RPG Halo
Bienvenue sur RPG Halo!

N'hésitez pas à vous inscrire ou vous connecter si vous êtes déjà un membre du forum.

Si vous avez des questions, contacter les Administrateurs à l'adresse suivante : rpghalo@gmail.com

Ou sinon rejoignez nous sur notre page Facebook Rpg Halo



UNSC, ONI, Alliance Covenante Unifiée ou Rebelle ? Choisissez votre voie et combattez pour votre cause.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Feu de brousse. [PV Mitch; Zun; MK; Sujet-22]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Steven McKallen

avatar

Masculin
Nombre de messages : 19
Age : 23
Camps : Unité Bullfrogs 4 (Devil Team) des ODST
Localisation : Si je te le dis, je serais obligé de te tuer après. Te couper la langue marcherait, mais tu pourrais toujours l'écrire...
Devise : Toute opération qui commence bien finira mal. Toute opération qui commence mal finira plus mal encore.
Date d'inscription : 25/01/2013

Caractéristiques
Classes: ODST
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Feu de brousse. [PV Mitch; Zun; MK; Sujet-22]   Ven 1 Fév - 19:55

Date de l'évènement: 24/04/2560

Steven soupira en entendant son chrono biper, avant de se lever de sa couchette. Ce bref signal voulait tout simplement dire que le vaisseau sur lequel lui et ses hommes se trouvaient, venait d’arriver dans le système planétaire de Kyrell. Un système d’apparence banal, avec trois planètes gravitant autour d’une étoile.
Néanmoins, ce système avait une importance stratégique non-négligeable, vu qu’Arumea, la troisième planète du système, abritait une base des Rebelles. Profitant des troubles agitant l’ennemi, L’UNSC avait tenté de frapper un grand coup pour reprendre le contrôle de cette base et donc de la planète. Ils avaient tenté d’y aller de manière conventionnelle, soit à grand coup de Marines, Warthog et autres joyeuseries dignes de l’armée régulière. Au bout de trois semaines de combats, on avait tout simplement perdu le contact avec toutes les forces présentes sur la surface de la planète. Et c’était donc à ce moment-là que l’État-major avait enfin compris qu’il valait mieux filer ce boulot à des ODST plutôt qu’à des…rookies de la régulière. L'UNSC avait donc monté le plus vite possible une petite force de frappe, dont le but était de préparer un assaut à grande échelle sur la plupart des positions rebelles qu'il y avait sur la planète. Et cette mission suicide portait le doux nom "d'Opération Brushfire"

Sur la couchette face à celle de Steven, un autre homme se leva, avant de regarder l’ODST. Comme Bulldog, il s’était déjà revêtu de son armure d'artilleur ODST, le casque calé sous le bras. Sur le plastron du soldat était écrit en caractères rouges « TANK ». Rien d’autre que le surnom du caporal Joseph Epps, l’artilleur de la Devil Team.

-Bon, résumons la situation. On nous envoie nous et deux sections de Marines prendre une base que plus d’un millier de soldats, armés jusqu’aux dents qui plus est, n’ont même pas réussi à prendre?
-Ouaip. En gros, c’est ça.
-Bulldog, je sais qu’on a déjà affronté du lourd, voire même du très lourd, mais ce coup-ci, on va s’en prendre plein le casque, c’est moi qui te le dit.

Steven secoua la tête, avant de sortir du dortoir, Tank sur les talons. Ils se dirigeaient tout deux vers la salle de briefing, ou on leur donnerait leur objectif de la journée. Steven aimait que le boulot soit vite fait bien fait.

-Écoute Tank, ces crétins de rebelles ont eu un coup de chance avec la bleusaille. Mais ce coup-ci, ils vont rentrer chez eux la queue entre les jambes. Et puis, tu voudrais qu’on tombe sur quoi? Un Spartan? Franchement, si on se retrouve face à un de ces mecs, je veux bien repeindre mon armure en rose et me faire appeler Puppy pendant les trois prochaines semaines!

~~~~~~~~~~
Trois heures plus tard

Steven était allongé au bord d’un à-pic, qui donnait une vue splendide sur la base ennemie située à un peu plus d’un kilomètre. À ses côtés, le caporal Joe « JJ » Jackson, le sniper taciturne de la Devil Team.

-Alors, tu vois quoi?
-Pas grand-chose, répondit JJ. Des patrouilles, et de l'activité dans la cour principale. Avec une meilleure position et un meilleur zoom, j’aurais pu vous dire la composition de la tambouille de ces foutus rebelles.
-Tu sais que t’es bavard pour un mec qui se dit taciturne, fit remarquer Bulldog.

Le chef de l’unité Bullfrogs-4 n’attendit même pas la réponse et s’éloigna du bord en rampant, immédiatement suivi par JJ. Une fois certain de ne pas être vu par d’éventuelles sentinelles ennemies, il se releva, avant de s’enfoncer dans la forêt qui bordait l’à-pic. Les cinq ODST s’étaient planqués là en attendant que les Marines qu’on leur envoyait en renfort ne les rejoignent. Les gars de l’unité Bullfrogs avaient été largués une heure avant le reste des troupes afin de repérer le terrain et de trouver une ZA sûre pour les Marines.
Après quelques minutes de marche à travers les arbres, les deux commandos arrivèrent enfin au niveau du camp de fortune qu’ils avaient établis avec les deux sections de Marines quand ces dernières étaient arrivées. Réunis autour d'un feu, les trois autres ODST de la Devil Team étaient occupés à vérifier armes et matériel, étant donné qu'ils étaient censés commencer les hostilités dans une paire d'heures, et que comme d'habitude, on les envoyait les premiers faire le sale boulot pour que les gars de l'armée puissent entrer tranquillement dans la base ennemie.
Tank s’approcha des deux ODST, avant de demander:

-Alors? Demanda Tank.
-On a pas pu voir grand-chose. On va être obligés de se contenter des infos de l’ONI. Et on sait que cette bande de crétins passe son temps à nous filer des infos foireuses. Et de votre côté?
-Ben...il y a le chef d'un des sections qui vient de nous refiler une de ses unités entre les pattes.
-Comment ça, il nous refile une de ses unités entre les pattes?
-Ce crétin estime qu'une simple unité d'ODST n'est pas capable d'accomplir la mission qu'on nous a confié. Et pour reprendre ses mots: Je me contrefiche de ce que votre Bulldog pense, ici c'est moi qui donne les ordres.

Steven soupira. Il n'aimait pas du tout quand on chamboulait ses plans. Les ODST étaient faits pour opérer avec uniquement les membres de leur escouade. Ils restaient tout de même capable de travailler avec d'autres unités, mais les gars de l'unité Bullfrogs-4 avaient tendance à la jouer très perso. Surtout qu'infiltrer une base bourrée d'ennemis sûrement armés jusqu'aux dents avec une bande de Marines dans les pattes allait se révéler bien plus ardu que prévu.

-Mouais. Ou sont ses gars?
-Là-bas. Faut que tu trouve un certain...sergent-chef Grayford.

L'ODST poussa un nouveau soupir, avant de se diriger vers l'endroit indiqué par Tank. L'équivalent d'un escouade de Marines se trouvait là, réunie autour d'un feu de camps. Les hommes essayaient de se détendre malgré le début imminent de l'opération. Steven mit ses mains sur ses hanches, avant de s'exclamer:

-Bon, lequel d'entre vous est le sergent-chef Grayford? Je veux savoir si je vais me coltiner un bleu-bite ou pas.

[HRP: Et voilà le travail. Ce début de RP est un peu mollasson, mais c'est parce que je considère les premiers posts de chacun comme un petit tour d'échauffement. Mais promis, dès mon prochain post, ça va cracher du pruneau. ^^
Mitch > si jamais il y a quoi que ce soit qui te dérange dans le post, tu n'as qu'à m'envoyer un petit MP pour me dire ce qui te tracasse, et je ferais les modifs.
Zun > J'ai volontairement "oublié" les Séparatistes dans mon post pour voir comment tu aborde les choses. À toi de voir si les Élites sont présents dès les début de l'opération ou si vous arrivez un peu après l'UNSC.]
Revenir en haut Aller en bas
Miklagaard (MK017)
Chef des Rebelles
avatar

Masculin
Nombre de messages : 764
Age : 22
Camps : Rebelle
Localisation : Évite seulement de te trouver sur ma route.
Devise : I AM THE MASTER-KILLER !
Date d'inscription : 07/05/2008

Caractéristiques
Classes: Spartan-II Renégat
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Feu de brousse. [PV Mitch; Zun; MK; Sujet-22]   Sam 2 Fév - 18:17

1 semaines auparavant - Eridanus

Le Chef des Rebelles, le Spartan-II Renégat Fred-017 se trouvait dans son bureau et lisait des rapports sur son terminal. Tous semblaient indiquer qu'un groupe dissident de Rebelle se trouvait sur Arumea. Ceux-ci n'ayant jamais réellement prêter alliance à Juno, Fred prit la décision qu'il était maintenant temps que ces Rebelles prêtent serment à un vrai chef. Le Spartan contacta donc le Colonel Thomas Colton.

- Colonel. Comme vous me l'avez conseiller j'ai lus les rapports concernant les Rebelles d'Arumea. J'ai pris la décision que nous allons partir dans exactement 5h pour la planète. Il est temps que ces soldats se joigne à nous. Je veut que vous formiez une équipe de 30 soldats avec les meilleurs soldats que nous avons. Je veut une escorte au cas où les choses tourneraient mal là-bas, ces Rebelles risquent fortement d'être peut coopérant. Vous avez exactement 4h30 Colonel. Après nous allons partir.

*Compris Monsieur, elle sera prête dans le temps voulu.*

Fred coupa la liaison et se leva. Il avait du boulot à faire. Ça allait enfin pouvoir le changer de se bureau merdique où la seule dose d'action qui si trouvait était quand il regardait les vidéos qui accompagnait les rapports des soldats en mission.

**************
Présent - Système planétaire de Kyrell

Le croiseur furtif God Of the Night venait d'arriver dans le système planétaire de Kyrell à proximité de la planète Arumea. Le croiseur activa son système de camouflage. Selon les derniers rapport, la base centrale où ce trouvait aurait été attaqué par des troupes de l'UNSC. Les chances que l'UNSC sois dans la zone à ce moment précis était faible mais MK préférait ne pas prendre de chance et le croiseur resterait donc invisible et attendrait dans un coin sombre de la planète. Fred et ses 30 soldats, choisi personnellement par le Colonel Colton pour leur prouesse au combat et leur loyauté sans égal, prirent place dans deux pélicans. Quelque seconde plus tard, ceux-ci sortirent du God Of the Night et se dirigèrent vers la planète Arumea.

**************
Le pélican à bord duquel ce trouvait le Chef des Rebelles et une partie de son escouade, suivi de prêt par le deuxième pélican à bord duquel l'autre partie de l'escouade ce trouvait, fit son entré dans l'atmosphère de la planète. Après quelques minutes de vols, les pélicans furent à proximité de la base centrale où il s'identifièrent comme étant un groupe de Rebelle en mission diplomatique venu d'Eridanus. Après avoir eu l'autorisation de ce posé, les pélicans se posèrent sur les aires d’atterrissages et ouvrirent leur porte arrière. Fred et ses Rebelles en descendirent. Un homme les attendaient déjà.

- Bonjours Monsieur, je suis le Lieutenant-Colonel GrayWolf, je commande la résistance Rebelles sur Arumea. Et vous êtes.... ?

- Je suis le Spartan Fred-017. Chef de l'Alliance Rebelles. Je viens ici dans le but que vous vous joignez à moi.

Le Lt-Colonel GrayWolf pris un moment de silence pour réfléchir puis dit :

- Quelle garantie puis-je avoir que vous me dites la vérité et que vous n'êtes pas simplement une bande de pirate venu volé nos biens ?

- Je ne suis guère intéresser par vos bien. Je suis là pour que vous nous prêtiez serment que vous allez vous joindre à moi et mon armée quand nous allons attaqué la Terre dans les prochains mois.

- Et comment puis-je être sur que vous n'êtes pas un de ces enfoiré du CSNU ?

- Et bien je....

MK fut interrompu par un coup de feu. Le Lt-Colonel l'avait surement entendu lui aussi puisqu'il eut l'air surpris.



[HRP : Un petit coup de feu accidentel d'un marine ? Peut-être bien :) ]


Dernière édition par Master-Killer 017 le Dim 10 Fév - 15:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mesnie.org/
Zun 'Vardimee
Major
avatar

Masculin
Nombre de messages : 241
Age : 35
Camps : Sangheili Séparatistes
Localisation : Le pays que les québécois copient.
Devise : Pourquoi l'ornithorynque ?
Date d'inscription : 24/10/2012

Caractéristiques
Classes: Elite Major
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Feu de brousse. [PV Mitch; Zun; MK; Sujet-22]   Sam 2 Fév - 19:10

Quelque heure avant le premier contact


Zun et son escouade venaient juste de sortir d'un entraînement intensif avant d'être envoyés lui et son groupe aider les force de l'UNSC sur la planète Arumea dans le système Kyrell ...

-Dix minutes avant saut dans sous-espace !

-Carabine ?

-Prêtes !

-Grenades ?

-C'est ok !

-Tous dans le Phantom !

*** Onze minutes plus tard ***

-On est arriver au sol !

-Bon dirigeons vers le camp de l'UNSC !

-En avant ! !

-Quelle est le nom du nouveaux Zélote ?

Ortion'Varmill

-Tu plaisante ? C'était l'ultra de mon équipe sur le UNSC Memory Of Hero

-Tu devras m'expliquer un jour pourquoi tu est Minor et eux Zélote ...

-J'ai voulue sauver, j'ai sauver,j'ai été rétrograder ...

Le camp de l'UNSC été visible au loin quand toute a coup

-J’espère que cette opération sera pas aussi "raté" que sur le .... A COUVERT !

Un coup de feu interrompue le Sangheili

-Putain ils sont malades de tirer comme sa !


Revenir en haut Aller en bas
http://rpghalo.actifforum.com/
Sujet N°22

avatar

Masculin
Nombre de messages : 106
Age : 104
Devise : Profite de la vie... Ne pose pas de questions et fonce!
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Feu de brousse. [PV Mitch; Zun; MK; Sujet-22]   Ven 8 Fév - 14:00

Alan préparait son fusil à pompe... Il regardait dans la vitrine et pouvait voir l'arme qu'il avait dérobée au Général Rebelle s'étant opposé à Juno lors de la Guerre Civile... Cet évènement était si loin et si proche à la fois.

Comment les rebelles avaient pu en arriver à s'entre tuer les uns les autres pour le pouvoir? Tel des chiens enragés ne reconnaissant plus leur chef de meute... Et le voilà convoqué en tant que garde rapproché du nouveau Leader Rebelle... Un Spartan à ce que l'on disait. Un traître de l'UNSC... Cepedant Alan n'était pas prêt à donner son entière confiance à un Spartan... Ils ont tous étaient créés par l'UNSC et donc ne peuvent pas s'être totalement tournés de leur objectif... Il n'avait pas confiance, même si celui-ci avait servit aux côtés de Juno pendant un temps avant de disparaître, puis de revenir une fois celle-ci manquant à l'appel.

Alan trouvait ça louche, mais il n'était pas là pour douter désormais... Il prit son Magnum et le plaça à sa ceinture avant de mettre de nouveau la main sur son M45D et de partir de sa chambre.

Dans le Hangar deux Pélicans attendaient et embarquaient tous les soldats choisit pour la mission... Alan était en retard, mais ne se pressa pas... Il arriva devant l'officier de recensement et monta sans dire un mot... Celui-ci cependant ne se priva de lui rappeler son retard :

"T'es en retard gamin! Allez bouge toi!"

22 l'ignora et continua d'avancer et s'assit à la seule place libre du Pélican... Il colla sa tête contre la paroi du Pélican et ferma les yeux pour se reposer.

Le voyage ne fut pas très long, ni même trop mouvementé... Alors qu'ils arrivèrent dans l'atmosphère, le pilote leur indiqua de s'attacher car ça risquait de secouer... Tous s'attachèrent en hâte, tous sauf Alan qui prit son temps et le Spartan qui était resté debout tout le long du voyage, se tenant à des petites poignées pendant du plafond... Il était immobile et de marbre derrière son casque.

Il s'observait l'un l'autre, Alan ne voulant pas jouer à ce jeu là prit son casque et l'abaissa sur son visage pour ne laisser qu'apparaître derrière un masque de mort son regard froid et glacial... Il s'attacha enfin et reposa sa tête contre la paroi et referma les yeux... Il ne savait pas depuis quand le Spartan l'observait mais il n'aimait pas cela et n'était pas serein à l'idée d'être observé...

Des turbulences assez violente se firent sentirent pendant quelques secondes, suffisamment longue pour haïr les voyages en Pélican, mais très vite, l'appareil cessa de trembler et le calme revint... Ils venaient de pénétrer dans l'atmosphère...

Alan se remémora alors les objectifs de la mission pour passer le temps :

Planète : Arumea
Mission : Diplomatique
Rôle : Protection du Diplomate Fred-017 et s'assurer que tout se passe bien
Effectifs : 30 Soldats triés sur le volé

Tout lui semblait clair... Et alors que certains soldats commençait à discuter avec d'autres, Alan resta silencieux, concentré sur ses objectifs... Il savait que ça n'allait pas être simple... Sinon, jamais un Spartan serait choisit en temps que Diplomate, et jamais il ne serait accompagné par 30 soldats d'élite... Soit ça cachait quelque chose, soit les méthodes de diplomatie avaient changées depuis sa dernière cryogénisation...

Le Pélican atterrit dans la base Rebelle et aussitôt le Spartan se déplaça vers la porte... Alan se détacha aussitôt et se leva pour se mettre à sa hauteur... La porte s'ouvrit et quelqu'un les attendait...

Ils sortirent une fois la porte ouverte et alors que les soldats Rebelles descendaient du pélican, les soldats de la caserne étaient déjà là pour les accueillir... Des soldats accompagnant un gradé, d'autres faisant le gué, et d'autres étant déjà prêt à tirer... Les Hommes de Fred se déployait tout autour du pélican et quelques uns suivirent Fred jusqu'au gradé.


Arrivés l'un face à l'autre, les deux hommes s'identifièrent... Tout se passa dans un calme relatif, et Alan était prêt à réagir et assez stressé sachant que si quelque chose tournait mal, ils étaient en infériorité numérique et tactique malgré le renfort d'un Spartan... Il était aux aguets et n'était pas le seul... Aucun des 30 Soldats fraîchement débarqué n'avait relâché son attention...

Alors qu'ils entamaient la discussion un tir raisonna dans toute la base. En à peine une seconde, toutes les armes furent levées, quel que soit le camp... Alan braqua le Lieutnenant-Colonel avec son Fusil à Pompe... La tension était à un point culminant plus personne n'osait parler... Le gradé lui même était en train de braquer le Spartan, qui lui fut la seule personne qui n'avait pas bougé d'un cil... Il attendait patiemment alors que tout le monde était tendu, personne ne parlait et aucun bruit ne se faisait...

Les relations diplomatiques avaient à peine commencée qu'ils se retrouvaient dans une impasse...
Revenir en haut Aller en bas
Mitch Grayford
Sergent Chef
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 87
Camps : CSNU
Localisation : Earth.
Devise : Cours.
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Feu de brousse. [PV Mitch; Zun; MK; Sujet-22]   Sam 9 Fév - 15:16

Système Kyrell, orbite d'Arumea.
Frégate d'intervention du CSNU "Unclassed Heroes"
Quartiers de l'équipage


    Les yeux fixés sur le plafond, Mitch demeurait silencieux, étendu dans sa couchette. Sur celle du dessous, deux marines étaient assis et discutaient avec fébrilité de la mission qui les attendaient. Leur chef d'unité, lui, se remémorait avec amertume les consignes qu'il avait reçu. << Epaulez les TCAO. Obéissez. Ne les gênez pas. >>. S'il y avait un corps de l'armée encore plus antipathique que les Spartans et les péteux de l'ONI, c'était bien les troupes de choc orbitales. Les helljumper. Des trous du culs à la gâchette facile et terriblement efficaces. Ca pouvait bien se passer. C'était en général des pros. Il avait eu à faire à eux à plusieurs reprises, mais dans des conditions catastrophiques et bien différentes : chute de Reach, de Sigma Octanus IV... L'entraide et la fraternité humaine était alors de mise. Dans une mission comme celle-ci, c'était une autre paire de manche et il priait pour qu'ils ne jouent pas aux cow-boy. Il ne craignait pas pour sa peau, mais ne voulait pas que ça se termine en pugilat. Il se connaissait, lui et ses limites : il n'allait pas falloir le chercher. Ni lui demander de sacrifier ses hommes.

    Cette fois-ci, il les connaissait peu. Depuis quelques temps, la hiérarchie le mutait du jour au lendemain, le changeant d'unité aussi souvent qu'un bleu chiait dans son benne. C'est à dire souvent. Il dirigeait deux sections de Marines triés sur le volet pour l'opération : son expérience et ses talents de leader lui avait valu cette promotion plus ou moins difficile à digérer. Ses talents de leader ? Avoir un taux de perte moins élevé que la moyenne dans cette boucherie faisait désormais de vous un leader. Le Sgt Chef Grayford n'aimait guère la vision des choses de l'Etat-Major, mais il n'avait pas le choix. Il exécuterait cette mission, ramasserait cette prime et serait certainement changé d'affectation, comme d'habitude.


    Deux sections, ce n'était pas rien, surtout s'ils étaient séparés pendant les opérations. Il en assurait le commandement mais était cependant secondé par deux caporaux-chefs aux dossiers solides qui feraient le lien entre lui et chacune des sections. Et puis, il y avait les TCAO... Même s'il y avait des chances qu'il soit plus gradé que certains d'entre eux, ils avaient une accréditation exceptionnelle et largement supérieure à la sienne. Autant dire qu'ils en profiteraient, mais Mitch ne comptait pas se laisser marcher sur les pieds. Ils marcheraient ensemble ou ne marcheraient pas... Pas question de les laisser partir dans un raid solitaire en laissant à ses gars le rôle habituel de chair à canon ou bien de force de seconde zone. Les marines faisaient le boulot sur le front, partout. Ils allaient montrer qu'ils pouvaient très bien le faire ici aussi !


    Les ODST furent largués comme à l'accoutumée derrière les lignes ennemies, pour servir de tête de pont au débarquement des Marines. Ils ouvriraient la voie et s'assureraient que la ZA était sûre pour qu'ils dressent leur base d'opération pour cette mission, le tout dans une discrétion que seuls eux étaient capables d'assurer. Il fallait avouer qu'ils étaient nécessaires à la réussite de cette mission. Même avec une sélection draconienne sur les marines engagés dans cette opération, les divers théâtres des combats et d'activités dans la galaxie, malgré le calme apparent, brassaient du monde et demandaient des hommes de qualité un peu partout sur le terrain. Et ces hommes se faisaient rares ces temps-ci. Du coup, Mitch comptait quelques escouades de bleus parmi ses hommes, dont quelques uns fraichement sortis de l'académie. Il n'avait pas le temps de jouer au baby-sitter, mais il n'était pas question non plus de laisser ces gamins se ruer au combat avec leur innocence déconcertante, et ainsi les laisser en proie aux moqueries des ODST et aux bourdes. Il allait les encadrer et leur montrer la voie.

    Enfin, il quitta sa couchette et enfila ses rangers, dont il noua les lacets avec soin avant de gagner l'arsenal. Il fallait s'équiper. Les alarmes résonnaient dans tout le bâtiment. Ils n'avaient plus qu'une demi-heure avant leur déploiement.



Arumea, au sol.

    Le camp avait été monté à l'aide des quelques ODST qui étaient restés en arrière pour les acceuillir. Quelques tentes, un feu, une ration par personne, voilà ce qui résumait leur confort. Mitch était assis dans la tente qui servait de mess et vérifia avec une attitude relativement sereine son équipement. Il venait de démonter son BR85 SR et de le remonter intégralement et finissait de vérifier l'état de la lame de son couteau de combat. Une fois ceci fait, il déposa son datapad sur la table et afficha un relevé topographique de la zone, observant le relief avec une moue dubitative. Le mess, relativement petit, était désert : chacun finissait sa ration dehors et seul ses caporaux étaient auprès de lui, silencieux, vérifiant également leurs équipements.
    Soudain, un marine franchit l'entrée de la tente, et, après un salut militaire express s'avança vers Grayford.


    - Sergent-Chef !
    - Oui soldat ? répondit Mitch, éteignant la console avant de relever le visage vers le soldat.
    - Le Caporal-Chef McKallen est de retour au campement avec ses hommes.

    McKallen. Le chef de l'unité de TCAO qu'ils allaient seconder. Il ne le connaissait pas et avait hâte de faire sa connaissance : un sentiment de crainte, mêlé à l'excitation et à l'antipathie le mêler. A quel genre d'homme allait-il avoir à faire. Il sortit de la tente, suivis des trois soldats, juste à temps pour voir les ODST s'approcher de son unité qui profitait de ces derniers instants de calme autour du feu. La réplique qui leur fut lancer ne pu que le piquer amèrement et il poussa un léger soupire. Il ne s'attendait à rien d'autre mais était quand même déçu. Il devait rester calme... Rien ne servait de s'énerver maintenant, pas vrai ?


    - C'est du 9mm entre les fesses que vous allez vous coltiner, Caporal, si vous me cassez les pieds... rétorqua Grayford presque immédiatement, attirant tous les regards vers lui. Il adressa un sourire entendu à McKallen pour lui faire comprendre que c'était de l'humour, et, tout en détaillant la carrure de l'ODST qui était nettement plus grand que lui, il s'approcha de ce dernier et lui tendit la main. Sergent-Chef Mitch Grayford. J'osais espérer que vous auriez lu mon dossier, McKallen. J'ai lu le votre.

    A peine eut-il finis sa phrase qu'un coup de feu retentit non loin de là. Instinctivement, Mitch se jeta au sol, empoignant son arme qui était en bandoulière. Après quelques secondes, voyant que tout s'était calmé, Mitch se redressa tandis que les Marines s'affairaient subitement dans le camp, arme au poing, cherchant à trouver ce qui s'était passé. Putain, ça commençait bien. Laissant l'ODST en plan, Mitch fonça d'un pas rapide vers la source du bruit, et, approchant de la sortie Nord du campement rejoignit des Marines déjà sur les lieux. Une des bleusailles s'y répandaient en excuse, un fusil de sniper dans les mains.

    - Qu'est-ce qui se passe ici bordel de merde ? jura le sergent Grayford tout en écartant plusieurs soldats pour approcher du bleu, auprès du quel était déjà le caporal-chef Frietz, un de ses fameux sous-officiers de liaison, qui avait couru du mess jusque là aussi vite qu'il avait pu.

    - Le bleu surveillait la zone, il v'nait de revenir de patrouille avec son unité, chef. Une balle perdue, l'avait pas r'mis le cran de sécurité, répondit Frietz de son air bourru, le regard désemparé.

    Mitch poussa un long soupir. Le bleu s'attendait certainement à un flot de reproches, une bonne claque derrière les oreilles et une semaine de trou à son retour dans le territoire du CSNU. C'est ce qu'il méritait. Mais Mitch était divisé entre l'aversion que lui faisait éprouver la bourde du bleu et la pitié. Il allait devoir être conciliant tout en montrant aux ODST qu'il en avait dans le caleçon et savait se faire respecter. Il attrapa le jeune homme par le col et l'approcha violemment de lui.

    - Ecoute-moi bien. Je sais que t'as pas choisis d'être ici et que tu sors tout droit des jupes d'un sergent instructeur. Mais si tu veux en ressortir vivant et sans blâme, t'as intérêt à te tenir à carreau. Tu vas me poser cette arme ainsi que ton paquetage. A partir de maintenant t'es aux communications et au nettoyage des sanitaires. C'est une mission capitale, pas un camp d'entrainement ici, compris soldat ?

    - Ou... oui monsieur, lâcha le gamin, pale et larmoyant.

    Mitch le relâcha et cracha au sol. Il détestait faire ça. Il détestait l'armée. Et pourtant il l'aimait comme sa propre mère à la fois. Des soldats se chargèrent d'emmener le bleu et Mitch fit volte-face pour se retrouver nez à nez avec McKallen. C'était l'heure des reproches. La bleusaille les avait foutus dans la merde : ils risquaient d'avoir perdus leur effet de surprise et de s'attirer du monde sur la position. Les plans étaient chamboulés, et les ODST certainement bien agacés. Et Mitch allait bouffer pour ses hommes : c'était la règle.

    - Une balle perdue, c'est moi qui me coltine les bleus-bites aujourd'hui, lâcha Mitch, déconcerté comme il devait s'adresser à une visière sombre, sans distinguer le visage de son interlocuteur, ce qui le stressait d'autant plus.

    Ses deux caporaux étaient restés avec lui, demeurant un peu en retrait. Frietz s'avança, se mettant à la hauteur du sergent-chef avant de lui adresser la parole, tout en glissant un regard rancunier aux TCAO. S'il se souvenait bien, Frietz avait du passif avec des unités ODST... Ca avait du mal se passer.


    - Chef. L'Underclassed Heroes dit qu'les communications rebelles sur écoutes sont muettes depuis le coup d'feu. Mais d'après les dernières infos qu'nous ont passées, z'ont des invités. Et ils les attendaient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Steven McKallen

avatar

Masculin
Nombre de messages : 19
Age : 23
Camps : Unité Bullfrogs 4 (Devil Team) des ODST
Localisation : Si je te le dis, je serais obligé de te tuer après. Te couper la langue marcherait, mais tu pourrais toujours l'écrire...
Devise : Toute opération qui commence bien finira mal. Toute opération qui commence mal finira plus mal encore.
Date d'inscription : 25/01/2013

Caractéristiques
Classes: ODST
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Feu de brousse. [PV Mitch; Zun; MK; Sujet-22]   Sam 9 Fév - 17:45

- C'est du 9mm entre les fesses que vous allez vous coltiner, Caporal, si vous me cassez les pieds...
Steven regarda dans la direction d’où était parti la pique, avant de voir un Marines campé bien tranquillement là. Ce dernier fit un petit sourire amical, et derrière son casque, l'ODST sourit aussi. Au moins, ce gars-là avait de l'humour et du répondant. Coopérer avec lui n'allait peut-être pas être si mauvais que ça enfin de compte. Ils se pourrait même que Steven ait de la chance et tombe sur un vrai soldat et pas un bleu qui faisait dans ses couches à la moindre bourde.
Sergent-Chef Mitch Grayford. J'osais espérer que vous auriez lu mon dossier, McKallen. J'ai lu le votre.

Steven allait répliquer quand un coup de feu se fit entendre. Aussitôt, porté par des années de pratique, il s'accroupit tout en dégainant la première arme qui passait à portée de main. Pointant le canon de son M6C/SOCOM dans la direction d’où était venu le coup de feu. Après quelques secondes d'attentes qui parurent interminables, le sergent Grayford se releva, avant d'aller vers la source du bruit.
De son côté, Steven rengaina son arme, avant de se diriger vers ses hommes. ces derniers étaient déjà sur le pied de guerre, avec leurs jetpacks dans le dos et leurs armes en main. Tank s'avança, avant de dire avec moquerie:
-Ça y est, t'as déjà tué un Marines? Il t'avait fait quoi le pauvre?
-Très drôle. Mais ça vient pas de moi. Ramène-toi, on va voir ce que c'est.

Les deux ODST prirent la même direction que Grayford, et Steven soupira. Déjà que cette mission commençait assez mal, il fallait en plus qu'on lui colle une bande de Marines au rabais. Une petite, mais non négligeable partie des forces de l'UNSC présentes ici n'avaient sûrement jamais du voir un champ de bataille avant aujourd'hui, et il ne faisait aucun doutes qu'ils mouilleraient leur pantalon plus d'une fois aujourd'hui.
Et le premier allait sûrement être l'auteur du tir. Si le sergent-chef ne lui avait pas remonté les bretelles, Steven le ferait. Et dans ces moments-là, Il ne valait mieux pas se trouver en face de lui. Parce qu'il pouvait se montrer impitoyable. Il l'avait déjà été quelques fois avec ses propres hommes, mais il l'était encore plus avec les autres. En particulier quand les bourdes provoquaient plus de mal que de bien.
Ils arrivèrent enfin à l'origine du tir, ou ils retrouvèrent un Marines, sûrement un bleu à voir son âge et son teint pâle. Les deux Helljumpers n'entendaient pas ce que Grayford disait, mais apparemment, le fautif devait sévèrement se faire enguirlander. En tout cas, il savait se montrer dur envers ses hommes quand cela était nécessaire. Finalement, le sergent-chef relâcha sa pauvre victime, et lorsque le bleu passa près de Steven, ce dernier pointa un doigt vers lui avant de dire d'une voix dure:

-Refait-moi un coup comme ça, et j' te jure que je te balance en pâture à ces foutus rebelles.

Puis il se tourna vers Mitch, qui le regardait avec une certaine appréhension. Enfin, Steven prenait ça pour de l'appréhension. Vu à quel point il avait été gentil avec le jeune Marines, on pouvait se douter qu'il le serait tout autant avec le sergent-chef. Mais Bulldog était d'humeur plus conciliante. Ce n'était pas vraiment de sa faute à lui. Même si Steven se disait qu'une maitresse d'école aurait plus de chance de contrôler une bande de morpions que Mitch de contrôler tout la marmaille qu'on lui avait foutu entre les pattes. Mais il avait été dans le même cas que lui. Sa première mission avec une nouvelle recrue s'était montrée....bien plus ardue qu'escompté. Enfin jusqu'à ce que cette recrue se fasse trouer le casque par un sniper, tout ça parce qu'il voulait montrer son arme enrayée à Steven.

-Ah, la jeunesse. J'espère au moins que votre gars a réussi à tuer un rebelle avec son tir. Que cette...bourde ait au moins servie à quelque-chose. Mais bon...autant pour l'effet de surprise.

- Une balle perdue, c'est moi qui me coltine les bleus-bites aujourd'hui, lâcha Mitch en face de lui.

-Bah...z'êtes pas le seul à vous coltiner des bleus. Un de mes gars fait son baptême du feu. J'espère qu'il sait se servir d'un jetpack correctement. Je tiens pas à passer la serpillère derrière-lui.

Steven n'ajouta pas non plus qu'il ne tenait pas vraiment à écrire une lettre de condoléances à la famille de sa jeune recrue. Même si c'était archaïque et qu'il y avait des gens autrement plus compétents que lui pour faire ça, mais il tenait à le faire. Après tout, c'était lui qui n'avait pas réussi à sauver la vie de celui ou celle qui avait péri au combat. Lui qui se faisait la promesse de protéger tous ceux qui lui étaient cher, il savait dans le fond que c'était une promesse qu'il ne pourrait jamais tenir. Mais chaque fois il essayait quand même de la tenir

- Chef. L'Underclassed Heroes dit qu'les communications rebelles sur écoutes sont muettes depuis le coup d'feu. Mais d'après les dernières infos qu'nous ont passées, z'ont des invités. Et ils les attendaient pas.
-Et merde, râla Steven. Encore un truc imprévu. Vous allez voir, ces rebelles doivent être à deux doigts de se foutre sur la gueule, mais dès qu'on va se pointer, ils vont faire ami-ami et nous tomber dessus de tous les côtés. Entres les infos foireuses de l'ONI et les surprises qui nous tombent dessus toutes les cinq minutes, je sens que cette mission va être...mortelle. Manquerait plus qu'on tombe sur des Élites

Puis il soupira, avant de regarder vers la base ennemie. Y entrer allait être dur. Et faciliter l'entrée des Marines risquait bien d'être mission impossible. Mais après tout, les ODST faisaient de l'impossible leur pain quotidien. Steven espérait juste que les invités des rebelles ne soient pas trop nombreux, ou armés jusqu'aux dents.

-Préparez vos hommes, sergent Grayford. On était censés partir quand quarante-cinq minutes, mais avec ce petit imprévu, l'ennemi doit savoir qu'on est là. Alors autant le lui faire clairement comprendre. J'espère juste que vous êtes pas contre un peu de randonnée. Parce qu'il est hors de question qu'on y aille en Warthog. Sinon, autant se coller une cible sur le crâne et une fusée éclairante entre les miches et sortir à découvert.

Puis Bulldog se tourna vers Tank, avant de lui faire un signe de la tête. Ce dernier retourna vers le camp, pour aller chercher les autres membres de la Devil Team et le reste de l'équipement de Steven. Tank revint quelques instant plus tard avec les autres, alors que Steven récupérait son fusil à pompe et ses explosifs. Il vérifia que son arme était chargée, avant de lancer:

-Allez les mecs, il est temps de retourner en enfer. En tout cas rappelez-vous, on bosse pas seuls. Donc faites gaffe aux Marines. Ils ont beau être incompétents et trouillards, c'est eux qui nous couvrent. Alors on ne mord pas, on ne crache pas et on n'insulte pas.

Puis une fois que tous les Marines furent rassemblés devant eux, les cinq ODST ouvrirent la marche, se dirigeant le plus silencieusement vers la base ennemie. Ne restait plus qu'à s'y infiltrer et à en ouvrir les protes, tout ça sans même alerter les rebelles, qui devaient déjà être sur les nerfs. En résumé, une vraie partie de plaisir...
Revenir en haut Aller en bas
Miklagaard (MK017)
Chef des Rebelles
avatar

Masculin
Nombre de messages : 764
Age : 22
Camps : Rebelle
Localisation : Évite seulement de te trouver sur ma route.
Devise : I AM THE MASTER-KILLER !
Date d'inscription : 07/05/2008

Caractéristiques
Classes: Spartan-II Renégat
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Feu de brousse. [PV Mitch; Zun; MK; Sujet-22]   Dim 10 Fév - 15:20

La tension présente était énorme. Un petit mouvement brusque et cette rencontre diplomatique tournerait en bain de sang. Fred se devait de choisir les mots juste si il voulait que cette rencontre diplomatique sois un succès. À cette instant même le Spartan aurait bien écrasé le crâne du Lt-Colonel GrayWolf mais cette action aurait provoquer immédiatement le début d'une boucherie et le fait que tous le monde visait tous le monde n'aurait rien améliorer. Une grande partie de ses soldats seraient probablement mort. Fred décida donc de rester immobile et de dire d'une voie calme :

- Écouter. Je crois bien que personne de mon équipe ici présente n'a tirée. Ce doit seulement être un tir accidentelle d'un de vos soldats à l'extérieur. Je suis sur que c'est un gros malentendu.

Fred fit signe à ses hommes de ranger leur armes. Après un moment d'attente, ceux-ci obéirent. Les soldats du Lt-Colonel restèrent un moment les armes braquer sur Fred et ses hommes avant que Lt-Colonel leur fassent signe des les ranger. GrayWolf garda son arme braquer encore un moment sur Fred avant de la ranger à son tour. Le Lieutenant-Colonel dit alors :

- Donc, où en étions-nous ?

- Et bien j'était en train de vous dire que nous ne sommes pas du CSNU.

- Comment pourrai-je croire un Spartan ? Qu'est-ce qui me dit que vous n'êtes pas un de leur super-soldat télécommander et que ses hommes derrière vous ne sont pas des marines. Sa fait des mois que ses enfoirés essaient de pénétrer nos défenses et sa fait des mois que nous les repoussons !

- Et si je vous aidais moi-même à vous défendre contre le CSNU, vous accepteriez de vous joindre à moi.

Le Lt-Colonel resta silencieux un instant, perplexe. M-K attendit quelques secondes avant que le Lt-Colonel GrayWolf réponde :

- Peut-être bien. Mais c'est peine perdu ; sa fait plusieurs semaines qu'on a pas vue des membres du CSNU dans le coin. Peut-être qu'ils ont abandonné. Mais nous restons quand même sur nos garde. On ne sais jamais.

Fred ne répondit pas. Il pensais à ses mots quand le Lt-Colonel dit :

- Suivez-moi, je veut vous montrer quelque chose.

Fred fit un hochement affirmatif de la tête. Le Lt-Colonel fit signe à la moitié de ses hommes de le suivre et Fred fit signe à 5 soldats prêt de lui de le suivre. Le groupe commença à avancer. Après avoir parcourue quelque couloir, le Lt-Colonel ouvrit une porte. Soudain, un coup de feu pus être entendu et le Lt-Colonel tomba au sol, une balle dans la tête. Fred regarda par l'embouchure de la porte et aperçut un groupe d'ODST. Le Spartan cria :

- TOUS À COUVERT ET FAITE FEU !

Avant de dégainer son pistolet M6D et de faire feu sur les nouveaux arrivants.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.mesnie.org/
Zun 'Vardimee
Major
avatar

Masculin
Nombre de messages : 241
Age : 35
Camps : Sangheili Séparatistes
Localisation : Le pays que les québécois copient.
Devise : Pourquoi l'ornithorynque ?
Date d'inscription : 24/10/2012

Caractéristiques
Classes: Elite Major
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Feu de brousse. [PV Mitch; Zun; MK; Sujet-22]   Ven 15 Fév - 21:55

Zun et les autres Sangheili arrivèrent au camp de l'UNSC prudemment car le coup de feu de toute a l'heure n'était toujours pas identifier quand ils arrivèrent au camp ; personne ! Ils avancèrent toujours quand il virent des marines et des ODST...

Ortion s'adressa a l'un d'entre eux

-C'était quoi le coup de feu de toute a l'heure ?

-Un bleu-bite ...

-En avant !

Les trentes sangheili avancèrent comme un seul homme puis le Zélote ordonna d'activée le camouflage et de se cacher toute en avancent

Cachée ; dans les hautes herbes ! Et activée les modules de camouflage !

Tous disparurent dans les hautes herbes et avancèrent .

HRP : J'était crevée quand j'ai écrit sa : MK est témoin !


Revenir en haut Aller en bas
http://rpghalo.actifforum.com/
Sujet N°22

avatar

Masculin
Nombre de messages : 106
Age : 104
Devise : Profite de la vie... Ne pose pas de questions et fonce!
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Re: Feu de brousse. [PV Mitch; Zun; MK; Sujet-22]   Sam 2 Mar - 13:18

Alan fut parti de ceux qui longtemps hésitèrent à baisser leurs armes... Mais en voyant la sérénité du Spartan qui les commandaient, il s'exécuta en abaissant son arme, tout en la gardant en main, juste au cas où.

La discussion entre les deux individus repris et n°22 recula pour les laisser parler affaires. Puis, le Spartan fit signe à plusieurs individus de le suivre. Alan resta en arrière pour surveiller le Pélican, il n'aimait pas trop se mêler de cette conversation et il avait la flemme de bouger... Il s'appuya sur le Pélican et attendit face aux gardes rebelles de la base toujours l'arme au poing.

Malgré les ordres la tension ne s'était pas rabaissée entre les soldats restés sur la zone d'atterrissage et tous étaient prêt à tirer au moindre bruit... Le temps semblait long surtout depuis que les deux émissaires étaient partit, chacun avec quelques soldats.

Alan, toujours adossé contre la paroi extérieur du Pélican, laissa glisser ses jambes pour s'asseoir à même le sol, il déposa son masque, puis son fusil, le mettant debout contre le pélican, et il commença à se rouler une cigarette. Il regarda alors autour de lui, et il put voir que la tension s'était littéralement abaissée, les gardes s'étant assis sur des caisses, rigolant entre eux, les soldats rebelles étant pour certains retournés dans les pélicans pour s'asseoir sur quelque chose de confortable... Tout semblait bien se passer finalement.

Alan venait de finir de rouler sa cigarette et commença à la fumer, un des garde vint à lui et s'assit à ses côtés, Alan le regarda et remarqua que c'était une femme, il la scruta des yeux avant de lui proposer sa cigarette... C'est alors qu'un coup de feu retentit au loin, immédiatement Alan laissa tomber sa cigarette, il se releva, prit son fusil, son masque et partit en courant en direction du coup de feu suivit de tous les soldats et gardes restés en arrière... Plus d'une cinquantaine de soldats, dont au moins 25 qui étaient triés sur le volet partirent en courant à travers les couloirs, rejoints par de plus en plus de soldats de la base alertés par le coup de feu...

Ils arrivèrent sur une position défendu par le Spartan, ses soldats et d'autres gardes contre des troupes au loin qui semblaient plutôt bien équipées... Nombreux furent ceux qui se firent aligner en courant se mettre à couvert pour rejoindre les troupes au combat. Alan se cacha immédiatement derrière le premier mur possible et essaya de distinguer les troupes au mieux qu'il pouvait... Sans succès!

Ce qui était sûr, c'est qu'il y avait surement une taupe chez eux pour qu'une attaque ait lieu comme cela alors que des négociations venaient de débuter... Ou alors c'était une sacré coïncidence.


HRP: Veuillez m'excuser, j'étais pas du tout inspiré... ^^" Et veuillez m'excuser pour le temps mis, j'étais en vacances et à l'arrivée, j'étais pas très inspiré! xDD ( comme je l'ai déjà dit... x) )... :/
Revenir en haut Aller en bas
Mitch Grayford
Sergent Chef
avatar

Masculin
Nombre de messages : 18
Age : 87
Camps : CSNU
Localisation : Earth.
Devise : Cours.
Date d'inscription : 31/03/2010

MessageSujet: Re: Feu de brousse. [PV Mitch; Zun; MK; Sujet-22]   Ven 15 Mar - 19:49

Si au premier tout commençait plutôt tranquillement malgré les taquineries habituelles des ODST, la situation avait rapidement été envenimée par la bourde d'un bleu. Après lui avoir remonté les bretelles, Mitch fit face à McKellen, certainement venu fourer son nez dans cette histoire. Le Sergent-Chef craignait la réaction de l'ODST, ces derniers en attendait beaucoup de l'infanterie marine et c'était difficile d'être à la fois conciliant avec ces derniers et pragmatique avec ses troupes sans trop les brusquer. Grayford était plus du genre à chouchouter ses troupes malgré son sale caractère. Mitch ne manqua pas de remarquer la remarque que lança l'ODST au bleu quand ce dernier s'éloigna de ses supérieurs. Le Marine ne dit rien, n'osant pas relever l'intervention du TCAO qu'il jugea inutile et mal venue. C'était ses hommes, pas les siens.

Visiblement et comme McKallen lui confia, il n'était pas le seul à avoir des bleusailles dans ses rangs. Un des ODST faisait son baptême du feu. Mitch ignorait qu'on pouvait intégrer les unités de chocs sans passer par les troupes régulières, lui qui avait toujours rêvé de se voir proposer le fameux concours d'entrée proposé aux marines aux dossiers exemplaires. Malheureusement, Grayford était trop petit et n'entrait donc pas dans les caractéristiques physiques requises pour entrer chez les Helljumper. Il espérait que le bleu savait à quoi s'attendre, enfin, il ne doutait pas que ses coéquipiers lui avaient fait un débrif. Les TCAO n'étaient pas connus pour mâcher leurs mots.

Mitch écouta en silence l'info balancée par Frietz et jura avant de cracher sur le sol boueux. Il laissa McKallen parler tout en hochant doucement la tête.


- Quoi qu'il se passe dans ce trou à rat, on va les en faire sortir, et croyez-moi, mes Marines iront les chercher par la peau du cul s'il le faut. Enfin... C'est à vous d'ouvrir la voie, dit-il en souriant légèrement.

Pour une fois, les Marines ne se taperaient pas le sale et n'auraient pas à faire diversion et servir de chair à canon.

- Vous inquiétez pas pour la randonnée, la plupart de ces types pourraient vous monter l'Everest avec quelques insultes et un peu de gnôle, dit-il, son sourire disparaissant. Enfin si on oublie nos deux trois bleus... Soyez pas trop durs avec eux McKallen. C'est déjà un job assez dur de les garder en vie, alors si en plus si je dois éloigner les requins de mes brebis... Je suis pas sortis de l'auberge.

Sur ces mots, qui ne se voulaient pas réellement menaçants mais comme un léger avertissement, Mitch fit un clin d'oeil à McKallen avant de tourner les talons, suivis de près par Fritz et le reste de ses hommes. Il était temps de rassembler tout ce beau monde. La plupart étaient déjà prêts depuis plusieurs minutes, avertis de l’imminence du départ et les retardataires arrivaient en petites foulées. Mitch vérifia de visu le paquetage et l'arme de chacun à l'aide de ses aides de camps.


- Bien. J'espère que vous êtes prêts les mecs, car je ne doute pas une seconde que ça va chier. N'oubliez pas la merde qu'on vous a mis dans le crâne à l'académie, ça peut servir parfois. Ecoutez attentivement Fritz, Holson et moi. J'espère que vous avez écouté au briefing et que vous connaissez vos chefs d'unité, en cas de pépin et si vous êtes séparés du peloton, c'est eux qui mènent la danse. A partir de maintenant vous fermez vos gueules, et vous tirez quand je vous le dis. Compris ?


A peine Mitch eut-il clos la bouche qu'un choeur puissant lui répondit :

- Oui, chef !

Bordel, qu'est-ce qu'il était fier de ses marmots.

Mitch se retourna, faisant face aux ODST qui arrivaient au point de rassemblement. Frietz tendit un casque intégral à Mitch et ce dernier le saisit, l'enfilant doucement. C'était en réalité un casque standard couplé à un système de filtrage d'air, un masque à gaz en somme. Il ne demandait rien d'autre à l'arsenal depuis une mauvaise surprise au gaz sur Eridanus lors d'une mission d'extraction.

- On est prêts, lâcha le Sergent Grayford en retirant la sécurité de son fusil.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Feu de brousse. [PV Mitch; Zun; MK; Sujet-22]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Feu de brousse. [PV Mitch; Zun; MK; Sujet-22]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Hors sujet] Humour.com
» [Hors sujet] Les animaux en voix de disparition
» BIEN CREER SON SUJET a la GALLERIE ELLOWYNE :)
» [Hors-Sujet] Parodie Star Wars de Pigrelin
» [Hors sujet] Vos plus grands exploits !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Halo :: Autres-
Sauter vers: