RPG Halo
Bienvenue sur RPG Halo!

N'hésitez pas à vous inscrire ou vous connecter si vous êtes déjà un membre du forum.

Si vous avez des questions, contacter les Administrateurs à l'adresse suivante : rpghalo@gmail.com

Ou sinon rejoignez nous sur notre page Facebook Rpg Halo



UNSC, ONI, Alliance Covenante Unifiée ou Rebelle ? Choisissez votre voie et combattez pour votre cause.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marcus Jacob(Spartan 112)
Général d'Armée
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1917
Age : 24
Camps : UNSC
Localisation : Dans mon armure MJOLNIR
Devise : Spartan never die - they are just Missing In Action
Date d'inscription : 21/02/2007

Caractéristiques
Classes: Spartan
Médailles: Aucune
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)    Sam 29 Oct - 20:50

HRP : Tout le monde commence en terrain protégé. Donc aucune confrontation en commençant. Prenez vos armes et commencez a survie.

Bon rp à tous!

_________________
Spartan never die - they are just Missing In Action

Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)    Dim 30 Oct - 16:28

*BIP BIP BIP*
*BOUM*


- Aïe ! Bordel... !

L'alerte de réception d'un message réveilla Jarod en sursaut qui se cogna contre la paroi au-dessus de son lit.

*BIP BIP BIP*

Il se leva en se tenant la tête et se dirigea lentement vers le siège de pilote en enfonçant un bouton qui fit taire l'alarme. Le fichier était crypté. Après un café, il s'attaqua au décodage du message. Il passa une bonne heure avant de se rendre compte que l'ordinateur intégré disposait d'un logiciel de décryptage bien plus performant que ce qu'il croyait. Cependant il ne put lire que des bribes difficilement compréhensibles de texte en langage humain, le reste semblait covenant ou du moins était tout simplement illisible !

- Tiens, il y a tout de même des coordonnées, et elles semblent claires... Mh... Rien dans ma base de données, mais la position existe bel et bien. Je me demande si c'est bien prudent d'y aller. Après tout, je ne suis peut-être pas le seul à avoir reçu ce message ? S'il est écrit en différentes langues, c'est qu'il doit y avoir une raison... Oh, pourquoi pas, je resterai en furtif et ça me fera bouger !

Jarod s'interrompit en regardant autour de lui. Il se tût et pensa qu'un animal de compagnie pourrait être pas mal pour éviter qu'il parle vraiment tout seul. Ou du moins qu'il en ait un peu moins l'impression...
Il mit le cap vers la position indiquée par les coordonnées du message et y arriva en quelques jours. Visiblement, il n'était pas le premier, il put constater qu'un autre vaisseau, du genre immense, était arrivé avant lui. Gardant tous ses systèmes en furtif, il capta le signal de l'autre vaisseau et l'identifia comme étant séparatiste.


- Eh bien. On a du monde au rendez-vous on dirait.

Une secousse parcourut son vaisseau, les écrans passèrent au rouge et des alarmes se mirent à sonner. Merde ! Qu'est-ce qu'il se passait ? Des tirs ennemis ? Alors qu'il était en furtif ? Non, non, c'était autre chose... Son vaisseau dérivait, devenait incontrôlable. Jarod passa en pilote manuel mais rien à faire, aucune commande ne répondait correctement. La planète l'attirait et rien ne semblait pouvoir arrêter le crash. De plus, en poussant un peu les réacteurs, il serait contraint d'oublier la furtivité.
Une autre alarme se mit à sonner. Ses radars s'affolèrent. « Risque de collision ». Merde ! L'autre vaisseau semblait lui aussi attiré par la planète et sa trajectoire croisait celle du prawler de Jarod. Tant pis pour la discrétion, on ne le remarquerait sans doute pas dans la panique ! Le pirate poussa les réacteurs de son engin à leur maximum, en évitant soigneusement de les faire exploser tout de même. Rien à faire. Il n'avait plus qu'à essayer d'éviter la collision avec l'autre vaisseau et de rendre le crash le moins violent possible.

Après de nombreuses secousses et beaucoup de stress, le prawler atterrit sans trop de dommages mais avec tous ses systèmes hors-services. Jarod s'empressa de vérifier le système d'alimentation du vaisseau et tout était en ordre. Pourtant, impossible de faire fonctionner quoi que ce soit. Il était même incapable de savoir si l'atmosphère extérieure était respirable et sa combinaison semblait impossible à activer. En fouillant un peu dans différents conteneurs, il retrouva un mini ordinateur pour combinaison spatial. Il était vieux et datait de la mode écologique : on pouvait l'alimenter avec une dynamo. Il n'allait pas lui être d'une grande utilité, mais au moins il pourrait savoir la composition de l'air extérieure.
Il put constater, à travers une vitre vers le sas, dans lequel il avait jeté le petit appareil, que l'air était tout à fait respirable, voire même idéale. Une chance dans son malheur. Par contre, il avait atterrit dans un désert plutôt aride. Un bruit lui fit lever la tête ; le vaisseau séparatiste passa rapidement au-dessus de lui dans un vacarme insupportable. Il était intact et avait pourtant l'air incontrôlable. Ils allaient sans doute atterrirent plus loin, mais le sable soulevé par le passage du monstre de métal contraint le pirate a retourné se mettre à l'abri dans son prawler.

Jarod avait des provisions pour des mois, pour les cas d'urgence, même si le goût n'y était pas. De plus, il avait réussi à faire fonctionner quelques systèmes indépendants et vitaux de son vaisseaux, recyclage de nourriture, etc. Il avait même le droit à la date ! Mais le calendrier électronique devait déconner, il affichait toujours la même date : 31 octobre. Jarod estimait que cela faisait plusieurs jours qu'il s'était crashé déjà et il se préparait pour une expédition plus longue qui l'éloignerait de son vaisseau, dans l'espoir de trouver quelqu'un ou quelque chose. C'est durant celle-ci que les événements les plus étranges arrivèrent. Un ciel noir au loin. Pas du genre orageux ou annonçant une tempête. Non, un noir infini et sans fond. Qui vous glace le sang. Un noir qui n'annonce qu'une chose. Que n'importe qui aurait sentit et compris. C'était un ciel qui annonçait la mort.

Tout d'abord, la peur le paralysa devant cet événement. Des tâches commencèrent à tomber de ce ciel étrange. En plissant les yeux, Jarod y vit des vaisseaux. De toutes les tailles, de toutes les classes, loyalistes, séparatistes, rebelles,... Des carcasses de vaisseaux humains et covenants pleuvaient au loin. Sur un champ de bataille.
Un champ de bataille ?! Le pirate prit son courage à deux mains et approcha, aussi discrètement que possible, des êtres paniqués qui fuyaient dans tous les sens de la façon la plus chaotique possible. Humains, Elites, Brutes... Et autre chose qu'il ne parvint pas à reconnaître. Tout le monde était au rendez-vous. Jarod se sentit chanceux ; il échappait à la chute de vaisseaux depuis là où il se trouvait. Un grondement sema le doute en lui. Merde ! Il courut et plongea, évitant de peu un chasseur Longsword éventré. Prudent, il vérifia que rien d'autre ne tombait à proximité, et commença à s'approcher du vaisseau. Peut-être pourrait-il y trouver quelque chose d'utile. Comme armes, il n'avait que son sabre et un M6D qu'il préféra tenir en main, ne serait-ce que pour se rassurer. Du bruit s'échappa du Longsword. Quelque chose était vivant là-dedans ! Il leva son arme vers l'ouverture la plus proche et attendit, attentif. Un créature répugnante, petite boule jaune sur pattes tentaculaires, en sortit, se tourna vers le jeune homme, et se précipita vers lui. Jarod voulut tirer mais son pistolet s'emballa avant de s'enrayer. Il le jeta vers la créature qui l'esquiva, sortit son sabre et, au moment où elle bondissait, frappa. Et la trancha en deux.

Il soupira, soulagé. Pendant seulement quelques secondes. Du bruit sortit à nouveau du vaisseau et, avec lui, un Flood. Un vrai, un gros. Un humain infecté. Jarod n'en avait vu qu'en BD quand il était gosse et il n'était même pas sûr de leur existence ! Enfin plus maintenant, maintenant il en était vraiment certain...
Il réfléchit à une façon de s'en sortir. Etait-ce bien prudent d'affronter la créature ? Il ne savait pas de quoi elle était capable. Peut-être bien trop forte ou rapide pour lui. Trop tard. Elle bondissait vers lui...
Revenir en haut Aller en bas
L'Arbiter

avatar

Masculin
Nombre de messages : 456
Age : 22
Camps : séparatiste
Localisation : sur le champ de bataille
Devise : seul la mort met fin a un combat!
Date d'inscription : 17/02/2010

Caractéristiques
Classes: Sangheili Ultra
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)    Dim 30 Oct - 18:15

Akeron n'était pas resté inactif depuis les semaines où il avait atterri , ou plutôt s'était écrasé en catastrophe avec tout l'équipage. Déplacer les blessés avait déjà été un problème en sois, mais se rendre compte que la plupart de leur technologie ne marchait pas ici en était un autre. Les radars se déréglait et affichait des données incompréhensibles, les boucliers énergétiques avaient rapidement atteint la surcharge sans prévenir, pareil pour les armes a plasma. Des armes humaines avaient vu leur chargeurs tombé sur le sol et les munitions s'était misent a détoné sans prévenir. Bref rien ne marchait, Akeron avait essayé des dizaines de fois d'activer son épée a énergie mais elle refusait de s'allumer comme si une force étrange la contrôlait.

Les "survivants s'étaient donc mis en quête de matériels utilisable et si possible de nourriture, les chefs s'étaient regroupés pour discuter de la situation pendant que les soldats partaient en reconnaissance. Assis contre un morceau de métal fondu qui avait été jadis un ghost, Akeron se souvenait très bien des premiers jours qui avaient suivis l'attérisage...

Dès le crash des hommes avaient disparus sans rien dire, on avaient voulus les chercher a travers des marécages boueux mais dès qu'un soldat avait posé le pied dedans il s'était mis a fondre et a hurler, des sortes de lianes l'avaient attrapés pour l'attirer encore plus dedans. On avait décidé de ne pas aller dans cette zone a l'avenir...

Puis des personnes a l'intérieur de leur vieux abris, si on pouvait appeler le vaisseau écrasé un abris. Les gens avaient commencé a devenir fou et a s’entre tuer les uns les autres. Ça avait vite tomber dans un combat ou personne ne savais sur qui il fallait tirer. Mais on s'était vite rendu compte que les personnes supposés mortes se relevaient encore et encore. La seule façon de se débarrassé d'elle était de les brûler entièrement ou de les démembrer jusqu’à ce que qu'ils soient incapable de continuer a se battre. Au bout d'un moment ils avaient reçu l'ordre d’abandonner le vaisseau et de se regrouper plus loin. Il avait fait sauter tout ce qui marchait encore et partirent chercher refuge ailleurs.

Akeron reçut l'ordre de faire route avec un petit groupe pour trouver un vaisseau en état de marche. Il désespérait, beaucoup de ses hommes était mort en cours de route et plus il s'avançait en territoire inconnue, plus les pièges de cette horrible planète devenait sournois. Ils avaient réussi a se trouver quelque arme qui ressemblait a des antiquités, des machettes et épées en fer rouillés ainsi que quelque pistolets et fusils a poudre. Personne n'avait su comment elles avaient atterri là mais au moins elles fonctionnait mieux que leur équipement ultra perfectionné, c'était déjà ça. Ils continuèrent a marcher en essayant de survivre, les rations s'épuisait a vue d'oeil...

Puis quelque chose se produisit dans le ciel, un grand vaisseau séparatiste plongea sur la surface de la planète. "Les renforts sont là!" Crièrent les plus découragé pour se regonflé le moral. Mais Akeron vit tout de suite que quelque chose n'allait pas. Il fonçait droit sur la planète au lieu de vouloir atterrir. Les hommes poussèrent des cris de panique et le majestueux vaisseau passa au dessus de leur tète pour s'écrasé sur une grande foret.

-Il s'est écrasé... on va les voir, ils auront sans doute les mêmes problèmes que nous. Dit Akeron avec une lassitude grandissante

Le fait de savoir que revenir en arrière allait sans doute compromettre sa mission et mettre encore plus d'hommes en danger ne le dérangeais pas. Il fallait qu'il trouve un vaisseau en état de marche et les survivants auraient sans doute des rations et du matériel en état de marche.... dans le meilleur des cas.

Mais quelque chose de bien pire se produisit pendant que le groupe avançait a travers un désert rempli de sables mouvants (trois hommes furent perdu en cours de routes ce qui portais leur nombre a 57, 33 Sangheilis et 25 humains) des dizaines, non des centaines! De vaisseaux se mirent a pleuvoir, le ciel sombre orangé devint noirs d’activité. Akeron comptait tellement de vaisseau qu'il était impossible de savoir a qui ils appartenaient tous.

-Par le.... il faut qu'on bouge rapidement! Déclara Akeron. C'était la première fois qu'il paniquait autant, le fait de voir un si grand nombre de vaisseau se crasher a cause d'avarie était effrayant, et depuis le temps que ses troupes étaient là, ils étaient sur que ce n'était pas des avaries mais une force supérieur qui les attirait sur cette planète maudite.

Un longsword était écrasé au beau milieu du désert, mais Akeron n'eut pas le temps de se demander s'il fallait le fouiller pour chercher des vivres, ils étaient suivis de près.

-Des floods! cria un soldat en désignant les monstres qui sprintaient vers eux.

*Manquait plus que ça!*

Akeron jura et beugla au groupe de se mettre en position de combat, aussi mal armé contre un adversaire qui n'avait pas besoin d'utilisé des armes sophistiqué pour tuer, c'était un véritable suicide mais il allait falloir faire avec. Quand l'ennemi fut a trente mètres Akeron se prépara a vendre chèrement sa vie avec sa machette en fer, il fallait a tout prie un miracle si il voulait que son groupe s'en sorte en vie de ce combat.


Dernière édition par Akeron Fulmamee le Dim 30 Oct - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Faith

avatar

Masculin
Nombre de messages : 138
Age : 22
Localisation : Dans son longsword
Devise : Il y a quelque chose qui vole les hommes, leurs privent de ce qu'ils ont de plus cher. Mais que la Justice ne fait rien pour arrêter : Le temps
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)    Dim 30 Oct - 19:41

"Faith, vous me recevez ? Des infos sur le signal ?"

"Ici Blue Echo, on le suit encore, même transmission, les même intermittences, pas de variables, lent et régulier, plus calme qu'un océan d'étoiles."

"Gardez nous informé fréquemment, les ingénieurs travaillent dessus et tentent toujours d'analyser l'origine du message... Étrange qu'il soit crypté dans toutes les langues... Devons-nous nous attendre à quelque chose ? À un piège ? La planète nous est inconnue, c'est d'autant plus inquiétant... Soyez prudent, on a aucune idée de ce qui va en sortir..."

"Pour l'instant rien, juste une transmission continue, c'est sûrement un groupe d'humains aux trousses avec un groupe de Convenants, ou bien des survivants de crash, bref, cette mission sera uniquement un allé simple pour sauver quelques vies, Général Dunn."

Mais les cadrans se mirent à vibrer, les manettes se délièrent des mains de Faith, qui perdait le contrôle de son appareil, suivit de l'apparition d'une planète soudaine passé une autre qui la cachait.

"Faith ! Mes commandes s'emballent ! Je perds le contrôle ! Oh putain, regarde ça ! La planète... Elle est entièrement noire ! tracée par des énormes lignes obscures, on dirait une sorte de ville ?..."

"On a perdu le contact avec le général, le vaisseau ne répond plus et mon chasseur n'émet plus."

Les turbulences se firent de plus belles alors qu'ils allaient plus vite que ce que le vaisseau s'autorisait normalement en vitesse maximale.

"Faith ? Fai.. Je t.."

"Logan ? Je perds ton signal, Logan, réponds moi."

Son vaisseau partit à gauche dans une courbe, qui les séparèrent.
Les flammes recouvraient les vaisseaux, qui commençaient à chauffer, montant la température de dizaines de degrés. Le pilote suffoquait, la température était telle que sa vision s’obscurcissait. Il essaya tant bien que mal de manœuvrer les commandes pour essayer de suivre son ami, ce qui était très dur tant le vaisseau vibrait. Il perdit conscience et laissât son vaisseau dériver vers la planète.


L'explosion du crash et l'impact le réveillât, lorsqu'il ouvrit les yeux, il était hors de son vaisseau, qui n'était plus que des lambeaux. Il se leva rapidement, bien qu'il boitait, il monta sur la carcasse et scruta les horizons. Des terres brulés les recouvraient, et rien ne pouvait servir de repère. Mis à part l'énorme colone de fumée qui s'élevait suite aux crash des deux vaisseaux.
Des deux vaisseaux ? Il sauta de ce qui restait de son chasseur et s'approcha des décombres de son ami. Des râles d’agonie l'appelèrent et il commençait à creuser dans la terre noire, là ou il vit une main. La terre était comme de la cendre et s'enlevait facilement, mais la main aussi, et il ne restait plus que du sang sur sa tenue lorsqu'il se rendit compte que les râles avaient cessés.


"LOGAN ! PUTAIN LOGAN RÉPONDS MOI !"

Il tombait à la renverse de son lit de fortune, et se tira de son cauchemar.
Voilà des jours qu'il s'était crashé, son ami enterré, et sa route tracée pour rejoindre l'énorme jet de lumière qu'avait produit le navire rebelle en s'écrasant sur la planète. Sa tenue était noir de cendres et on ne pouvait le reconnaitre dans les infinis horizons qui dessinait la planète.
Ses vivres vinrent à lui manquer, l'usure commença à s'emparer de lui et il marcha sans but, jusqu'à l'éclatement du ciel, parfaitement bleu et rouge au départ, qui vira au noir. Illuminé de centaines de petites tâches noires qui le perforait. En regardant de plus près il y vit des vaisseaux, se dirigeant verticalement, sans retenue et sans poussée apparente, des vaisseaux morts de toutes classes qui s'en allait s'écraser dignement à quelques kilomètres de là, d'après leurs trajectoires.

*V'la les secours...*

Il se mit à courir avec les uniques forces qui lui restait, après avoir consommé ses dernières rations. Ces chutes noires allaient le sauver, ou peut-être le tuer, dans tout les cas il était prêt.

Vint les coups de feux familiers d'une guerre et les cris d'agonies, les râles de souffrances suivit des hurlements de la mort. Il ne vit pas grand chose dans les tempêtes de sable. Seulement un jeune guerrier qui se déchaina sur un animal rond.

*Sûrement affamé lui aussi*

Seulement une bête encore plus imposante sauta sur lui. Faith prit immédiatement son M6D et le mit en joue. Le garçon l'avait repoussé d'un coup de sabre, mais la créature lui avait flanqué un violent coup qui l'avait mit à terre. Le pilote courra jusqu'à la bestiole, planta son couteau dans le bras qui allait asséner un coup fatal au sabreur, et finit par lui vider son chargeur dans la poitrine.
La créature s'affaissa, et les deux hommes se regardèrent. Faith lui tendit un bras et l'autre l'empoigna, une fois soulevé, il apprit que le jeune homme s'appelait Jarod Vashki, et que la créature qu'il venait de tuer était une des plus dangereuses au monde, un flood.
Revenir en haut Aller en bas
Wolphorus
Conseiller Jiralhanae/Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 19
Camps : Nouvelle Alliance.
Localisation : Sur la ligne de front.
Devise : Les guerres s'enchaînent, les rancœur d'antan refont surface... Mais l'âme du guerrier elle... Reste éternelle.
Date d'inscription : 16/04/2010

Caractéristiques
Classes: Membre du Conseil
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)    Lun 31 Oct - 15:20

Wolphorus et le reste des loyalistes étaient regroupés dans l'épave du croiseur craché, ils y avaient de nombreuses brèches dans la coque du vaisseau, le parasite pourrait s'inflitrer facilement à l'intérieur et contaminer tout l'équipage. Les radios fonctionnaient sur la planet, mais on ne pouvait pas envoyer de messages en dehord de la planet.

/ComLink/Loyalistes/:Barricader les brèches dans la coque avec les débris détachés du croiseurs, regrouper les bléssés dans l'infirmerie du vaisseau. Les ingénieurs doivent trouver se qui cloche avec nos systèmes de communications et nos armes./ComLink/.

Wolphorus vit tout le monde exécuter les ordres, il entra dans le croiseur et partit en direction des dortoires, l'intérieur du croiseur n'était pas trop endommagé, il y avait quelques cables qui pendaient, des débris et des caisses au sol mais rien d'alarmant. Une fois arriver devant sa chambre, il entra et prit son marteau anti-gravité et son sabre grenade. Les armes avaient des "comportements" aléatoires, les armes à plasmas par exemple surchauffé à la moindre préssion sur la détente. Il sortit se sa chambre et partit sur le pont avec les autres officiers et généraux pour discuter sur l'état de la situation et prendre des mesures.
Revenir en haut Aller en bas
Daisy-230

avatar

Féminin
Nombre de messages : 193
Age : 21
Devise : La conscience c'est encombrant... Et l'âme n'est qu'une conscience : un frein...
Date d'inscription : 26/08/2011

Caractéristiques
Classes:
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)    Mar 1 Nov - 13:42

Daisy était dans un des croiseurs du CSNU qui se dirigeait vers cette étrange planète. En effet, lors de la réception d'un étrange message codé en diverse langues, des coordonnées durent découvertes. Des coordonnées non répertoriées qui plus est. Une décision dû être prise dans les plus brefs délais, et elle fut prise. Ils envoyèrent des vaisseaux sur place pour voir de quoi il s'agissait. Daisy qui revenait à peine de mission avait donc été choisie avec nombre d'autres soldats pour cette mission dans un territoire inconnu. C'était probablement un piège, une autre faction qui les attirait sur une planète dans laquelle ils avaient préparé leur arrivée depuis des mois...
Mais ça, Daisy s'en moquait, on lui avait confié une mission et elle était d'avis de la mener jusqu'au bout quels qu'en soient les risques encourus. Cela faisait déjà un moment qu'elle était dans le vaisseau en direction des coordonnées indiquées. Elle était restée dans ses quartiers durant tout le reste du voyage et en avait marre. Elle décida d'aller se dégourdir les jambes, et de toutes façon ils n'allaient pas tarder à arriver sur place. Elle enfila son armure et marcha dans le vaisseau quand elle entendit une voix résonner dans sa radio.

-"Nous arrivons sur l'objectif dans 30 secondes"

Elle attendit un peu et le vaisseau arriva en orbite. D'un coup le vaisseau se mit à trembler sans raisons apparente. Ce n'était pas un tir, Daisy avait l'habitude des tremblements causés par un tir plasma ou de roquette sur la coque de son vaisseau mais là c'était en continu. Les lumières s'éteignirent laissant une lumière rouge éclairer à peine les longs couloirs du vaisseau. Elle partit en courant vers la salle des nacelles de survie, récupérant un fusil ma5c au passage, elle croisa plusieurs groupes de soldats qui semblaient un peu affolés pour certains, d'autres simplement intrigués. Arrivant presque à la salle elle vit un groupe de Helljumpers qui devaient surement se diriger vers leurs HEV mais elle s'approcha et leur dit de venir dans les nacelles de survies car ils n'auraient pas le temps de s'éjecter avec les leurs. Elle partit dans une nacelle et s'éjecta, il y avait dans cette nacelle un pilote, un ODST et des marines.
A peine quelques secondes après le largage de la nacelle, elle se mit à descendre en orbite de façon incontrôlée. Le pilote tentait par tous les moyens de garder le petit vaisseau droit mais c'était comme tenter de piloter une grosse brique lâchée en orbite. La nacelle tremblait au contact de l'air dans l'atmosphère et un grand choc secoua tous les soldats dans la nacelle. C'était le choc de la nacelle s'étant écrasée à pleine vitesse contre le sol.

Daisy se réveilla peu après, réveillée par des bips et autres sons que produisaient son armure avant de s'éteindre subitement. Elle se leva et ne remarqua qu'un seul survivant, l'ODST qui l'accompagnait, elle le réveilla et sortit de la nacelle. Ils étaient seuls, au milieu d'une épaisse forêt. Prise d'un doute, Daisy prit sa ma5c et essaya de tirer mais elle ne tirait pas droit, voir pas du tout. Il en était de même pour les autres armes conventionnelles. Elle retourna dans la nacelle qui était en piteux état et arracha un morceau de ferraille qui dépassait et qui était coupant d'un côté. C'était rudimentaire mais efficace. Ils n'avaient pas beaucoup de rations pour survivre et devraient très vite s'éloigner pour trouver de quoi manger et retrouver les survivants, s'il y en avait.

Les hauts arbres de la forêt cachaient le ciel et Daisy ne put donc pas le voir devenir noir mais les bruits sourds provoqués par les crash successifs des divers vaisseaux ne lui échapèrent pas, même si elle ne savait pas vraiment ce que c'était. Après quelques minutes, un objet à peu près aussi gros que sa nacelle tomba quelques mètres devant elle. Elle s'approcha doucement et vit quelque chose bouger. Une spore de virus trônait sur cette chose qui était tombée et alla vers Daisy qui la tua... Le parasite était donc là, cela ne présageait rien de bon...
Revenir en haut Aller en bas
Chacall

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1241
Age : 21
Camps : Je sers l'honneur des brutes, je sers la loi du carnage mais je ne sers plus les Hiérarques, je sers l'Alliance mais pas la folie, je suis le nouvel idéal Covenant !
Localisation : Doisac
Devise : Si je devais être le dernier, je serai le pire...
Date d'inscription : 20/04/2009

Caractéristiques
Classes: Infanterie
Médailles: Victorieux d'un coup d'Etat.
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)    Mar 1 Nov - 14:37

Une vision apocalyptique envahissait le champ de vision du colosse de chair qui se relevait avec difficulté. Le sol était jonché de débris fumants et des incendies naissants commençaitn à brûler le sol par endroit. Des cendres et des débris virevoltaient encore tandis qu'un nuage de poussière semblait s'estomper haut dans le ciel. Une douleur vivace envahit le crâne de la brute qui titubait parmi les restes d'un vaisseau de transport. Il avait l'esprit trouble et les membres engourdis, ébêté. Il ne tarda pas à remarquer et sentir des dizaines de cadavres calcinés ou éventrés autour de lui. L'odeur était infecte et planait dans l'air comme un nuage nauséabond. Combien de temps Chacall était-il resté dans le coltard ? Il avait une atroce migraine et palpa son crâne, remarquant qu'il avait perdu son casque dans le crash. Le bout de ses doigts était recouvert de sang et il devait avoir de légères contusions au visage. Son armure était tâchée de sang sans qu'il ne se souvienne pourquoi et une de ses épaulière était ébréchée. Etrange ? Son bouclier aurait du éviter ce genre de dégat matériel. Il tenta de l'activer en vain. Un léger déclic suivis d'une étincelle vaine parcourant son poitrail le décida à abandonner.

Il marcha un peu, enjambant des corps de loyalistes avant d'apercevoir une forme noire fichée dans la paroi d'une falaise proche. Chacall parvint à ouvrir en grand ses yeux tandis qu'il regagnait ses sens, malgré que l'un de ses yeux était tuméfié suite à un choc certains, il distinguait très bien ce qui l'entourait. De très nombreuses épaves de vaisseaux et des cadavres éparpillés, une légère odeur de pourris dans l'air. Pas une âme qui vive autour de lui...

Chacall alla retirer son casque de la falaise avant de regarder son état. La face droite était complétement explosée mais la base de données stockée dedans semblait intacte. Il activa le visionnage des dernières heures. Rembobinant le film, il vit à nouveau à travers ses propres yeux, quelques heures auparavant...

** Flashback **

Chacall marchait d'un pas ferme et bruyant à travers les couloirs du croiseur, entouré de 5 brutes qui le suivaient en silence, restant derrière lui avec une soumission respectueuse. Des unggoy bouchaient le passage, et les brutes les envoyèrent valser en grognant. Le Hiérarque était de fort mauvaise humeur : il rentrait de Sangheilios. Et sortait de l'infirmerie de plus. On venait de le recoudre à la barbare en l'absence d'infirmier kig-yar qui se chargeaient habituellement de soigner le Hiérarque, car leurs petites mains et leur dextérité rendaient les soins moins douloureux. Malgré leur technologie extrêment avancé, Chacall préférait la médecine à l'ancienne, douloureuse mais efficace, que les longs traitements qui affaiblissent votre corps.
Il atteignit enfin la passerelle de Commandement et alla se placer près de l'amiral qui commandait le vaisseau. Ils étaient au beau milieu de l'immense flotte brute qui se rapatriaient vers Doisac et les autres colonies.

- Hiérarque... vous tombez à pic.
- Qu'y a-t-il, Dogmus ? dit Chacall en mettant sa poigne ferme sur l'épaule de la brute.

Il avait nommé lui même celle-ci amirale car était très proche de Dogmus, ils avaient progressés dans l'infanterie ensemble et avaient longtemps été dans le même régiment avant que les guerres ne les séparent.
Connaissant le talent de fin stratège de la brute, Chacall n'avait pas hésité à le monter en grade.

- La Flotte a reçu de nombreux messages de détresses émis en diverses langues d'un système assez proche mais méconnu de nos cartes... Ca ressemble à un piège, nous n'avons aucune patrouille dans ce secteur.

- Une idée de la nature de l'émetteur ?
- Non, ca nous dépasse totalement et les messages sont incompréhensibles, il y a même quelques bribes dans un language ancien...
- C'est... intriguant...
- Devons-nous déployer une flotille ?
- Non.. Nous allons jeter un coup d'oeil, détachez deux vaisseaux de la flotte donc celui-ci. Je veux y aller en personne. Dites aux autres de continuer sans nous.

** >> Accélération.... 2h plus tard >>**

- Nous y voila donc... Il y a de nombreux débris, nous devrions...

Un énorme choc secoua le vaisseau et les lumières séteignirent. Chacall grogna :
- Que se passe-t-il ?!
- Aucune idée ! hurla l'Amiral, en panique tandis qu'aucune commande ne répondait plus.

Les portes se verrouillèrent tandis que le croiseur se dépréssurisait par endroit et commençait à foncer vers la planète en tournant légèrement sur lui-même. Le générateur de gravité lacha et Chacall se vit projeter contre un mur avant de se faire écraser par une chose inconnue.

- Graaargh !

Il reçut un violent coup à la tête et le casque roula sur le sol, filmant désormais le Hiérarque bloqué contre une paroi sous plusieurs caisses de munitions covenantes qu'il repoussait difficilement à cause de la force centrifuge tandis que le vaisseau tournait sur lui-même de plus en plus rapidement, des incendies naissant à cause de l'atmosphère, des poches de gaz explosant un peu partout dans le vaisseau puis... le noir total.

** Fin Enregistrement **

Chacall coupa le casque et le jeta par terre. Soudain une silhouette sembla percer la brume au loin... Une silhouette diforme et étrange dont provenait un rale à donner la chair de poule. Des lambeaux de chair semblait en tomber dans un ploquement visqueux et Chacall huma l'air, immobile.

- Non... Pas ici...

La silhouette bondit, dévoilant un colosse de chair putréfié qui se jetait sur Chacall en deversant de la bile sur son armure. La brute lui donna un violent coup d'épaule, l'envoyant valser sur le sol. Le parasite ne tarda pas à se relever, un énorme creux de la cage thoraxique et des os transperçant sa peau jaunâtre et flétrie alors qu'il revenait à la charge. Chacall bondit également, aggripant ses mains à lui tandis que le Parasite lui donnait de violent coup de pince dans le poitrail en fer du Hiérarque. Ce dernier donnait de violent coup de coude dans la tête du Parasite sous forme humaine dont sortait une fleur étrange et meurtrière et aux tentacules repoussantes qui tentaient en vain de s'aggriper au crâne de Chacall qui donnait une pluie de coue au Parasite, totalement déformé et écrabouillé qui continuait de bouger.

La brute se redressa et recula, cherchant un objet contendant sur le sol du regard tandis que le parasite, à moitié éventré et au visage explosé, presque plat et ballant, tous les os brisés, avançait mollement vers lui en hurlant. Chacall saisit un bout de métal forrener venant du vaisseau, acéré, se coupant lui même la paume avant de l'enfoncer violemment à plusieurs reprises dans le Parasite qui finit par s'effondrer. Chacall bondit sur le macchabée, lui explosant le thorax à coup de pieds jusqu'à ce qu'il atteigne le petit organisme parasite qui était totalement broyé. Il en avait enfin finis. Coriace.

Il se redressa, haletant, son armure ensanglanté et les mains pleines de sang avant de commencer à courrir vers le vaisseau d'où provenait des tirs. Il y avait de nombreuxcadavres de parasite sur la route, et il aperçut avec joie des brutes se replier dans un morceau de la carcasse encore opérationnel. Il les suivit et ils le reconnurent immédiatement, le guidant jusqu'à Wolphorus qui tenait le commandement provisoirement.
Revenir en haut Aller en bas
Xenar

avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 21
Camps : Jiralhanae Dissident
Localisation : Partout et nul part...
Devise : Le Chaos est un salut!
Date d'inscription : 21/06/2011

Caractéristiques
Classes: Leader temporaire des Dissidents.
Médailles: /
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)    Mar 1 Nov - 20:34

Xenar se "réveilla" en sursaut, il était au milieu des débris, totalement perdu et ne se souvenant pas de ce qui s'était passé...
Il essaya de se rappeler, mais en vain, ses souvenirs étaient trop confus, il ne se rappelait que d'une chose, c'était les messages à répétition qui résonnaient de concert avec l'alarme du vaisseaux, il se souvenait qu'il était dans son dortoir à ce moment précis, et qu'il était en train de prier pour les dieux... Après ce fut le néant total dans ce que l'on pourrait appeler des débris de souvenirs...

Une fois revenu à lui, sorti de ses pensées, Xenar tenta de se lever, mais il ne put rien faire, une douleur atroce l'en empêcha, et il était comme paralysé... En réalité, il était criblé de petits monceaux de coque du vaisseau...
Il en retira quelques uns, et tenta une nouvelle fois de se lever... Mais ce fut un nouvel échec...
Il essaya de nombreuses fois encore, il fini par trouver suffisamment de force en lui pour se relever, mais une fois debout, il perdit quelques instants l'équilibre, il s'appuya contre un immense morceaux de la paroi du vaisseau et commença à chercher ses armes.
Une fois celles-ci trouvées, il partit à la recherche d'autres survivants, il remarqua très vite qu'il y avait de nombreux cadavres à ses côtés... Notamment des corps de Kig-Yar, ceux-ci étant plus frêle, beaucoup avaient dû périr lors de l'impact...

Il finit par sortir des décombres de l'appareil, toujours en boitant et en restant appuyé contre ce qu'il pouvait trouver, et il put contempler un spectacle des plus terrifiants... Des dizaines, voir même des centaines de carcasses de vaisseaux... Il y en avait de toutes les races... Il put reconnaitre des vaisseaux de l'Alliance, ceux-ci avaient étaient déclarés comme étant "disparu" par les Prophètes à l'époque...
Il remarqua que il y avait de nombreux vaisseaux qui lui était inconnu... Il voulu aller voir par curiosité, mais fut interrompu par deux Jiralhanaes et un Kig-Yar...
Malgré le fait qu'ils lui avaient empêchés d'aller assouvir sa curiosité, il fut soulagés de trouver des survivants, surtout que ceux-ci n'avaient pas l'air trop amochés... Un bref sourire put être perçu sur son visage juste avant qu'il ne s'évanouisse...

*Ellipse temporel*

Il ouvrit les yeux, au-dessus de lui, il y avait un plafond presque intact... Il se dit alors que cela n'aurait put être qu'un mauvais rêve... Mais sa douleur au front indiqua le contraire, il avait l'arcade de fracturé... Il ne lui fallu peut de temps pour s'en rendre compte...
Il se leva, se mettant assis dans ce qui semblait être une civière... Du moins, une civière faite à la va-vite...
Il se douta qu'il était dans une infirmerie en voyant le nombre de lit et de corps allongés dedans... Il se leva aussitôt, combattant ses douleurs à la jambe droite et à son front... Puis il se dirigea vers ce qui était anciennement, lorsque le vaisseau était encore intact, le poste de commandement...

Le fait qu'il y ait encore des gardes devant signifiait qu'il y avait encore quelqu'un à l'intérieur... Lorsqu'il s'approcha, l'une des Brutes se mit en travers de sa route et le regarda d'un air menaçant:

"Quesque vous faites là? Si vous êtes valides, allez aider à la sécurité du camp, si vous êtes blessés, allez à l'infirmerie, mais vous n'avez rien à faire là!"

Xenar regarda le garde, puis il fit mine de rien, en continuant sa route en lâchant à voix basse:

"J't'en pose des questions?"

Puis il continua:

"J'viens voir le Hiérarque! Si il n'est pas là, mettez moi en relation avec le supérieur de ce camp... Je veux savoir ce qui c'est passé!
-Une minute mon gars! On est pas sous tes ordres... Et de plus t'es pas la seul à vouloir parler au chef et à vouloir savoir ce qu'il s'est passé, mais vu que t'es qu'un simple soldat, on va te demander de dégager..."

Xenar répliqua en gueulant ouvertement et en serrant le poing, tout en le montrant à l'un des deux gardes Jiralhanaes:

"C'est pas parce que je suis blessé que je vais me retenir de mettre une raclée à deux petits troufions de gardes qui se prennent pour des durs!"

Xenar hurla sur les gardes, de façon à bien se faire entendre, et pas que par eux, là était le but de cet phrase: "Ce faire remarquer!"... Cependant, les gardes eux, étaient désormais prêt à taper sur le Jiralhanaes blessés... Xenar se sentait un peu en désavantage malgré son arrogance naturel... Il était blessé et en infériorité numérique... Mais il était pas du genre à se laisser faire...
Il était prêt à se battre face aux gardes malgré son état, passionné de castagne, il allait pas laisser passer ça!
Revenir en haut Aller en bas
Wolphorus
Conseiller Jiralhanae/Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 19
Camps : Nouvelle Alliance.
Localisation : Sur la ligne de front.
Devise : Les guerres s'enchaînent, les rancœur d'antan refont surface... Mais l'âme du guerrier elle... Reste éternelle.
Date d'inscription : 16/04/2010

Caractéristiques
Classes: Membre du Conseil
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)    Mer 2 Nov - 10:25

Wolphorus marchait en direction du pont, il éprouvait une sensation bizarre, l'exitation?, la peur?. Il ne le savait pas mais pour lui se n'était pas bon signe, il y avait bien des choses bizarre sur cette planet, avant d'entrer dans le croiseur il avait put apercevoir un croiseur au loin. On aurait dit un croiseur de l'alliance, il avait l'air dêtre crashé la depuis longtemps. Après retrouver le hiérarque il lui en parlera. Il arriva sur le pont quand une il entendit une voix pas commode et agressive, c'était Xenar, ce dernier s'en prenait aux personnels. Ils étaient tous près à se taper dessus, mais quand ils virent Wolphorus arriver ils reculèrent sauf Xenar car le capitaine ultra arriva derrière lui et il ne l'avait pas vu.

On se calme!, on a pas le temps de faire un règlement de compte!. Ou est le Hiérarque

Soudain le hiérarque entra guidé par deux brutes. Wolphorus se tourna vers lui et se mit au garde à vous.

Ravis de vous revoir en vie noble hiérarque... Comme vous pouvez le voir j'ai établit un camp dans la carcasse du croiseur.

Wolphorus tourna la tête vers Xenar et le fixa du regard.

Pensés:J'espère qu'il va pas faire sont "rebelle"
Revenir en haut Aller en bas
Tsukune aono
Major
avatar

Masculin
Nombre de messages : 181
Age : 26
Camps : UNSC
Devise : Ma balle touche toujours ça cible
Date d'inscription : 23/04/2010

Caractéristiques
Classes: tireur d'élite, ODST, ingénieur
Médailles: Aucune
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)    Mer 2 Nov - 12:51

Le silence était installer cher les ODST depuis que le vaisseaux avait changer de trajectoire. Son débriefing de son ancien mission avait été un peu rude. Les supérieurs l'avait marteler de question sur le comment avait-il garder la DCA après avoir évacuer le plus gros des marines et ceux sans permission. Il eu de nouveau ODST dans son équipe Nienna avait réaffecter sur un croiseur allant tenir en soutien des troupe contre le convenant. Mais il savait pas pourquoi, il ne s'inquiéter pas de ses anciens collègues. Nettoyant la visière de son casque et le plastron de son armure qu'il n'avait pas eu le temps de faire depuis son entré et écoutant les marines parler entre eux. Il avait entendu que le vaisseaux avait été envoiler pour cause d'un message crypter dans toute les langues avec des chiffres et lettre incompréhensible. Mais une rumeur tournait que plusieurs vaisseaux avait été envoyer et que celui ou était Tsukune devait ne pas être le dernier. Après quelque heure il fini par retourner dans ses quartier dormant sur le lit du haut au dessus d'autre ODST qui jouait au cartes.


Le vaisseaux était sorti en sous-espace faisant une petite nausée a tous l'équipage. Sans réveiller notre soldat qui dormait a point fermer qui ne l'avait pas fait depuis longtemps. Puis se réveilla en sursaut et se vautra face contre le sol en métal froid de sa couchette. Tsukune mit quelque seconde avant de faire surface comprenant que tous le vaisseaux tremblait et sans une seul pose. Son premier reflex fut de mettre son armure et et de prendre ses armes. Et il prit son paquetage qui avait été poser sans doute par un autre ODST sans le réveiller. Il avait été préparer pour son prochain saut et Tsukune ne savait pas encore pour quand il était prévu mais pas pour les jour a venir pensât-il pendant que la secousse le forçait a rester en équilibre. Il marchât temps bien que mal jusqu'au HEV près a fait un bon mais un spartan a la démarche d'une femme passa leur disant de prendre les capsule de secours. Les alarme criait dans tous le vaisseaux du CSNU laissant les lumière rouge tourner et clignotant dans toutes les salles. *un abordage?* Impossible un vaisseau aussi petit servirai pas au covenants et encore moins au rebelle. Il enchainait ennui sur ennui d'abord Onix puis la planète natal des élites et puis la une sorte de turbulence spatial?! Il la suivit prennent une sac de munitions sur son dos les capsule de sauvetage était peux approvisionner en munition et il en manquais toujours une fois au front. C'est pas aujourd'hui qu'il allait se faire avoir. Une fois dans le petit vaisseau les portes arrière se fermas et une petite pousser les éjecta du gros vaisseaux humain. Regardant par un hublot il voilait une sorte de trou immensément noir. C'était la planète d'où provenait le message en continue. La nacelle vibra aussi fort que le vaisseaux l'avait fait juste avant et le pilote touchait un peu partout sur le tableau de bord. Il perdait tous contrôle une grosse secousse montrant son entré dans l'atmosphère le fit tomber sur le sol mais il n'arrivait pas a se relever même de toutes ses force elle semblait lui échapper regardant autour les marines avait perdu conscience et il ne tarda pas a les rejoindre dans les bras de Morphée.

A son réveille qu'il fit en sursautant, il restait face contre terre regardant le corps mort d'un marines un peu plus loin. La spartan l'avait réveiller sans un bruit. La nacelle c'était arracher en deux et lâchait des des longues lignes de fumé noir. Une odeur de viande bruler flottait et une chaleur assez intense se faisait ressentir au milieu de tous ces débris. En se relevant il reprit son arme sur lui et allât dans l'épave retrouver son sniper. Il regarda dans le zoom de la lunette mais plus rien ne s'affichait, plus de viseur ni même de calcule de distance mais le zoom fonctionnait par chance. Une IEM? Sans doute pas sinon cela aurai fait griller les lampe qui fonctionnait et clignotait de l'épave. Il chargea une balle dans la chambre du fusil qui une fois mise se mit a tiré dans tous les sens et par reflex Tsukune leva le canon pour ne blesser personne. Dans son geste une balle éclata la tête d'un des corps de marines déjà mort pendant le crache. Une fois le chargeur vide il l'enleva remarquant qu'il c'était vider. Déjà par chance il savait que les balles ne fonctionnait pas et il se mit a chercher dans le crache des choses qui pouvait servir sans arme de distance il serait désavantager. Regroupant les corps du pilotes et de autre soldat il récupéra leur plaque et le couteau de combats, pas besoin de fusil pour les lancer ou s'en servir. Continuant c'est recherche dans l'épave encore fumante il trébuchât sur son paquetage et le sac de munitions. Se qui fit un clic métallique et toutes les munition se mise a exploser tirant des balles un peux partout. Tsukune roula sur le coter sous les siège qui était rester accrocher et donna un vif coup de pied dans le sac pour le sortir du morceau d'épave.

_J'ai eu chaud la....

Sortant de sa cachette il regarda dans son paquetage. Pourquoi les munition a l'intérieur avait pas éclater? Et en tombant sur un chargeur il vit que les munition était de type étourdissante. C'était des balles en caoutchouc qui étourdissait ou paralysai temporairement les membre toucher. Elles semblaient fonctionner et il les garda sur lui cherchant d'autre type de munition comme celles là. Par chance un marines avait le même type de munitions sans doute un bleu qui avait paniquer dans la précipitation. Mais regardant les chargeur il remarqua que c'était pour un type de fusil d'assaut, le MA37. Il le prit et commença a regarder autour de lui cherchant la spartan et la vit un peu plus loin qui se regardait le ciel impossible a voir par la densité du feuillage des arbres. Mais des son rock se faisait entendre avec quelque explosions qui s'amplifiait petit a petit. Tsukune sentait le sol vibrer sous ses pied qui lui aussi devenait de plus en plus fort. Il jura mais sans sortir un seul mot de sa bouche. Il fit une lumière orange passer de leur droite lâchant un son de métal qui travaillai sous une chaleur intense. Et une explosion fit tourner la tête se protégeant le visage avec son bras de notre soldat. La chaleur du feu était revenu comme si il revivait le crash qu'il y a quelque instant avait subit. Se rapprochant a grand pas vers l'épave la spartan était déjà sur place a marcher doucement regardant dans la même direction sans savoir si il y avait des survivant. Elle avait trouver quelque chose? Ou était-il tous déjà mort? Soudain un spore de floods sorti du coter pilote de la nacelle. L'armure rouge ne prit pas le temps de vérifier si il y en avait d'autre elle tua aussi vite la créature quelle était apparut.

_ Encore c'est foutu créature... chuchota t'il.

Et il tendit le MA37 au spartan montrant les balles dans les chargeur lui expliquant quelle fonctionnait correctement dans se type de munition.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)    Mer 2 Nov - 18:39

Mike était sur un vaisseau de l'UNSC qui partait sur la Terre quand le vaisseau reçu un message codé. Mike était au poste de pilotage quand le message arriva. Un pilote commença à décrypté le message mais la langue dans laquelle était rédigé ce dernier était inconnu mais certaines parties était lisible. L'amiral du vaisseau partit voir le message suivi du marine. Il vit des coordonnées inscrit dans le message. Puis le pilote parla à l'amiral. Ce dernier se retourna et dit à tout les hommes présent sur le pont de prévenir tout le monde qu’un briefing allait avoir lieu dans dix minutes. Mike se pressa vers les quartiers de sa section pour les prévenir. Il entra. Le sergent jouait aux cartes avec un autre homme et les autres dormait. Il les prévient et ils partirent vers le pont principale.
Quand ils arrivèrent, il y avaient des marines, des ODST, l'équipage du vaisseau et même des spartans. Il se placèrent dans la salle et écoutèrent le général.

"Une planète inconnu vient d'envoyer un message. Nous allons aller voir ce que ça cache. Préparez vous, nous partirons avec un maximum d'équipement. Rompez !"

Mike et sa section partirent dans leur quartier pour se préparer. Quand il arrivèrent, Mike prit sa mitraillette et son fusil à pompe, les chargea, et s'en équipa. Il alla à l'armurie et prit des grenades. Quand il revint, le vaisseau fut frappé de secousses. Mike se précipita au pont principale. Lorsque qu'il arriva, aucun système de répondait. L'amiral donna l'ordre d'allait au capsule de sauvetage. Le marine partit avec sa section dans une capsule et ils s’éjectèrent.

Le voyage dans la capsule sa passa mal. Et l’atterrissage encore plus. Mike s'était évanoui et quand il se réveilla, presque plus personne n'était vivant. Il enfonça la porte de la capsule et sortit l'autre survivant puis ils partirent.

Après deux longues heures de marche, des carcasses de vaisseaux se mirent à tomber du ciel. Mike et son coéquipier se mirent à couvert dans un vaisseau en ruine. Dedans, il tombèrent sur un parasite d'infection. Mike prit son fusil à pompe et tira deux cartouches mais elles ne firent pratiquement rien au flood. Alors il lui sauta dessus et le martela de coup de poing jusqu'à ce que le parasite ne donna plus de signe de vie. Quand il sortirent de l'épave, la pluie de vaisseau avait cessé puis un capsule traversa le ciel à vive à allure et se cracha un kilomètre plus loin.

"Vite, Jackson. Allons voir si il y a des survivants" Et il se mirent en route.

Quand il arrivèrent sur le site du crash, un ODST et un spartan étaient en train de partir. Jackson et Mike sprintèrent et les rattrapèrent. Le spaatan et l'ODST se retournèrent et Mike se présenta.

"Caporal marines Mike Connors et lui c'est le Caporal marines Andrew Jackson. Nous sommes les deux seuls survivants de notre section."
Revenir en haut Aller en bas
L'Arbiter

avatar

Masculin
Nombre de messages : 456
Age : 22
Camps : séparatiste
Localisation : sur le champ de bataille
Devise : seul la mort met fin a un combat!
Date d'inscription : 17/02/2010

Caractéristiques
Classes: Sangheili Ultra
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)    Mer 2 Nov - 19:54

Akeron ne put éviter le corps a corps sanglant entre ses troupes et les parasites. Voyant que les monstres ne s’arrêteraient pas, tout ceux qui avaient encore des armes a feu en état de marche ouvrirent le feu. Un flood s’arrêta et voulu ouvrir le feu avec un lance-missile, mais son arme explosa avant d'ouvrir le feu, victime d'un dysfonctionnement. Pour une fois Akeron ne pouvait que remercier les maléfices de cette planète, elle venait d'épargner pas mal de monde.
Akeron préférait se tenir au devant de ses troupes il fessait des petits moulinet avec sa machette, plus que jamais, il était motivé a survivre a un violent combat, ce n'était pas une guerre contre un ennemi a l'intelligence et aux émotions normales, c'était juste des créatures puantes ne ressentant pas la douleur et dont le cerveau était juste programmé pour tuer. Les parasites étaient innombrables
mais le groupe d'Akeron n'était pas prêts de se rendre (d'ailleurs se rendre résultait a se ligoter et a se présenter sur un plateau repas avec une pancarte "Bonne dégustation!" )

Le premier parasite heurta violemment Fulmamee qui lui planta la machette directement dans l'organisme vital. Il repoussa le flood et s'attaqua a un autre en lui découpant l'abdomen. Il enchaîna plusieurs autres ennemis jusqu'a recevoir un coup de tentacule qui l’assomma momentanément
quand il fut face a son adversaire il put voir qu'un humain l'avait embroché a sa place avec une sorte de baïonnette, l'humain fut vite entouré par plusieurs parasites qui se jetèrent sur lui et l'étripèrent.

Le combat dura pendant une bonne demi-heure, Akeron n'en pouvait plus de frapper et de bloquer ou esquiver les coups des floods, il avait déjà pris plusieurs gros bleus et son armure était percé au niveau de sa hanche. Mais la masse de parasites commençait a s'estomper, c'est alors qu'Akeron fit l'erreur de tourner la tète pour chercher un autre survivant. Un flood lui frappa la main qui tenait la machette et le jeta au sol. Akeron paniqua et vit les tentacules de l'organisme parasitaire. Il eut le réflexe de se saisir de son épée tapa rapidement sur le bouton d'activation, au bout de la troisième tentative la lame énergétique se déploya et découpa l'organisme. Akeron poussa un cri de joie et se releva pour achever les derniers ennemis sur le terrain, il fut tellement content que son épée daigne enfin a s'activer qu'il n'osa pas l'éteindre.

Mais le combat avait été très dur, L'ultra se tourna dans tout les sens. Seul... il n'y avait plus personne debout, toute ses troupes étaient morte ou en train d'agoniser, Akeron tituba en ne sachant ou aller, il ramassa sa machette et regarda les blessés, il ne pouvait rien faire pour eux, il n'était pas vraiment médecin, il décida d'achever les hommes, certain semblait déjà chopé des maladies horribles rien qu'au contact du sol. Une fois sa sinistre besogne terminé. Il essaya de contacter une unité ami dans le secteur.... Le silence fut sa seule réponse a part les parasites de la liaison com. Il commença a se demander vers où il fallait aller, tout se ressemblait sur cette planète. Il marcha longtemps puis arriva sur une espèce de plaine au sol rouge.

A cet instant la faim le tiraillait, il n'avait pas mangé depuis longtemps et il était victimes a des hallucinations mais il réussi a distinguer un vaisseau a l'horizon (celui des loyalistes: Xenar et Wolphy) cependant il avait plus l'impression de voir une baleine géante avec des dents comme des tours d’habitation.

"Vous voulez vous battre, vous le voulez vraiment?"

Akeron ramassa un pistolet sur le sol boueux (qui était en réalité un vieux morceaux d'os, la folie que voulez vous!.....) et se mit a imiter le bruit d'une arme a feu en avançant lentement vers le vaisseau avec autant de capacité martial qu'un homme sortant torché d'un pub a 5heures du matin.

"Je vous tuerai... jusqu'au ...dernier" répétait lascivement le sangheili aliéné
Revenir en haut Aller en bas
Xenar

avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 21
Camps : Jiralhanae Dissident
Localisation : Partout et nul part...
Devise : Le Chaos est un salut!
Date d'inscription : 21/06/2011

Caractéristiques
Classes: Leader temporaire des Dissidents.
Médailles: /
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)    Mer 2 Nov - 21:04


"On se calme!, on a pas le temps de faire un règlement de compte!. Ou est le Hiérarque?"

Xenar aurait pu reconnaitre cette voix entre mille, c'était Wolphorus, et lui aussi avait survécu, Xen se dit alors que la journée allait pas être si mauvaise et que si l'ennui le prenait, il irait gueuler un bon coup sur Wolphorus, à croire que c'est un jeu pour lui... Même si c'en est pas vraiment un, le fait de gueuler ouvertement lui fait un bien fout et lui permet d'évacuer sa rage, du moins en partit...

Soudain le hiérarque entra guidé par deux brutes. Wolphorus se mit au garde à vous, quant à Xenar, il ne fit pas le moindre signe de respect, il se contenta d'ignorer cette imposante masse, Wolphorus ce mit alors à suivre le Hiérarque, Xenar trouvait ça plutôt pitoyable de la part d'un Jiralhanae de suivre comme un chien son supérieur, mais ça l'amusa grandement, il les suivaient du regard, Wolphorus s'adressa alors immédiatement au Hiérarque qui lui aussi, était silencieux:

"Ravis de vous revoir en vie noble hiérarque... Comme vous pouvez le voir j'ai établit un camp dans la carcasse du croiseur."

Xenar pensa que Wolphorus faisait son lèche-botte, c'était peut être vrai après tout, et puis c'est son problème, pas celui de Xenar, qui lui fut surpris par le fait que Wolphorus n'ait eu aucune remarque à lui dire personnellement, aucun signe de défiance, aucune parole cherchant à l'énerver ou le calmer...
C'est alors que Wolphorus tourna la tête vers Xenar, il le regardait d'un air agressif, et un message put être clairement perçu, celui de ce faire le plus petit possible...
Cela paru amuser Xenar qui lui partit à l'opposer, le hiérarque, ses deux gardes et Wolphorus entrèrent dans la salle...

Le fait que Xenar commence à s'éloigner lui valu des moqueries des deux gardes qui étaient devant la porte, étant encore à quelques mètres de celles-ci, il se retourna violemment et frappa la première en plein dans le visage, celle-ci percuta le mur derrière elle et fut assommée sur le coup...
L'autre fonça sur Xenar qui leva le genou dans la seconde et lui explosa l'entre-jambe... Il regarda les deux Jiralhanaes au sol et leurs dit très clairement d'un ton plutôt neutre, voir même moqueur:

"Du respect les gars... Du respect... Regardez où vous en êtes maintenant..."

Et c'est sur ces mots qu'il repartit vers le reste du campement... Il s'assit, et parla avec les autres membres du camp, faisant mine de rien...
Après quelques instants passés à discuter, il put apercevoir au loin une silhouette, il tenta de regarder plus attentivement, les Loyalistes discutant avec lui le voyant faire firent de même et regardèrent dans la même direction que lui...

La silhouette ne marchait plus très bien... Même au loin, on put percevoir qu'elle ne marchait plus droit... Ce n'est qu'après quelques instants qu'ils purent distinguer la silhouette en question, c'était un Sangheili!
Une fois que celui-ci fut assez prêt de la carcasse du vaisseau Loyaliste... Xenar put remarquer des bruitages étranges venant de l'élite, il remarqua également que celui-ci avait un os dans la main... Tout les Loyalistes étaient armes à la main, prêt à assaillir le Sangheili... Mais Xenar voyant l'état du sangheili, baissa sa garde et se dirigea en marchant vers lui...

Malgré les quelques conseils de ses congénères indiquant astucieusement: "N'y va pas, c'est un piège!" ou encore "Tu es fou! Reviens ici!"... Il continua sa route vers le Sangheili.
Une fois à quelques centimètres de celui-ci, Xenar se retourna d'un air moqueur vers ses camarades pour montrer l'état du Sangheili...
Il le poussa, non violemment, mais celui-ci tomba à cause de son manque d'équilibre... Là, des rires purent être perçus, tout le monde étaient mort de rire, Xenar y compris...

Il ramena le Sangheili au camp, le trainant par le col, celui-ci faisant toujours des bruitages et expliquant des choses incompréhensible... Il le lacha au milieu du camp, une foule s'était regroupée autour de l'individu... Xenar continua sa route vers l'intérieur du croiseur, croisant à nouveau les gardes de tout à l'heure, ceux-ci le regardant avec des aires de colères et de fureurs contenues... Il ouvrit la porte sans que ceux-ci ne bronchent et s'adressa aux quelques dirigeants de trouvant dans la salle...

"Dites... On vient de trouver une carcasse vivante d'un Sangheili... il est en train d'halluciner... Je viens vous voir pour vous demander si je le tue maintenant ou tout de suite?"
Revenir en haut Aller en bas
Chacall

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1241
Age : 21
Camps : Je sers l'honneur des brutes, je sers la loi du carnage mais je ne sers plus les Hiérarques, je sers l'Alliance mais pas la folie, je suis le nouvel idéal Covenant !
Localisation : Doisac
Devise : Si je devais être le dernier, je serai le pire...
Date d'inscription : 20/04/2009

Caractéristiques
Classes: Infanterie
Médailles: Victorieux d'un coup d'Etat.
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)    Jeu 3 Nov - 19:58

Chacall approcha avec méfiance de la carcasse grinçante, la regardant avec un air mauvais. Voilà donc tout ce qu'il leur restait ? Il espérait qu'ils avaient encore des balises de détresse en état de marche. L'entrée était bien gardée et barricadées. Avec des débris et des caisses d'armes endommagées, les troupes loyalistes avaient dressés une barricade qui avait l'air plutôt robuste où de nombreux tireurs pouvaient s'abriter. Le contingent avait placé de très nombreux gardes et un shade bancal pour protéger l'entrée, et ils avaient de quoi faire. Ils devaient veiller à ce que personne ne rentre ou ne s'approche trop, et la tâche n'était pas forcément très aisées, des vagues de flood venant parfois les harceler. Ils avaient également la sale besogne d'achever les blessés trop gravement atteints pour être guéris dans l'infirmerie et ceux infectés par le parasite.
Des bouts de ferrailles tombaient parfois d'on ne saît où mais malgré tout l'apparence robuste de ce débris croulant était rassurant pour tout être vivant à la ronde, surtout les Loyalistes qui savaient y trouver un refuge. Pour les autres... Une pluie de tirs les attendaient. Du moins si les armes daignaient marcher.
Une petite entrée permettait de franchir la barricade et les gardes y guidèrent Chacall qui la passa, se mettant légèrement en biais pour ne pas heurter les bords avec son armure. Les gardes se mirent de chaque côté de la porte, le laissant ici tandis que les autres saluaient Chacall, ou s'inclinaient légèrement sur son passage. Il avait une partie du front couvert de sang tandis que son armure en était éclaboussée, et ses poings en étaient enduits, lui donnant une apparence encore plus effrayante qu'à l'accoutumée.

Il arborait une mine plus menaçante qu'à l'accoutumée, d'extrême mauvaise humeur. Il marcha d'un pas ferme dans les couloirs et fut satisfait de ce qu'il y voyait. A chaque fois que la taille des intersections ou des couloirs le leur avait permis, les troupes avaient organisés des petits postes de gardes bien gardés, et les plus grandes salles étaient remplies de soldats. Ils savaient tous que le flood était une menace extrême, car majorité des troupes qui embarquaient avec Chacall avaient combattus à ses côtés et donc affronté le flood au moins une fois, et pour ne pas répéter les erreurs de ses prédécesseurs, Chacall offrait aux bleusailles une formation à la lutte contre le parasite, indiquant toutes les mesures à prendre contre la propagation du flood, créant une sorte de protocole.

Chacall ne savait pas trop où il allait, laissant son instinct aiguisé le guider, faisant plutôt une sorte de vérification de la base qu'autre chose avant qu'il fasse signe à deux brutes de l'escorter jusqu'au pont principal et la passerelle de commandement, espérant y trouver des officiers compétents. Ils s'y dirigèrent et tombèrent sur Wolphorus dont provenait des éclats de voix. L'arrivée de Chacall fit taire tous les occupants du couloir et ce dernier poussa un léger grognement, dévisageant chacune des personnes ici, s'attardant un peu sur le dénommé Xenar qu'il connaissait désormais. Il lui adressa un signe de tête agressif en voyant qu'il était le seul à ne pas le saluer, mais ne releva pas plus que cela son manque de discipline.

- Je suis aussi heureux de te revoir en vie, Wolphorus. Apparemment la dicton qui dit que les meilleurs partent en premier est faux...

Il désigna d'un signe de tête Xenar qui partait de l'autre côté, leur tournant le dos.

- Hormis pour celui-ci. Les mauvais et les tirs-au-flanc partent toujours en dernier...


Ils entrèrent dans la passerelle de commandement où les attendaient déjà deux autres officiers rescapés. Aucune trace de l'amiral. Chacall alla prendre place devant la carte grésillante de la planète où... rien ne s'affichait. Juste une forme circulaire, vide de toute information, hormis la position approximative du croiseur et des zones de crash. Chacall se détourna de la carte et frappa du poing sur la table où étaient assis quelques capitaines dont deux en mauvais état physique, rafistolés de partout.

- Qu'est-ce que c'est que ce BORDEL ?!

Il se redressa et poussa un long soupire.

- Excusez mon énervement... Vous n'y êtes pour rien... je le sais très bien mais...


Il se tourna et donna un violent coup de poing contre une vitre où étaient gravés les constellations, l'explosant littéralement.

- Je suis de mauvaise humeur, ça se voit non ! Bon. Je vais me calmer.


Il revint près des capitaines et se calma un peu tandis qu'un silence pesant règnait.

- Désolé de ce coup de fureur. Du moins, que vous y ayez assisté... Je me défoulerai sur le champ de bataille et pas sur vous... ne crayez rien.
dit-il en riant légèrement de la mine palote d'un des capitaines blessés et pas franchement rassuré.

Il commença à faire les cent pas tout en reprenant :

- Bien, récapitulons... Nous sommes écrasés par une planète inconnue... à cause d'une force qui nous est inconnue... A première vue les floods y sont pour quelque chose et leurs légions nous assaillent de nouveau comme sur Onyx ou bien d'autres occasions par le passé. Nous n'avons pas les moyens disponibles pour endiguer la propagation et devons donc quitter ce caillou au plus vite, sauf que nous n'avons plus de moyens de transport pour l'instant... Nos armes ont des disfonctionnements ainsi que nos boucliers et armures. Je suppose donc que le Shade à l'entrée n'est qu'à titre... décoratif ? Je suis cependant satisfait des fortifications apportées à nos carcasses. Wolphorus, as-tu fais un tour du propriétaire, colmater les brèches ou les barricader ? Nous avons des vivres ? Des balises de secours opérationnelles ? Il faut que nous installions un relai radio local grâce aux débris afin d'avoir une communication, aussi mauvaise et rudimentaire soit-elle... Mais au moins, nous n'avons ni de Sangheilis ni d'humains sur le dos.. Une bonne nouv...

Chacall fut interrompu par la bruit s'ouvrant alors qu'il parlait en faisant quelques gestes de la mains tout en marchant, il se figea, dévisageant la brute qui trainait une élite qu'il jeta au sol.

"Dites... On vient de trouver une carcasse vivante d'un Sangheili... il est en train d'halluciner... Je viens vous voir pour vous demander si je le tue maintenant ou tout de suite?"


Chacall qui avait suspendu son geste baissa son bras et fit quelques pas vers l'élite qu'il agripa par le col et souleva de terre, le remettant sur ses deux pieds. Voyant qu'il ne tenait pas seul, les gardes qui étaient aux coins de la salle vinrent et supportèrent l'élite en la tenant fermement par les bras. Elle baragouinait quelque chose, la tête ballante, visiblement pas en la possession de tous ses moyens... Sa voix était étouffée par son casque et elle semblait s'acharner à garder un os dans sa main. Chacall le regarda avec dédain avant d'exploser d'un rire tonitruant qui résonnait dans la salle.

- Bon... apparemment il y a donc nos amis séparatistes voire pire les peaux roses ici... Voyons donc qui se cache là-dessous...

Il agripa le casque de l'élite et lui retira violemment, l'envoyant valser sur le sol dans un tintement sonore. Chacall arrêta de rire, un énorme sourire défigurant son visage surlequel le sang avait séché en traces noirâtres. Il releva la tête de l'élite en lui attrapant les mandibules, les écartant légèrement pour le faire râler de souffrance.

- Akeron Fulmamee...

Il relâcha le Sangheili et lui tourna le dos, faisant quelques pas avant de dire :

- Hé bien... Je ne m'attendais pas à vous revoir si vite. Et en si mauvaise santé... mentale ?


Il se retourna et alla d'un pas rapide et brusque vers le commandant élite, lui asseinant un violent coup de poing

- Cela vous redonnera-t-il les idées en place ?


Sous le manque de réaction immédiate de l'élite, Chacall soupira et posa son regard sur Xenar, hésitant un peu avant de dire :

- Bon.. Toi. Emmène-le dans une cellule de quarantaine et tiens-lui compagnie. Fais moi savoir quand il aura retrouver ses esprits. C'est un prisonnier de... grande valeur pour moi. Ne l'abime pas trop, mais je tolérai quelques... égratinures. finit-il d'un ton mesquin avant de faire signe à Xenar qu'il pouvait disposer.
Revenir en haut Aller en bas
Daisy-230

avatar

Féminin
Nombre de messages : 193
Age : 21
Devise : La conscience c'est encombrant... Et l'âme n'est qu'une conscience : un frein...
Date d'inscription : 26/08/2011

Caractéristiques
Classes:
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)    Jeu 10 Nov - 21:58

Daisy ne cessait de regarder tout autour, trouver quelque chose qui pourrait les aider, chercher à voir un bout de ciel permettant de voir de la fumée ou quoi que ce soit mais elle ne voyait rien même si elle regardait de tous les côtés. L'odst lui tendait une arme à feu avec des balles étourdissantes, il n'avait pas beaucoup de munitions. Elle refusa de les prendre et le regarda. Elle aperçut un mouvement à quelques mètres derrière l'odst. Le poussant sur le côté de la main elle se pencha et avança tout doucement avant de voir un soldat du CSNU arriver.

"Caporal marines Mike Connors et lui c'est le Caporal marines Andrew Jackson. Nous sommes les deux seuls survivants de notre section."

Elle se remit droite, hocha la tête puis regarda le helljumper lui faisant un signe de tête pour qu'il se présente. Daisy n'avait plus vraiment d'équipe fixe pour ses missions, les hauts gradés la faisaient rejoindre les équipes qui avaient besoin d'elle pour une mission ou deux parfois. L'accueil était rarement chaleureux, sa réputation la précédait, elle n'hésitait pas à laisser mourir ses camarades si leur sauvetage risquait de gêner le déroulement de la mission. Elle était d'ailleurs prête elle-même à se sacrifier pour cette même cause, seulement les soldats, eux, ont tendance à s'entraider dans toutes les circonstances et n'appréciaient pas l'attitude de Daisy.

Elle chercha quoi faire, elle était la plus haut gradée et devait agir en conséquence. Elle n'avait aucun point de repère, il fallait bouger d'ici, si on venait les chercher il faudrait qu'ils soient en dehors de cette maudite jungle pour qu'on les retrouve... Elle pointa son doigt droit devant elle et dit d'un ton sévère et totalement monocorde sans faire de pause :

Moi c'est le lieutenant Daisy-230, on va partir droit par là-bas, ne tirez pas avant identification de la cible il y a peut être des survivants dans le coin. On marquera régulièrement les arbres comme ça si on tourne en rond on le verra assez vite et on pourra se rediriger comme il le faut. Si vous voyez des parasites et que vous ètes bien sûr que c'en est tirez directement mais si vous voyez un alien attendez de voir si c'est un allié ou un ennemi. Caporal, si vous n'avez pas encore essayé vos armes je ne vous conseille pas de le faire si vous voulez rester en vie, quelque chose détraque toutes les machines ici, comprit ? En route.

Elle commença à marcher sans se soucier vraiment de ce qu'ils auraient à redire marquant avec son morceau de métal tranchant un arbre tous les cent mètres environ. Le métal provenant de la nacelle étant très solide, il gardait presque totalement son tranchant de base et donc gardait sa relative efficacité...
Revenir en haut Aller en bas
Wolphorus
Conseiller Jiralhanae/Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 19
Camps : Nouvelle Alliance.
Localisation : Sur la ligne de front.
Devise : Les guerres s'enchaînent, les rancœur d'antan refont surface... Mais l'âme du guerrier elle... Reste éternelle.
Date d'inscription : 16/04/2010

Caractéristiques
Classes: Membre du Conseil
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)    Ven 11 Nov - 10:20

Wolphorus quitta le pont pour aller inspecter le croiseur et les fortifications, il traversa un long couloir jusqu'a la salle des machines, il fit le tour des paroies, il n'y avait rien à signalé. Il repartit dans le sens inverse jusqu'a la cantine, il croisa quelsues soldats qui allaient dans la même direction que lui, une foi à la cantine il vit plein de loyalistes rassemblés. Les soldats entouraient un corps infecté par le parasite.

Reculez!

Les soldats obeissèrent et Wolphorus avança jusqu'au cadavre infecté, il le corps en morceau avec son marteau anti gravité. Apparament ils n'y avaint pas grand monde qui avaient dèja vu le parasite.

Si vous croisez encore des corps dans le même état faite pareil, sinon l'infection va se propagée dans le croiseur.

Il quitta la cantine et continua sa ronde, maintenant il savait qu'il y avait une brèche non colmatée dans le croiseur. Il partit en direction de l'infirmerie pour vérifier si tout allait bien, il traversa un couloir, une fois devant l'infirmerie, il ouvra la porte..... Il vit que tout le monde était là, les bléssés étaient sur leur lit et le personnel médical s'occupait d'eux. Il referma la porte et continua jusqu'aux dortoires, il inspecta toutes les chambres, aucune brèche... Alors il resolu que quelques spore sont rentré avant que les brèches soient colmatées.

/ComLink/Loyalistes/:Je n'ai pas trouvé de brèche dans le croiseur, mais restez sur vos gardes, le parasite peut toujour attasuer de l'extérieur./ComLink/.

Après quelques heures à faire le tour du vaisseau il conclut que les principales brèches sont au niveau des hangars Ouest et Est mais elles sont barricadées et protégées par des gardes.
Revenir en haut Aller en bas
Faith

avatar

Masculin
Nombre de messages : 138
Age : 22
Localisation : Dans son longsword
Devise : Il y a quelque chose qui vole les hommes, leurs privent de ce qu'ils ont de plus cher. Mais que la Justice ne fait rien pour arrêter : Le temps
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)    Lun 19 Déc - 15:09

Les deux compagnons s'étaient relevés, regardaient rapidement autour d'eux. Des masses informes envahissaient le paysage, parsemée comme ce que le pilote venait de tuer. Contre cette vague irrésistible, se dressait un seul obstacle. Une sorte de Guérilla convenante armée d'outils et d'énormes débris pour se protéger. Les Elites portait de longues barres de fer et les grognards étaient armés de couteaux d'humains. les hunters tenaient solidement leurs boucliers pour se défendre.
Les deux armées se faisait face à face, l'impacte était imminent, l'affrontement, colossale...

"Derrière toi !" Fit le sabreur qui avait renversé Faith, pour découper un autre flood.
"Cassons-nous de là !" Ils se mirent à courir, vers les débris, puis voyant que la masse difforme qui submergeait tout, se mirent en direction de la dernière position non envahie par les parasites : Les convenantes.

"Ils vont pas aimer ça..."
Les deux hommes accélérèrent de plus belle. Le parasite se rapprochait d'eux. entre les soufflement puissants des poumons poussés à bout, on entendait les râles d'agonie des infectés.
"Là haut général, deux soldats poursuivis par les floods."
"Ouvrez la brêche, qu'on leur fasse place, il nous faut un maximum de soldats dans cette bataille."

Ils arrivèrent à la ligne, Le pilote réfléchissait à un moyen de négocier rapidement leur entré lorsqu'une tentacule attrapa son épaule. un couteau lancé audacieusement vint sectionner le ligament verdâtre, libérant le prisonnier. Fait ne réfléchit plus et, accompagné de jarod, entra précipitamment dans le cercle convenant.

Derrière les lignes de chasseurs utilisés pour faire murs avec leurs boucliers, se trouvait plus que des Elites et des Grognards : Il y avait des humains, armés de barres de fer, de débris et de couteaux, de machettes, toutes sortes d'ustensiles qu'ils avaient pu trouver. La peur se lisait sur leurs visages quand, à peine rentrés, les deux forces se percutèrent. Le choc fut terrible d'un coté, mais sauvagement délicat de l'autre. Les premiers floods s'étaient explosés face aux boucliers, et les hunters prenaient une couleur verdâtre. Mais bientôt les petites formes d'infections esquivèrent les violents mouvements des hunters et les prirent par l'envers : Nombres d'entre eux poussèrent des hurlement au contact des tentacules tranchantes sur leur peau orange. Les géants commencèrent à devenir fou. Les soldats placés en retrait avaient tenté de leur venir en aide, mais, pris d'une frénésie accompagnée par la douleur, ils se débattaient dans tout les sens, frappant chaque forme de vie qui passait, pour finalement tomber, un à un. Il ne restait plus que la seconde partie de l'alliance humaine-convenante. Les formes plus poussées d'infections s'abattaient déjà sur les défenses, la plupart des soldats furent engloutis par les parasites. l'affrontement n'avait pas duré 10 minutes qu'ils perdaient déjà espoir.
Une énorme explosion retentit, et donna un bref répit aux troupes clairsemées. Par malice les ingénieurs humains avaient truffé la vallée d'explosifs, et les floods, très sensibles aux chocs, étaient partis en éclat.
Sous le soleil jaune et le ciel noir, Faith regarda avec des yeux affolés son nouvel acolyte.

"Faith, faut qu'on se barre, on va y passer si on reste là."
"Tu voudrais qu'on les abandonne ? Ils sont pratiquement déjà tous morts"
"Justement, on va trouver un moyen de les tirer de là."

Les deux pirates s'évadèrent et tentèrent de trouver un vaisseau en état dans l'obscurité grandissante des chutes noires
Revenir en haut Aller en bas
Xenar

avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 21
Camps : Jiralhanae Dissident
Localisation : Partout et nul part...
Devise : Le Chaos est un salut!
Date d'inscription : 21/06/2011

Caractéristiques
Classes: Leader temporaire des Dissidents.
Médailles: /
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)    Jeu 22 Déc - 17:21

"Bon.. Toi. Emmène-le dans une cellule de quarantaine et tiens-lui compagnie. Fais moi savoir quand il aura retrouver ses esprits. C'est un prisonnier de... grande valeur pour moi. Ne l'abime pas trop, mais je tolérai quelques... égratinures."

Un signe de main s'en suivit... Xenar avait était d'entendre cela, il allait pouvoir se défouler sur le Sangheili à sa guise... Et peut importe l'ordre de Chacall, il avait déjà prévu un planning pour faire passer le temps au Sangheili... Ou plutôt à lui.

Il l'agrippa au niveau du cou, et le tira de toute force, le faisant basculer d'avant en arrière, titubant et boitant, le pauvre Sangheili avait du mal à suivre la marche, il se faisait trainer comme un chien à travers tout le vaisseau jusqu'aux cellules... Si bien sur celle-ci étaient encore intact...

Durant leurs traversée du vaisseau, Akeron se fit insulter de tous les noms par tous les Jiralhanaes le croisant, il se prenait des coups soi-disant perdu... Des coups en traitre et moqueur venant des occupants du vaisseau, le pauvre Sangheili subissait et prenait les coups sans même broncher, la folie l'avait atteint, et dans un sens, heureusement pour lui... Au moins, il ne se rendait pas compte de ce qu'il subissait... Xenar n'en disait rien... Du moment qu'il pouvait casser ce Sangheili, ça lui convenait...

Ils arrivèrent aux cellules, Xenar eut un sourire de satisfaction, il agrippa de sa main le cou d'Akeron et l'envoya valser contre un mur...
Celui-ci ne se releva même pas, continuant à garder son os en main... Xenar eut une seconde de pitié envers l'élite, puis il s'avança vers lui, il se baissa à son niveau... Et une fois juste en face de son visage, il frappa de son poing la tête du Sangheili complètement avaché contre le mur...

"Allez vermine! Réveille toi un peu! Bats-toi! Frappe-moi! Pour que je puisse avoir un alibi pour t'avoir tué!"

Il se releva tandis qu'il parlait, fit un tour de la salle, il prit brièvement son élan, et frappa avec son pied, comme dans une tête de Grognard décapité, dans le ventre du Sangheili...
Ne voyant aucune réaction de sa part... Xenar le regarda attentivement... Et puis pour tester le Sangheili une ultime fois et voir si il faisait semblant d'être fou... Il prononça:

"Tu es la pire insulte à tes ancêtres! Tu as renié tous ce en quoi ils avaient cru! Tu es un être déshonoré incapable de savoir se battre... Et indigne d'avoir fait parti des Covenantes!"

Ne voyant toujours pas de réaction, le sourire de Xenar s'effaça... Le simple fait d'avoir un légume en face de lui l'avait dégouté... Il préféra s'éloigner et partir plutôt que s'énerver contre un être inconscient de ce qu'il faisait...
Il ferma la porte de la cellule, et regarda les Gardes:

"Surveillez moi ça! Interdit d'y toucher... C'est la bouffe du Hiérarque... Elle est dégueulasse! J'espère qu'il appréciera le cadeau!"

Xenar fini sa phrase en rigolant... Le simple fait de se moquer du Hiérarque avaient déjà mit les gardes dans un sale état... Xenar profita de leurs états pour rajouter:

"Calmez-vous les gars sinon je vous refais le portrait... Vu?
-Mais pour qui tu te prends toi?!"

Xenar eut un discret devant ce que l'un des gardes venait de lui dire, puis il partit doucement tournant le dos aux gardes en les ignorant, en rajoutant à la fin:


"Surveillez tout de même bien ça!"
Revenir en haut Aller en bas
Faith

avatar

Masculin
Nombre de messages : 138
Age : 22
Localisation : Dans son longsword
Devise : Il y a quelque chose qui vole les hommes, leurs privent de ce qu'ils ont de plus cher. Mais que la Justice ne fait rien pour arrêter : Le temps
Date d'inscription : 26/02/2011

MessageSujet: Re: Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)    Sam 3 Mar - 13:02

Courir, encore et toujours, arriver en haut de cette bute, un flood à droite, un autre à gauche, éliminé avec les dernières balles de mon pistolet. Alors que la culasse explose dans mes mains, nous gravissons la pente, moi et Jarod. On est à bout de souffle, la marée noire s'installe autour de nous, des volutes de fumée nous empêche de voir plus loin que le bout de la colline, notre dernier objectif. Il en tranche un autre, me sauve la vie, je le pousse par terre alors qu'une petite boule aux tentacules tranchantes lui saute dans le dos. Nous nous relevons, nous avançons, nous y sommes presque, la fumée se disperse, les cadavres ambulants sont moins nombreux à nous suivre, le ciel s'éclaircit... Je suis percuté par un énorme objet. C'est la moitié d'une carcasse de warthog, encore fumante. Une forme d'infection de combat énorme me l'a lancée. Je suis bloqué, je ne peux pas bouger. Jarod lui a sauté dessus. Ma vision se trouble alors qu'il la lacère du tranchant de sa lame... Quelque chose saute sur moi, Jarod me sauve la vie une énième fois. Mais un organisme lui assène un violent coup, son sabre tombe, il tombe à genoux. Le parasite sort ses tentacules, c'est la fin. Le débris me retenant se soulève, et vient écraser le flood. Je me relève difficilement, j'ai la jambe éreintée. La peau a été déchirée, je peux marcher, difficilement. On était arrivé à notre but, Le large vaisseau de l'UNSC, le UNSC Dusk, vaisseau de type Prowler, se tient là, fièrement, encore intact bien qu'encastré dans la terre. Je regarde notre sauveur. Un Spartan nous a été envoyé en appui.

"Fihn, 192, en renfort."

Je n'ai plus la force de parler, d'un mouvement de bras, je lui indique le vaisseau. Jarod s'était relevé, On avance péniblement vers le navire. Une nouvelle vague approche. Fihn arrache une porte de secours du vaisseau et nous rentrons dedans. Pas de lumières, obscurité régnante, le super soldat allume ses lumières, nous trouvons un chemin alors qu'il renfonce la porte pour barrer le passage aux floods. De toute manière, ils trouveront un autre chemin pour rentrer. Nous devions trouver la salle de commande. Nous nous aventurions dans ces longs couloirs sombres, vidés de toute forme de vie, dans un étrange silence, mis-à-part les détonations que nous pouvions entendre en dehors du navire. On pouvait seulement prier que les autres tiennent bon. Plus on avançait, et plus on comprenait que le vaisseau était en fait retourné. Il n'y avait aucun cadavre, pas de formes d'infections, juste un silence parfait...

Une fois la salle de commandement trouvée, il nous fallait la réactiver. Le Spartan s'est dévoué car il nous assurait qu'il avait les compétences dans ce domaine. J'aurais voulu l'assister, étant moi-même pilote vétéran de tout type de vaisseau mais en particulier les longsword, mais il a insisté pour faire le travail seul. De toute façon, quand nous avons entendu les portes au loin exploser, Jarod et moi avions compris qu'il nous faudrait retenir les floods en attendant que le Spartan répare le vaisseau à lui tout seul. Qui sait combien de temps cela pouvait-il prendre ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)    

Revenir en haut Aller en bas
 
Des Bonbons ou la Mort? (RP d'Halloween)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chevalier de la mort
» Chevaliers de la Mort et Cataclysm ?
» La mort du Roi-Liche, le RP et Kirin Tor.
» [Unité Spéciale ] Le Regiment de la mort. ... MUAHAHAH
» [Ouvrage] Non-vie, non-mort : des racines, des avenirs ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Halo :: Inconnu-
Sauter vers: