. On venais à peine de détruire le dernier de leurs vaisseaux qu'une autre flotte, plus grosse que la précédente, arriva. Le canon IEM n'était pas encore rechargé et nous en avions grandement besoin si on voulait s'en sortir.


Le combat fut d'une violence inimaginable et sans pitié. La plupart de ma flotte avait été détruite. Le canon IEM avait été endommagé et donc inutilisable. Master-Killer me contacta alors me disant que les renforts étaient en route. Je savais bien qu'ils n'arriveraient jamais avant que nous soyons détruis. J'ai décidé d’exécuter le plan B. J'ai donc envoyé l'ordre d'évacuation à tous et j'ai pris les commandes du vaisseau. J'ai commencé à me diriger vers la flotte Covenante pour être le plus proche possible. Entre temps, j'avais déclenché le plan B et donc l'autodestruction du vaisseau. J'informai Miklagaard de mon plan et lui exprima ma reconnaissance envers notre cause et pour m'avoir libéré. Il me dit alors :



  "Vous avez fais du bon boulot la légion ce souviendra toujours de vous, Promz."

  "C'est comme vous avez dit Chef, on a commencé à mettre le feu.",
répondis-je.

  "Il est déjà bien haut Promz!", me dit-il en me fessant un signe de tête affirmatif.


C'était donc la fin pour moi. Je ferma les yeux et me laissa mourir dans une explosion qui éradiqua tout les vaisseaux Covenants. Je me remémora toute ma vie, mes combats pour l'UNSC jusqu'à mes missions pour les rebelles. Je fut donc désintégré dans cette explosion, une mort tout à fais noble pour un membre de la Légion des "Z". Adieu mes amis et VIVE LA RÉVOLUTION REBELLE!

_________________
Spartan never die - they are just Missing In Action

Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire Rebelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» histoire pour une armée rebelle
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Halo :: Avant RPG :: Règlement-
Sauter vers: