RPG Halo
Bienvenue sur RPG Halo!

N'hésitez pas à vous inscrire ou vous connecter si vous êtes déjà un membre du forum.

Si vous avez des questions, contacter les Administrateurs à l'adresse suivante : rpghalo@gmail.com

Ou sinon rejoignez nous sur notre page Facebook Rpg Halo



UNSC, ONI, Alliance Covenante Unifiée ou Rebelle ? Choisissez votre voie et combattez pour votre cause.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tyeg'Veck'Tar'Sat, espion de son état.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Veck
Major
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7
Age : 23
Devise : Nihil Est, Licere
Date d'inscription : 13/08/2013

Caractéristiques
Classes: Technicien et expert en démolition
Médailles: Aucune
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Tyeg'Veck'Tar'Sat, espion de son état.   Mer 14 Aoû - 17:24

- Identité -


Nom Complet : Tyeg'Veck'Tar'Sat
Nom Commun : Veck
Date de naissance : 21 Mai 2551
Âge : 30 ans
Classe : Ranger : Technicien / Expert en infiltration
Grade : Major Domo serait amplement suffisant, mais après rien ne me dérange donc dites moi le grade que vous préférez me voir porter, tous me conviennent.


- Descriptions -

Physique : Avantage certains pour son travail au sein de la guilde Stakier, désavantage lorsqu'il s'agit de combattre au corps à corps, Veck dispose d'un physique somme toute lambda, parfaitement "dans les normes" de ses semblables kig-yars, ce qui lui permet de manière très utile de se fondre dans la masse pour le besoin de ses missions. Ses yeux d'un jaune-orangé et d'une peau écailleuse elle-même brune-orange, auquel on peut ajouter sa taille rentrant dans la moyenne, étaient les principaux éléments qui lui permettaient de se camoufler de cette manière. Comme énormément de ses confrères, Veck n'est également pas très porté sur l'effort physique, et ses muscles génétiquement destinés à être atrophiés n'ont guère reçu d'aide pour s'améliorer... ce qui en soit ne le dérange pas, le kig-yar se débrouillant pour éviter tout contact au corps à corps - et de manière générale toute forme d'affrontement, en bon kig-yar. Lors de sa première mission pour la guilde des espions d'Eayn, Veck écopa en fuyant précipitamment le centre de contrôle des hangars de Twisted Origins, se blessant fortement au coin supérieur droit de sa mâchoire, qui persiste encore presque trente ans plus tard sous la forme d'une cicatrice le défigurant - mais lui donnant aussi l'avantage d'une forte impression de dureté particulièrement utile lorsqu'il lui fallait interroger un individu. Sa seule divergence physiquement observable, même pour un extre-terrestre, se matérialise en ses diverses plumes entièrement blanches, sur le haut de son crâne.

Plus tard, après avoir rejoint la nouvelle Alliance Covenant Unifiée, et par extension les rangers, il récupéra une armure entièrement étanche adaptée à son rôle au combat. Tout d'abord d'une couleur bleutée, elle fut finalement échangée pour une armure brunâtre symbolisant son grade de Major Domo kig-yar au sein des rangers, dirigeant son petit groupe de rangers kig-yars sous les ordres des Sangheilis. Écopant de diverses éraflures et autre dégât légers au fil de ses combats, le kig-yar finit par devenir un individu blasé des combats, dont le physique transpirait cette lassitude. Veck exprime une préférence pour le combat à moyenne voir longue distance, ce autant que possible, afin de notamment éviter d'être blessé lors d'une bataille. Équipé quasi-systématiquement d'une carabine à plasma, il possède aussi un pistolet à plasma ainsi qu'un pistolet needler, qu'il échange rarement contre une épée needler personnelle pour les zones d'opérations se déroulant de manière évidente et obligatoire en milieu fermé. À cela s'ajoute quelques grenades à plasma ou photoniques lui permettant, sinon de tuer ses ennemis, au moins de les retarder pour lui permettre de fuir. Les sangheilis appellent cela une "retraite stratégique". Des mots différents pour le même acte, mais les forerunneurs seuls connaissent l'importance de l'honneur pour cette espèce arrogante...


Psychologie : Élevé en batterie par les instructeurs kig-yars de la guilde Stakier, Veck a reçu de son idole et principal instructeur, Idjen'Zak'Rak'Gok, toutes ses manières et idéologies sur leur espèce et les objectifs de tout bon kig-yar à savoir : la méfiance, la cupidité et ensuite l'espèce avant toute autre chose. Toute l'architecture de réflexion de Veck est basée sur ces trois valeurs, de sorte qu'il est impossible d'évaluer une quelconque décision et/ou réaction du kig-yar sans les prendre en compte. Néanmoins, entre sa jeunesse et ses trente dernière années d'évolution et de régression sociales Veck a apprit à être laxiste sur ces valeurs, les modifiant au gré de ses émotions. Un bon exemple se trouve en la série de mission officieuses que Veck effectua pour le compte de Zak, et qui allait en totale contradiction avec ces trois fameuses valeurs, l'individu mettant en avant sa tendance au respect et à l'admiration de son idole par rapport à elles.

Cela s'arrêta avec la seconde intégration au sein de l'Alliance, après quoi la chute de Zak le fit passer du statut d'idole à celui de déchet social, modifiant brutalement les valeurs de Veck. En désespoir de cause, il s'en remit ironiquement aux valeurs que lui avait enseigné Zak : la méfiance et la cupidité, choisissant ainsi de bombarder Zak d'une série de responsabilités afin de conserver un minimum de statut social. Cela n'empêcha pourtant pas le réseau de Veck de s'écrouler mais sa trahison envers son ancienne idole, bien qu'extrêmement dure pour lui, fut bienfaitrice : il put ainsi tenter de retrouver son statut social initial voir même plus en s’inspirant d'une vieille tradition d'Eayn : le vol de ressources pour la petite lune. Si il se débrouillait pour profiter au maximum du profit que cela pouvait lui apporter, Veck tenait là une possibilité de monter en importance sociale sur Eayn, à la fois au sein de sa guilde en montrant un maximum d'information mais aussi en acquérant le plus d'argent possible dans la vente de matériel ou d'information permettant le vol de matériel. C'est de cette manière que Tyeg'Veck'Tar'Sat, membre de l'Alliance, calma ses émotions tout en espérant se racheter auprès des siens.


Histoire : Veck est né au sein du clan Satyek le 21 Mai 2551, sur Eayn. Il eut une enfance somme toute commune à chaque kig-yar, excepté qu'il naquit peu de temps avant la période qui vit la chute de la première Hégémonie de l'Alliance, en 2553. Son clan est et a toujours été officieusement l'un des plus connus pour avoir constamment fournis la guilde des espions d'Eayn en membres de manière totalement voulue (ce qui était habituellement non-voulu, la guilde se contentant de voler les œufs de différents clans pour se fournir en membres), et pour les avoir infiltrés dans l'Hégémonie du temps de son existence - c'était d'ailleurs à eux que revenaient souvent la charge de repérer et de permettre le vol de provisions, matériels et toutes ressources utiles pour Eayn, à l'Alliance. Bien sûr, officiellement chaque membre avait son propre métier et n'était pas un espion, mais dans la pratique tout le monde savait que rencontrer un membre des Satyek signifiait avoir de grandes chances de faire face à un espion - ce qui dans la pratique ne dérangeait pas le moins du monde le clan, lui permettant d'avoir une influence certaine.

C'est donc tout naturellement que Veck, comme tant des siens, passa son enfance à se perfectionner dans la voie des espions. Avant sa majorité, il s'entrainait de son mieux avec certains de ses proches, apprenant les rudiments de l'espionnage, avant de pouvoir enfin et officiellement rejoindre la guilde à ses quatorze ans en effectuant sa toute première mission. Le souvenir de cette première fois était à jamais gravé dans sa mémoire, et à forgé sa vie. Il savait dès le départ qu'il n'avait que deux choix : réussir sa mission, et continuer sa vie au sein de la guilde et pour la guilde, ou échouer et finir en repas pour ses pairs. Le deuxième résultat n'étant guère alléchante, il se hâta d'obtenir le premier.

C'est donc en l'an 2565 que débuta la mission de Veck, qui devait se dérouler au sein d'une ancienne station de l'Hégémonie qui était depuis tombée aux mains des kig-yars, dirigée complètement par ces derniers : Twisted Origins. La station en elle-même se situait à la lisière du système solaire du monde natal de son espèce, la raison étant l'interdiction (officielle mais pas réellement officieuse) du temps de l'Hégémonie et pour une race de l'Hégémonie - exception faite des Sangheilis et San'Shyuums ou de membres de l'Alliance disposant d'une autorisation officielle - de se rendre sur le monde d'origine d'une autre race ; les stations existaient donc dans le but de permettre les échanges marchands. Depuis la fin de l'Hégémonie, c'était donc sa propre race qui dirigeait la station pour son plus grand plaisir.

Il arriva par les hangars civils au sein d'une vieille navette technologiquement dépassée depuis un demi-siècle maintenant, un Spirit Type-25, qui appartenait à un marchand kig-yar faisant la liaison entre la station et Eayn contre rétribution. Lâchant quelques anneaux pour pouvoir entrer le plus discrètement possible dans la station, Veck se mit en quête d'accomplir son objectif : la guilde avait reçu un contrat de la part d'un négociant, qui voyait d'un mauvais œil l'installation d'un petit receleur dans sa zone d'opération puisqu'il lui faisait directement concurrence. La guilde avait par ailleurs reçu la même demande de la part du receleur en question, mais l'argent aida rapidement la guilde à choisir le contrat du premier plutôt que du second.

Il devait donc pénétrer l'enceinte du quartier où se trouvait le receleur, s'introduire dans ses appartements, et trouver là un moyen de détruire le commerce du receleur. Un kig-yar lambda se serait contenté de lui dérober sa marchandise mais ce n'était pas là les méthodes de Stakier, sa guilde. Il avait déjà prévu d'user de la plus vieille technique du monde : détruire sa cible grâce au pouvoir de la désinformation. C'est donc avec ce but en tête qu'il pénétra à l'intérieur du périmètre puis de l'appartement du kig-yar ciblé, passant tour à tour par l'infiltration ou la falsification d'autorisation de passage, ou même graisser la patte des gardes kig-yar (qui n'étaient évidemment pas contre cette idée, culture de pirate oblige). Une fois à l'intérieur - et après avoir vérifié que personne n'était présent - la première chose que Veck fit fut de vérifier l'agenda du bonhomme : ce dernier afficha dans un bleu holographique attirant les horaires de sa cible, confirmant qu'il était absent pour les quatre prochaines heures... Il commença donc à fouiller les lieux méticuleusement, remettant tout parfaitement à sa place ensuite. Au bout de plus d'une heure de fouille, un kig-yar amassant étrangement toute sorte de babioles au cours de sa vie, il tomba enfin sur une information de grande valeur : son journal.

Celui-ci révéla que le jeune receleur était venu ici précipitamment dès que possible afin de profiter des flux de marchandises et vendre un maximum (comme tant d'autres avant lui), mais en laissant malheureusement derrière lui la possibilité de participer à la reproduction de son clan. Il est important de savoir que pour les kig-yars, l'instinct de reproduction est extrêmement fort et les pousse à rechercher sans cesse la plus parfaite des descendances. Seulement, les femelles kig-yars sont légèrement plus grandes physiquement par rapport aux mâles, ce qui leur confère - en plus de leur rôle décisif dans la gouvernance de leur espèce - la possibilité de choisir leur partenaire. Refuser de s'accoupler avec une femelle qui l'aurait choisit serait le pire acte possible pour un kig-yar et lui vaudrait d'être rejeté de tous. Ce n'était pas le cas de sa cible, un certain Lot'Erk'Rem'Strak, mais Veck s'en fichait : il répandrait la rumeur partout auprès de sa clientèle (et au-delà même), quel que soit le temps demandé.

Sortant aussi discrètement qu'il était entré, Veck se dirigea vers certains informateurs de la guilde présent à bord, pour la plupart du côté des quartiers marchands et d'habitations des pauvres (ces derniers étant les plus susceptibles de répandre sa fausse rumeur) et leur demanda de parler à tout va d'Erk en tant qu'indigne, malfrat, traitre à sa race, puisque ayant préféré se cacher ici plutôt que de participer à la continuité de l'espèce. Il se dirigea ensuite vers un lieu ou dormir, paya sa chambre et entreprit de passer les semaines suivantes dans la station. La guilde ne lui avait pas imposé une limite de temps trop courte, seulement celle de ne pas prendre plus de trois mois (la limite basique pour cette épreuve). Cela lui laissait amplement le temps de répandre la rumeur en même temps que ses confrères de la guilde, liant connaissance et profitant de l'occasion pour nouer des relations qui pourraient toujours lui être utiles un jour...

Trois semaines après son arrivée sur Twisted Origins et le début des rumeurs, la propagation fut telle que le receleur se retrouva bien rapidement la victime d'un embargo économique de la part de la population de la station, les quelques récalcitrants continuant à se fournir chez lui finissant rapidement par être rabroués par la majorité. Finalement, Erk n'eut d'autres choix que de quitter définitivement Twisted Origins pour une destination inconnue de tous. Néanmoins, par curiosité mais aussi dans le but de fournir une information qui pourrait toujours servir à la guilde (et améliorer sa réputation en son sein), Veck chercha à la connaitre. Ce faisant, il pénétra illégalement dans l'enceinte de contrôle des hangars civils, dont les gardes n'acceptaient cette fois-ci plus la corruption (la crainte était l'un des deux seuls moteurs capables de maintenir une cohésion chez les kig-yars, le second étant la cupidité).
Passant par des conduites d'aérations peu surveillées, il pirata ensuite un terminal informatique pour consulter les registres d'envols. Il du cependant faire une erreur, car à peine avait-il copié les données que l'alarme d'intrusion informatique se déclencha dans tout le complexe de contrôle, verrouillant tout les accès extérieurs. Sans demander son reste, Veck se dépêcha de quitter les lieux pour rejoindre les quartiers d'habitations par le seul endroit qui n'était pas verrouillé (sans quoi les kig-yars allaient s’asphyxier) : les conduites d'aérations par lesquelles il était arrivé.

Une heure plus tard, le jeune kig-yar était déjà loin de Twisted Origins, en vol pour rejoindre Eayn et son supérieur. À peine eut-il rejoint la guilde que son supérieur contrôla l'état de sa caméra miniature intégrée, qui avait filmé tout sa mission et que Veck s'était chargé de remplacer les mémoires chaque fois que cela avait été nécessaire. Récupérant le dernier enregistrement, le kig-yar demanda à Veck les précédents avant de partir. Trois jours plus tard, Veck eut l'honneur et le soulagement d'apprendre qu'il intégrait officiellement Stakier, la guilde des espions, au grade d'informateur. Le repas de ses pairs attendrait un autre prétendant, et bien heureusement pour lui !

C'est ainsi, à quatorze ans, que Veck reçu son premier nom complet : Erk'Veck'Tar'Sat. Ce nom était le nom type et historique utilisé par son espèce, de tout temps et bien avant leur premier contact extra-terrestre, mais la nature de leur incorporation dans la première Alliance força les kig-yars à masquer l'existence de ce nom, une habitude qui perdura jusqu'à aujourd'hui malgré la disparition de la-dite Alliance, par habitude plus qu'autre chose. Le "Erk" désignait à la fois sa fonction et son grade au sein de la guilde, le désignant comme un informateur de Stakier, tandis que le "Tar" désignait ce que ses pairs considéraient comme sa première qualité : la malignité. Veck était plutôt d'accord avec cette idée, son côté malin étant plus que présent chez lui. "Sat" pour sa part désignait son clan d'origine, Satyek, qu'il n'a jamais réellement connu et qui ne signifiait pas grand chose pour lui. Il était cependant identifié comme tel dans les registres planétaires et devait s'en contenter.

Par la suite, Erk'Veck'Tar'Sat eut la sagesse de se contenter d'une carrière "normale" pour un espion Stakier. Il se préoccupa principalement de développer tout un réseau autour d'Eayn et de Twisted Origins, étendant même sa toile à quelques contacts sur diverses anciennes colonies de l'Hégémonie - tombées depuis aux mains des races les plus diverses, mais majoritairement sous le joug des Jiralhanaes, Sangheilis, et parfois même Lekgolos - tout en répondant présent pour accomplir les contrats de la guilde, ou les demandes de son supérieur et formateur, Idjen'Zak'Rak'Gok, parfois les plus officieuses et illégales possibles, même du point de vue de la guilde. Il s'agissait après tout de son formateur, et d'un exemple idéalisé depuis sa plus tendre enfance pour Veck, comment aurait-il pu réagir autrement ? C'est ainsi qu'il fut responsable de divers sabotages de corvettes ou de liches de Jul 'Mdama et de sa flotte, ou du moins ce qu'il en restait, et qui menacèrent les manigances de Zak à plusieurs reprises, alors que la population d'Eayn aurait clairement désapprouvé ces actions puisqu'elles mettaient en danger la race tout entière, les représailles pouvant être brutales et sans pitié.

D'autres missions néanmoins lui valurent d'atteindre le grade d'espion au sein de Stakier, comme notamment son infiltration de la société sangheili, plus précisément de leur station spatiale similaire à Twisted Origins, sous les apparences d'un marchand kig-yar pour finalement dérober plusieurs précieux individus hugarok, devenu rare depuis la fin de l'Hégémonie. Dix ans plus tard, alors que le jeune kig-yar avait désormais vingt-quatre ans et que l'an 2575 arrivait à la moitié de son existence, Veck avait développé un réseau d'informateurs plus qu'important - dont certains avaient été intégrés (entendre par-là, volés à leur clan) et élevés au sein de la guilde par Veck lui-même - et était bien vu des référents de la guilde, les Ordinatrices kig-yar (exclusivement femelles, comme tout les postes de dirigeants de la société d'Eayn).

Puis vint la Seconde Alliance, et leur tentative de soumettre Eayn non plus par la foi, mais par "l'appât du gain" que représentait pour eux l'égalité. Les pauvres... ils n'avaient aucune chance de réussir. Si seulement ils s'étaient intéressés à la culture des kig-yar, mais les sangheilis et san'shyuums faisaient une fois de plus preuve de leur arrogance sans limite, tentant de convaincre une race de rejoindre leur organisation en leur parlant d'égalité, alors qu'ils oubliaient discuter avec une race exclusivement cupide, individualiste et capitaliste à l'extrême, pour qui "l'égalité" était une platitude sans nom et enlevait tout goût à la vie. Comment pouvaient-ils seulement espérer changer plusieurs milliers d'années d'existence fondées, fusionnées avec ce mode de vie ?

Bien sûr, les dirigeantes d'Eayn refusèrent fermement la proposition autant de fois qu'elle fut formulée par les dirigeants, qu'ils soient Sangheilis ou même San'Shyuums. Alors, lorsqu'ils comprirent finalement qu'aucun accord ne serait trouvé, la "Nouvelle Alliance" montra sa vieille nature : elle tenta de soumettre par la force la planète. Mais depuis l'époque de la première rencontre des kig-yars avec des races extra-terrestres, ils avaient pu développer leur armement et se placer à égalité avec les sangheilis, sinon du nombre de vaisseaux, au niveau de la technologie. Ils résistèrent vaillamment, guidés par les deux seuls moteurs pouvant unir ensemble leur race tout entière : la crainte du renouveau du passé et la cupidité, qui les poussaient à l'individualité à l'extrême.

Veck fit partit des membres de la flotte kig-yar, qui combattit notamment à l'aide de divers spirits et phantoms, tentant pour sa part de survivre avant tout pour privilégier son espèce ensuite si possible - culture kig-yar oblige, la défense va avec. Lorsqu'il le pouvait, il contrôlait son réseau d'informateurs pour optimiser les défenses de la lune d'origine de sa race, manipulant les concernés pour placer le maximum de ressources sous la houlette des défenseurs d'Eayn tout en faisant attention à ne pas trop donner de puissances aux autres guildes - ce qui serait néfaste pour la sienne. Il ne se priva en revanche pas le moins du monde de priver la guilde des marchands du maximum de ressources possible, au sein de la "cause kig-yar".

Malheureusement, le combat n'alla pas en leur faveur et cela s'aggrava lorsque des renforts ennemis supplémentaires arrivèrent, avec les jiralhanaes à leur bord. Le souvenir de cette espèce brutale était encore vivace dans la communauté kig-yar et cela acheva l'envie d'une résistance militaire au sein du peuple, comme des dirigeantes. Alors fut prise cette très ancienne décision, que tous espérait bien ne plus jamais avoir à prendre : accepter d'intégrer l'Alliance, feindre la foi et tenter d'en tirer un maximum de profit. Un nouvel objectif, officieux celui-là, fut de travailler à l'indépendance d'Eayn. Certains étaient pour, d'autres non. Ce n'est pourtant pas ce qui préoccupa Veck dans l'immédiat.

Non car avec cette défaite politique, il fallait des boucs émissaires, des têtes à pointer du doigt pour faire baisser la pression populaire. À son plus grand malheur, Veck étant l'un de ceux ayant participé activement à la défense de la lune, il devint indirectement cette cible publique lorsque Zak fut touché par les dirigeantes d'Eayn. Veck tenta de faire de son mieux pour maintenir une cohésion au sein de son réseau, mais le mal était fait : la quasi-totalité de ses informateurs lui tournèrent le dos, changeant de collaborateur. Zak fut autant touché que lui, écopant d'une rétrogradation et retombant au même grade que Veck, soit Espion. C'est bien la seule chose que réussi Veck, maintenir son grade, et usant de la plus ancienne faculté kig-yar : la cupidité l'aida en effet à choisir entre son idole, et son statut social au sein de la guilde, le statut étant bien évidemment choisit. C'est uniquement en accablant son ancien formateur qu'il pu garder son grade, et Zak lui en voulu dès cet instant et pour la vie de cette trahison. Mais que voulait-il ? C'était lui ou Veck, et n'importe quel kig-yar normalement constitué aurait deviné sa décision. Zak était fini, mais Veck avait une chance de se racheter.

C'est dans ce but qu'il prit la seule décision possible, n'ayant pas d'autre choix puisque sa réputation sur Eayn était en trop mauvais état pour se refaire, il intégra la nouvelle alliance en tant que rangers, montrant ses nombreuses qualités remises au goût du jour en matière de bataille spatiale et d'infiltration (utile pour les abordages). C'est ainsi que, en 2576 et à l'âge de 25 ans, le désormais dénommé Tyeg'Veck'Tar'Sat intégra la Nouvelle Alliance Covenant Unifiée, dans l'unique but de servir à l'infiltration et au vol du maximum de ressources de l'organisation, pour le bien d'Eayn. Les informations qu'il récolterait serait transmit aux Ordonnatrices ou bien aux derniers informateurs qui lui restaient fidèles, et qui vendraient les informations au plus offrant en se faisant de l'argent en même temps qu'en servant la cause des kig-yars.

Les san'shyuums ont beau proclamer ce qu'ils veulent sur "l'égalité entre les races", dans les faits ce n'est aps si respecté que ça. Après plusieurs millénaires de diktat sangheilo-san'shyuum, comment pouvait-on penser que les sangheilis agiraient autrement qu'en maitres de tout ? Pour un kig-yar ou un unggoy, cette égalité sonnait comme particulièrement fausse. Oh bien sûr, on donnait toutes les apparences d'une égalité, les kig-yars étaient un peu moins délaissés en apparence, mais dans le dos on faisait tout pour que les habitudes millénaires restent les mêmes : sangheilis et san'shyuums en haut, kig-yar et unggoys en bas. Le jour où un sangheili se mettrait à effectuer la tâche d'un unggoy, les forerunneurs seraient de retour dans la galaxie !

Malheureusement pour Veck, il faisait partie de l'une des deux races les plus maltraitées. Oh il n'était heureusement pas un unggoy, et se chargeait de le leur rappeler aussi souvent que possible, mais c'était peu de différence pour les races "supérieures". Ce qu'il lui restait à faire, c'était de monter en grade le plus haut possible, pour gagner en puissance autant auprès de l'Alliance que des siens, et pour cela Veck disposait d'un objectif que l'ancienne Hégémonie ne lui aurait jamais offert : le poste de conseiller au sein de la nouvelle Alliance, en tant que représentant de son espèce.

Dès lors qu'il se fixa cet objectif, toutes les actions de Veck furent tournées dans cette direction, que ce soit aux yeux de tous ou discrètement et dans l'illégalité. Commençant au plus bas de la hiérarchie, la montée jusqu'au poste de conseiller fut des plus compliquées des le début. Pour commencer, il s'était fixé trois objectifs principaux : monter en grade le plus possible, se rapprocher au niveau affectation de l'actuel conseiller kig-yar et enfin, objectif essentiel si il ne voulait pas être rabroué et interdit de ce poste par les siens, regagner une puissance sociale au niveau espionnage aussi grandes qu'auparavant, voir plus grande encore.

Il n'arriva bien sûr pas à se rapprocher du conseiller, c'était chose totalement impossible pour un être aussi insignifiant du point de vue de l'Alliance, encore plus maintenant qu'il avait perdu tout pouvoir décisionnel indirect après l'annexion d'Eayn. Comme il n'avait aucune mission qui lui fut affecté, il put se consacrer aussi souvent que possible à son dernier et plus important objectif : reformer son réseau d'informateurs, contrôler le monde de l'espionnage kig-yar. On rabrouait souvent l'importance des espions d'Eayn, surtout du temps de l'ancienne Alliance, et c'était pourtant du point de vue de Veck l'arme la plus puissante de la petite lune. Avec cette puissance informative, on acquiert une importance et une véracité à tout épreuve (ou presque), ce qui donne beaucoup de marge de manœuvre face à un ennemi, militaire, économique ou politique.
Entre deux entrainements, deux rabaissements de unggoys et quelques chamailleries types, Veck prenait de se cacher aux yeux des autres et de se connecter à son réseau d'informateurs, du moins les derniers qui ne l'avaient pas laissés tomber, se mettait au jus niveau actualités et décidait ensuite des actions à entreprendre. La moitié des derniers informateurs qui lui restaient le lâchèrent durant cette période, jugeant Veck comme étant totalement à la ramasse du haut de son croiseur, certains n'hésitant pas à lui conseiller d'aller récurer les couloirs du vaisseau plutôt que de jouer encore à l'apprenti espion. Il n'oublia pas de noter chacun de ces noms, qu'il ajouta à la longue liste des "lâcheurs de l'annexion" comme il les nommait, car comme dit précédemment, si il voulait maintenir un réseau puissant il n'avait que deux moteurs à sa disposition. En oubliant la cupidité, le seul moteur restant était la crainte, et ces maudits lâcheurs allaient apprendre à le craindre tel un prince pirate kig-yar !

Il envoya ses informateurs restant effectuer des missions relativement simples : créer leur réseau, récupérer le plus d'informations et recruter leurs propres informateurs. Comme il s'agissait pour la plupart de kig-yar qu'il avait lui-même formé, ils lui étaient plus ou moins fidèles, au moins plus que la majorité, ce qui ne l’absoudrait jamais de s'assurer leur coopération et soumission. En secret il contacta donc des pirates kig-yars, et fit un marché avec eux : en échange d'informations sur des marchandises juteuses à voler ils acceptaient de jouer les mercenaires et d'aller tuer certains des plus "aventuriers" de ses anciens informateurs, suffisamment éloignés pour être facilement atteignables.

C'est ainsi qu'en une année, une pluie de meurtres s’abattit sur Eayn et ses quelques colonies et stations spatiales, tandis que parallèlement plusieurs marchandises dont Veck avait pu obtenir les coordonnées se mettaient à disparaitre mystérieusement. Il ne fallut pas longtemps, moins d'une année, pour que la rumeur se répande même en dehors des cercles de l'espionnage, tout ceux de ses anciens informateurs qui l'avaient lâchés étaient en train d'être exécutés, il n'en fallait pas moins pour faire le lien avec Veck et surtout activer le second moteur de toute cohésion kig-yar : la crainte. Ni une ni deux, tout les rescapés tentèrent de le contacter pour se faire pardonner et, rapidement, Veck obtint, sinon une position identique à avant sa chute, au moins similaire.

Parallèlement, il reçu quelques missions ce qui lui permit de faire ses preuves. C'est en ces occasions qu'il se montra plus que manipulateur : méprisable. Il en vint à trahir jusqu'aux siens pour monter en grade, sabotant les efforts des unggoys, voir des kig-yars - en les tuant si nécessaires - pour ensuite réussir lui-même avec quelques kig-yars innocents la mission échouée des infortunés. De fil en aiguille, il monta en grade, arrivant à celui de Major Domo.




- Hors RPG : Vous ! (facultatif) -

Des suggestions pour le forum ? : J'ai cru que je n'avais aucune remarque, mais en fait si j'en ai une : ajouter un résumé de l'histoire côté séparatiste, afin de connaitre l'état actuel de leurs troupes, leur situation etc... parce qu'en fait, on sait juste qu'un moment donné ils se sont fait poutrer sinon et je trouve ça dommage (pis les reb's ont bien leur résumé ! xDDD). C'est vraiment le seul détail qui me vient à l'esprit, le reste est très bien comme ça.
Si j'ai une autre remarque, je vous en ferais part. ^^

Code : Laser spartan
Vos commentaire sur le nouveau forum : Je me souviens de l'ancien design (je connais ce forum depuis longtemps, même si je ne m'étais jamais inscrit jusque là), et le constat est sans appel : ce nouveau design est clairement beaucoup mieux que le précédent, tout en apportant une fraicheur plus qu'agréable au forum (le bleu omniprésent me faisant penser à l'eau, il n'y a rien de mieux pour faire représenter à la fois la fraicheur et le renouveau du forum, d'ailleurs j'ai maintenant soif ! xD). Félicitations aux concernés ! ^^

Note importante : J'utilise pour cette fiche des informations provenant du jeu de rôle Halo, Héros et Hérétiques (HHH), de son encyclopédie, ainsi que de sa dérivée, le wiki Halo Evolved (qui sert notamment au forum où je suis co-admin ^^). Les principales informations utilisées sont celles de la station Twisted Origins, et tout ce qui concerne la culture kig-yar. De nature, le wiki et ses données sont libres d'utilisation (pas de copie cependant, seulement d'utilisation), et je sais que c'est aussi le cas de HHH et de son encyclopédie, j'ai néanmoins demandé l'avis de son auteur (Jack-115, pour les connaisseurs), qui a accepté mon utilisation de ces données.

Je vous en informe, car c'est quand même important vu que ma fiche est battit là-dessus. Voilà, j'espère que ces libertés prises ne vous dérangent pas (sinon... bah je changerais ^^). ^^


Dernière édition par Veck le Lun 19 Aoû - 18:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Jacob(Spartan 112)
Général d'Armée
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1917
Age : 24
Camps : UNSC
Localisation : Dans mon armure MJOLNIR
Devise : Spartan never die - they are just Missing In Action
Date d'inscription : 21/02/2007

Caractéristiques
Classes: Spartan
Médailles: Aucune
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Tyeg'Veck'Tar'Sat, espion de son état.   Mer 14 Aoû - 17:36

Bienvenue sur le forum :)

Très belle présentation, bonne histoire. J'ai eu bien du plaisir à la lire. Si tu veut je te propose ceci. Nous avons besoin d'un conseiller par race dans l'Alliance Covenante Unifié donc je te propose celui des Kig-Yar. Si tu accepte le poste il faudrait seulement continuer ton histoire de 2576 à 2581 en expliquant comment tu as réussis à devenir conseiller.

Sinon tu es tout de même validé!

Bon Rp parmis nous Razz

_________________
Spartan never die - they are just Missing In Action

Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Veck
Major
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7
Age : 23
Devise : Nihil Est, Licere
Date d'inscription : 13/08/2013

Caractéristiques
Classes: Technicien et expert en démolition
Médailles: Aucune
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Tyeg'Veck'Tar'Sat, espion de son état.   Mer 14 Aoû - 18:22

Après mures réflexions, je préfère décider de rester tel quel. Le poste de conseiller aurait sûrement été visé par Veck, mais pour ma part je préfère jouer en "simple" soldat de bas étage. ^^
Après qui sait, peut-être qu'un jour au fil des rp's, Veck atteindra ce poste de conseiller, par la ruse sans doute plus que par le mérite. xD

Ravis que ma fiche t'ai plus, tu fais ma joie ! ^^

EDIT : Hmmm... par ma barbe rasée, j'aurais dû attendre un peu plus ! Une soudaine bouffée d'inspiration vient de balayer magistralement mon visage, puis-je tenter l'expérience ? Je te MPerais lorsque j'aurais fini (ou le cas échéant, lorsque j'abandonnerais).
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Jacob(Spartan 112)
Général d'Armée
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1917
Age : 24
Camps : UNSC
Localisation : Dans mon armure MJOLNIR
Devise : Spartan never die - they are just Missing In Action
Date d'inscription : 21/02/2007

Caractéristiques
Classes: Spartan
Médailles: Aucune
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Tyeg'Veck'Tar'Sat, espion de son état.   Mer 14 Aoû - 18:40

Pas de problème, J'attends ton MP. Razz

_________________
Spartan never die - they are just Missing In Action

Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tyeg'Veck'Tar'Sat, espion de son état.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tyeg'Veck'Tar'Sat, espion de son état.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Espion infiltré
» Un espion chez vous
» Curriculum vitae de .:espion:.3
» espion
» comment devenir un espion ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Halo :: Avant RPG :: Présentations :: Présentation Inactive :: Alliance Covenante Unifiée :: Kig-Yar (Rapace)-
Sauter vers: