RPG Halo
Bienvenue sur RPG Halo!

N'hésitez pas à vous inscrire ou vous connecter si vous êtes déjà un membre du forum.

Si vous avez des questions, contacter les Administrateurs à l'adresse suivante : rpghalo@gmail.com

Ou sinon rejoignez nous sur notre page Facebook Rpg Halo



UNSC, ONI, Alliance Covenante Unifiée ou Rebelle ? Choisissez votre voie et combattez pour votre cause.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Avénement d'une boucherie, Songes d'un boucher.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chacall

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1241
Age : 21
Camps : Je sers l'honneur des brutes, je sers la loi du carnage mais je ne sers plus les Hiérarques, je sers l'Alliance mais pas la folie, je suis le nouvel idéal Covenant !
Localisation : Doisac
Devise : Si je devais être le dernier, je serai le pire...
Date d'inscription : 20/04/2009

Caractéristiques
Classes: Infanterie
Médailles: Victorieux d'un coup d'Etat.
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Avénement d'une boucherie, Songes d'un boucher.   Sam 5 Nov - 17:44

[Fichier en cours d'extraction]
[o] [o] [o]
Censure Désactivée] [Attention: présence d'hérésie. Violence.]
]Traduction en cours... Infiltration des protocoles de sécurité...]
[OK]
¤¤ Au commencement de chaque peuple, de chaque civilisation, de chaque culte, de chaque alliance, il y a un flot de sang. L'honneur ne germe que dans la douleur et les promesses de représailles, et la vengeance qui y est liée n'est que fratricide. Ma vie est l'ombre d'un peuple, le renouveau d'une civilisation, la gloire d'un culte, la création d'une nouvelle alliance, l'exaltation de l'honneur, de la rage et de la détermination. Je ne suis que chair et sang, et ce que je répands ne sont que les horreurs qu'engendrent la vengeance. Car au commencement... Il y avait la paix.

¤¤ Je ne regrette rien. Mes mains étaient propres quand je vins au monde, tandis que le vent brulant de Doisac venait caresser les flancs de mes aïeux. Je ne m'en souviens pas, mais maintes fois on me compta le jour où je vins au monde car le soir les étoiles se firent flamboyantes et les vieux guerriers y prédirent un futur embourbé dans une violence inouïe, bien plus présente que dans leurs rites sanglants.


¤¤ Ma jeunesse hérétique est l'un de mes plus grands biens car aucun de ceux qui grandirent dans la meute Loyaliste dès la naissance ne peuvent prétendre avoir connu la nature de Doisac et la nature de notre peuple comme nous autres, qu'ils aimaient dénigrer. Nous sommes les batards de l'Alliance et pourtant les plus grands guerriers. Nos clans d'origines sont traqués, exterminés, ou bien lobotomisés à la sauce prophétique... Je ne supporte pas la destruction culturelle que les Hautes Instances appliquent. J'ai grandis dans l'hérésie dont les croyances bien que faibles, diverses et ignares sont respectables et enclavées dans des codes d'honneurs bien différents de ceux des élites. Nous ne jurons que par des combats loyaux et brutaux, et quand ils en deviennent dentesque et démesurés, nous jubilons. Dès mon plus jeune âge je fus bercé par les récits de guerres tribales, et bien loin de la connaissance subtile du Grand Voyage, je m'épanouissais déjà en tant que guerrier. J'aimais me confronter à mes pairs et je me battais souvent. On était fier de nous et nous l'étions tout autant. Nous étions Jirhalnaes. Nous étions la Meute.

¤¤ La propagande de l'Alliance ne tarda pas à venir assaillir notre frêle tribue, bien que connue pour ses fresques hérétiques. Nomades, elle échappait quelque peu aux contrôles de l'Alliance mais avec la propagation des cités modernes et la construction et l'agrandissement progressif de l'énorme cité et base militaire de Doisac, la flotte loyaliste y devint conséquente ainsi que la garnison, militaire tout comme celle de l'Inquisition qui se voulait flatteuse au début. Les San'Shyum prédisaient déjà le remplacement des Sangheilis qui s'usaient. Leur honneur trop hasardeux, protecteur et conservateur endiguait l'audace de certains Hiérarque qui y voyaient une faiblesse. Ils vinrent donc de nombreuses fois prêcher leurs paroles, repartant parfois sans plusieurs des leurs. C'est à cette époque que je commis un crime de vengeance. Je mis fin aux jours de l'un des miens. S'en suivis une grande haine envers lui, moi, et tous les autres.
On m'onctroya un statut à part, de reclus, de bannis. Je n'étais qu'un instrument désormais. On me tatoua afin que jamais je n'oublie, et aujourd'hui encore je porte les marques de mon crime, alors que la mort est devenue si... banale. Jouissive.
Revenir en haut Aller en bas
Chacall

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1241
Age : 21
Camps : Je sers l'honneur des brutes, je sers la loi du carnage mais je ne sers plus les Hiérarques, je sers l'Alliance mais pas la folie, je suis le nouvel idéal Covenant !
Localisation : Doisac
Devise : Si je devais être le dernier, je serai le pire...
Date d'inscription : 20/04/2009

Caractéristiques
Classes: Infanterie
Médailles: Victorieux d'un coup d'Etat.
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Avénement d'une boucherie, Songes d'un boucher.   Dim 6 Nov - 17:57

¤¤ J'ai pu alors passer de nombreuses heures, de nombreuses nuits comme de nombreux jours plongés dans d'obscures idées. Je repensais à tout ce que disaient les précepteurs de l'Alliance. Et si c'était dans le Grand Voyage que résidait la vérité ? La promesse d'une illumination terrible et subjuguante à la fois. Je me mis à y penser de plus en plus, philosophant seul, isolé. Je devais quitter ce trou à rat et prendre mon envol dans les troupes de l'Alliance. Je ne connaissais alors pas grand chose de sa vraie nature, mais un désir de sang m'éprenait déjà. Je devais me battre. Je ne sais plus vraiment quand ils sont arrivés, mais je sais que cela fut un carnage, dans les deux camps. Mais les Sangheilis en sortirent vainqueur et je fus le seul à rejoindre leurs rangs, observant d'un oeil morne les cadavres de mes anciens camarades. Je n'éprouvai aucune pitié, aucun remord. Je les avais chéri, puis ils m'avaient haïs. Cela me semblait naturel. Une page venait de se tourner, et un nouveau cycle prenait naissance ici, enraciné dans la vengeance et la haine.

¤¤ On me donna des armes, et on me demanda mon nom. Chacall. Ils rirent. Pourquoi ? Je ne sais plus très bien. J'étais jeune, ignare et arrogant si bien que les injures pleuvaient de ma bouche comme un flot ininterrompu de grêle violente avant qu'on ne me roue de coups. J'étais désormais un soldat, un simple soldat parmi tant d'autres. Mais j'avais retrouvé la Meute, ses chamailleries, sa brutalité et sa camarderie.

¤¤ Je gravis les échellons lentement, à force de verser le sang comme la sueur, je devins petit à petit plus gradé, sans être d'une importance capitale. Je multipliais les batailles, étant de la 1ere Division, ceux des troupes régulières. On me baladait d'un bout à l'autre de la galaxie, et j'en rescapais toujours. Dès mes premières bataille, je fus initié à me battr contre les plus terribles fléaus. Démons, parasites, et autres expériences peu scrupuleuses... Je m'attira très tôt la rivalité d'un Spartan, un dénommé Calvin qui me fit prisonnier. Je passa un long séjour sur Terre, humilié, torturé. Je cotoyai des prisonniers de divers espèces et bords politiques et militaires. Des renégats humains, puant l'egocentrisme et le nombrilisme évident, reniant les valeurs hypocrites de leur gouvernement mais étant tout aussi corrompus par des idées de liberté pourries par l'argent, les femmelles et le pouvoir. Des hérétiques de notre propre nation, qui avaient échoués ici contre les humains et avaient subis le même sort que moi. Et d'autres Loyalistes, déprimés. Il y avait beaucoup d'execution, car si nous autres, prisonniers, étaient très nombreux, notre parole était tout aussi rare et ils n'obtenaient rien de nous que des insultes et des émeutes. Je sentais mon heure approchée alors que la Jirhalnae qui me servait de compagnon de cellule venait d'être executée quand l'un de mes anciens soldats, Vorak, dit Vrk dans sa langue perfide vint avec son escouade me libérer dans une mission périlleuse. Je dois toujours la vie à ce petit être et le maglekolo qui l'aidaient, et le respect à son escouade en grande partie tombée ce jour et pendant les batailles qui s'en suivirent.

¤¤ C'est d'ailleurs à cette époque que les peuples unggoy et kig-yar gagnèrent une certaine estime, qui fut rapidement balayée, certes, mais je connus des héros de leur peuple qui s'illustrèrent autant par leur stupidité que par leurs actes. A cette période, le Parasite était un fléau terrible et le Fossoyeur étendait son influence et son armée de macchabée partout où il le pouvait malgré notre lutte acharnait où nous nous embourbions, nous et nos ennemis. Et ce n'était que le commencement...
Revenir en haut Aller en bas
Chacall

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1241
Age : 21
Camps : Je sers l'honneur des brutes, je sers la loi du carnage mais je ne sers plus les Hiérarques, je sers l'Alliance mais pas la folie, je suis le nouvel idéal Covenant !
Localisation : Doisac
Devise : Si je devais être le dernier, je serai le pire...
Date d'inscription : 20/04/2009

Caractéristiques
Classes: Infanterie
Médailles: Victorieux d'un coup d'Etat.
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Avénement d'une boucherie, Songes d'un boucher.   Mer 9 Nov - 14:07

¤¤ Nous découvrîmes une nouvelle horreur du flood : une conscience. Certains parasites sur développés, emmagasinant une charge de données culturelles pompées sur leurs hôtes conséquentes développèrent une sorte de conscience égocentrique les éloignant du Fossoyeur. Ces floods firent une sorte de schisme avec l'armada principale du Fossoyeur avant de lui faire carrément la guerre. Ce conflit est aujourd'hui encore considéré par une dégénérescence totale par mes scientifiques, mais je pense que quelque chose d'autre se cache là-dessous... Si ces êtres redoutables, proches de la vie éternelle venez à penser... a faire des stratégies plus poussées, à s'investir dans des choses plus concrètes... Imaginez un instant cela. Nous peinons à les éradiquer alors qu'ils sont désorganisés. Alors si il y a un semblant de civilisation qui s'installe chez eux... qu'allons-nous devenir ? Nous ne serons que la chair à canon d'un peuple immortel qui se nourrit de nos propres morts... Cette pensée m'emplit d'effroi et c'est pourquoi je hais le parasite plus que tout autre chose.

Je crois que c'est la seule chose que je crains en ce bas-monde... pour ma propre vie, mon être, mon identité, et celles de tous les peuples... C'est le seul facteur capable éradiquer une civilisation entière ou la pousser à son éradication...

Que les dieux nous en garde. Où nous pourrirons dans leurs rangs à jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Chacall

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1241
Age : 21
Camps : Je sers l'honneur des brutes, je sers la loi du carnage mais je ne sers plus les Hiérarques, je sers l'Alliance mais pas la folie, je suis le nouvel idéal Covenant !
Localisation : Doisac
Devise : Si je devais être le dernier, je serai le pire...
Date d'inscription : 20/04/2009

Caractéristiques
Classes: Infanterie
Médailles: Victorieux d'un coup d'Etat.
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Avénement d'une boucherie, Songes d'un boucher.   Mer 9 Nov - 19:25

¤¤ Les San'Shyuum font des erreurs de plus en plus grossières, et notre armée en pâtit. Je ne compte plus mes frères tombés, et dès que je noue une nouvelle amitié je sais déjà quel funeste destin attend mon frère d'arme ou moi. Le sort fais bien les choses, car de tous ceux tombés, je suis encore debout. On m'a traîné dans la boue et le sang, et je suis encore là. Rien n'est plus fort que ma détermination, et j'ai décidé de bientôt en découdre avec cette tyrannie... Les San'Shyuum devaient payer leurs affronts.
De nombreuses idées germaient dans ma tête mais je n'étais pas prêt. Je n'étais qu'un simple Capitaine parmi tant d'autres et seuls quelques faits d'armes et mon expérience m'en démarquait, mais il me manquait la popularité et une grande victoire.

Il s'en suivit une longue période sans que rien ne vienne à ma portée, et que tout ce que j'entreprenne ne soit que des échecs. Les humains nous donnèrent quelques violents revers, le flood revenant souvent dans ces batailles dentesques jusqu'à nous entreprîmes de nous en débarasser une bonne fois pour toute. Mais l'ennemi nous surprit une nouvelle fois et ni nous ni les humains ne parvinrent à nous en dépâter. Je crois être l'un des rares rescapés de la bataille qui visait à la destruction totale d'une souche flood. Puis il y eut l'offensive massive sur Harvest, échec tonitruant de notre leader Alork à l'époque. La bataille n'en fut pas vraiment une, et l'on ne vit pas Alork pendant un temps. Cela n'était que bon pour mes affaires, et le long blanc qui s'en suivit n'était que la préparation à un tournant de ma vie... Onyx.

¤¤ Onyx est une bataille qui restera gravée dans les annales, dans mon histoire, dans celle de l'Alliance et dans celle de l'humanité, des Sangheilis, et de tous ceux qui l'ont vécu, y ont vaincu ou y ont été vaincu...
Elle sera décrite comme un carnage. Dans tous les camps. Les pertes sont énormes, et si le CSNU est plus à déplorer, si j'avais du pleurer chacun des miens, mes frères, il ne me resterait que la peau sur les os tant j'aurais dispersé d'eau. Le flood quand à lui fut enfin, pour ainsi dire, vaincu. Cela n'est qu'une victoire sur ce fléau tant il s'est disséminé et il doit y en avoir des restes autre part - autant dire qu'un seul de ces parasites peut recréer une armée entière - mais Onyx fut la preuve que rien n'est impossible. Nos troupes défirent le CSNU malgré un mauvais début, et nous réussires à nous échapper des parasites, puis, une alliance surprenante vint me contacter. Juno Eclipse. Une humaine. Un Schisme avait aussi eut lieu chez les humains, mais d'une autre sorte, et ce qui en était sortis du côté rebelle était d'une puissance monstrueuse pouvant égaler désormais le gouvernement officiel. Les rebelles furent d'un soutien indéniable et ils n'hésitèrent pas à user de l'arme atomique contre leurs anciens frères d'armes pour nous aider.

La bataille spaciale n'en fut pas moin serrée jusqu'à l'arrivée de la flotte rebelle et malgré l'impressionant dispositif ennemie nous parvinrent à garder un certains contrôle de l'orbite avant de nous replier dans nos vaisseaux et de vitrifier la planète en anéantissant toute forme de vie encore présentes, cloitrant les floods au passage. Je crois qu'un vaisseau parasite réussit à s'en aller, ou il fut détruit, ma mémoire divague sur ces détails car à l'époque, l'euphorie de la victoire me gagnait, car elle avait été faite sous mes ordres. J'étais enfin un héro de guerre. La machine se mettait en route.
Revenir en haut Aller en bas
Chacall

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1241
Age : 21
Camps : Je sers l'honneur des brutes, je sers la loi du carnage mais je ne sers plus les Hiérarques, je sers l'Alliance mais pas la folie, je suis le nouvel idéal Covenant !
Localisation : Doisac
Devise : Si je devais être le dernier, je serai le pire...
Date d'inscription : 20/04/2009

Caractéristiques
Classes: Infanterie
Médailles: Victorieux d'un coup d'Etat.
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Avénement d'une boucherie, Songes d'un boucher.   Lun 28 Mai - 10:26

¤¤ L'espace résonnait encore de l’écho de la guerre. Et même si le sang ne coulait plus, j'en demeurais assoiffé. Mais il me fallait désormais me préparer à la plus grande bataille que je n'eus jamais livrée; contre les miens. Je formentais un coup d'état, aidé du soutien des rebelles de Juno Eclipse et avec le soutien de la flotte de l'Amiral Droggar, je marchais bientôt vers la salle du conseil, accompagné de mon ancien rival, le Démon qui se faisait appeler "Master-Killer" par ses hommes. Je ne l'ai connu que sous ce nom, mais je savais bien que derrière sa démence il y avait eu un homme frêle et juste. Il était désormais à mes côtés grâce à l'intrépidité des rebelles. A l'heure actuelle, je leurs dois encore beaucoup et je rembourse ma dette à chaque heure. Cela m'est dur de devoir mon salut à des humains, mais j'ai plus d'honneur que Tartarus. Je ne faillirais pas à mes promesses. Je n'ai qu'une crainte, que ma détermination ne m'emporte. Je sens déjà la rage remplacer la volonté de faire bien dans mes veines. Ma furie est incontrôlable, et si étant jeune j'étais turbulent et désordonné, je sens que le pouvoir m'attire tant que cette nature bestiale reprend le dessus. Mes instincts sont plus forts que la diplomatie. La guerre est plus forte que la paix. L'or est plus fort que le blé. Me transformerais-je en tyran ? Le héros de guerre deviendrait la fer de lance de l'Alliance, mais aussi son bourreau ? Non, je ne dois pas sombrer... je ne dois pas sombrer...

¤¤ Voilà des mois que mes tribulations n'ont pas connues une nouvelle entrée. Je me sens grandis et pourtant je sors las et défait de mon offensive sur Sangheilios. Ma furie que je craignais tant m'aveuglerait-elle ? Non. Je suis trop lucide pour ça. Droggar me dis que j'ai changé. Je lui réponds que j'ai évolué. J'ai beau abattre mes ennemis et mes opposants un par un, il semble en surgir de nouveaux chaque jour. Sortirais-je vivant de cette lutte sans fin ? La foi m'anime d'une fureur inarrêtable, mais cela suffira-t-il ? Suis-je vraiment digne de mener les miens au Grand Voyage ? Le doute m'empare parfois, mais dès que l'odeur du sang emplit mes naseaux, il ne faut pas longtemps pour que la furie ne m'emporte. Un Sangheili a faillis me tuer. Akeron Fulmam'ee. J'aurais sa peau. J'ai du battre en retraite. Mon ego ne m'a pas mené à ma perte : j'ai accepté la défaite. Le conseil ne m'a pas blâmé. Ils me craignent... Je sens leurs regards craintifs quand je montre les crocs. J'ai pris trop d'importance, je suis un danger pour moi-même... L'armée m'aime. Qu'en est-il de mes prétendants au pouvoir ? Je ne suis pas un tyran. Non... Je ne dois pas le devenir. J'avais des promesses. J'avais un honneur. Je vais regagner le respect des sages, je suis l'un des leurs après tout. En quel droit ? Parce que je l'ai décidé. Je relèverais l'Alliance, et elle redeviendra la glorieuse armée que nous étions. Ni la peur ni le sang ne m'arrêtera. Ni même le flood. J'écraserais tous les obstacles... Oui...
Revenir en haut Aller en bas
Chacall

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1241
Age : 21
Camps : Je sers l'honneur des brutes, je sers la loi du carnage mais je ne sers plus les Hiérarques, je sers l'Alliance mais pas la folie, je suis le nouvel idéal Covenant !
Localisation : Doisac
Devise : Si je devais être le dernier, je serai le pire...
Date d'inscription : 20/04/2009

Caractéristiques
Classes: Infanterie
Médailles: Victorieux d'un coup d'Etat.
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Avénement d'une boucherie, Songes d'un boucher.   Lun 21 Jan - 19:53

¤¤ Fulmam'ee est mort. Son corps n'est plus : sa légende non plus. Détruite avec ses restes sur Merdician. Nous avons perdu cette colonie mais nous leur avons appris une chose : chacune de nos défaites leur causeront des montagnes de morts, car nous nous battrons jusqu'aux derniers. J'ai faillis mourir et je n'en ressors que plus fort. Qu'ils viennent à moi, je les briserais comme ce Sangheili. Je ne peux rester sur cette défaite, aussi cuisante soit-elle : il n'y a aucun leçon à en tirer si ce n'est que la vermine ne se lève. Nous ferons front, unis. Je sens la tension parmi les miens, mais je dois les galvaniser, les unir, encore... Ils ne doivent pas échapper à mon contrôle, ma tutelle paternelle. Je suis leur guide, ils ne peuvent avancer sans moi. Je les vois, là, prêts à s'entretuer... Ma voix les apaisera, sinon... Que les Dieux nous garde.

[Entrée antérieure décryptée]
¤¤ Saren'wa a été réussite, nous en avons ramené un artefact que nous n'avions encore jamais répertorié, une orbe de fer qui m'intrigue au plus haut point. Je l'ai envoyée au plus profond du Sanctuaire et mes meilleurs scientifiques se penchent dessus. Prions pour que ce nouveau présent des Dieux n'éclaire notre voie vers la victoire. Je suis sûr que nous pouvons en tirer quelque chose.

¤¤ [...] Ils sont là.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avénement d'une boucherie, Songes d'un boucher.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avénement d'une boucherie, Songes d'un boucher.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouvelle vitesse d'entraînement
» [ RESOLU ] Faire disparaître un personnage + enlever un événement une fois fait
» Petite question entraînement
» Meatboy, l'évadé d'la boucherie ~[validé]
» Nouveau type d'événement : la Pro Tour viewing party

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Halo :: Chacall-
Sauter vers: