RPG Halo
Bienvenue sur RPG Halo!

N'hésitez pas à vous inscrire ou vous connecter si vous êtes déjà un membre du forum.

Si vous avez des questions, contacter les Administrateurs à l'adresse suivante : rpghalo@gmail.com

Ou sinon rejoignez nous sur notre page Facebook Rpg Halo



UNSC, ONI, Alliance Covenante Unifiée ou Rebelle ? Choisissez votre voie et combattez pour votre cause.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chacall V2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chacall

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1241
Age : 21
Camps : Je sers l'honneur des brutes, je sers la loi du carnage mais je ne sers plus les Hiérarques, je sers l'Alliance mais pas la folie, je suis le nouvel idéal Covenant !
Localisation : Doisac
Devise : Si je devais être le dernier, je serai le pire...
Date d'inscription : 20/04/2009

Caractéristiques
Classes: Infanterie
Médailles: Victorieux d'un coup d'Etat.
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Chacall V2   Sam 29 Oct - 20:27

Accès à la base de donnée...
Ouverture du fichier...
Décryptage... [OK]
Transmission... [OK]
Entrez le mot de passe. [********] [OK]


Nom : Chacall

Race : Jirhalanae

Sexe : Masculin

Âge : ~ 27 années humaines

Date et lieu de naissance : 2519, Doisac

Situation civile : Veuf

[Erreur - Données modifiées... Ouverture du fichier crypté... Indication Personnelle...]

"Avoir perdu son harem, ça compte ?"


Date, lieu et raisons de l'engagement :

"Quel belle [année] que celle de [2533]. C'est en effet un matin de cette année que les troupes de la grande Alliance vinrent jusqu'à notre cachette sur Doisac, nous permettre notre rédemption, jurer fidélité aux prophètes. Moi seul accepta de servir les Prophètes pour la voie sacrée. Les autres furent fusillés, et aujourd'hui, je regrette de ne pas l'avoir fais moi-même."

Grade : Hiérarque / Leader de la Meute


Flotte d'appartenance : Eternal Damnation

Armement préféré :

"Le Spiker, fin mélange de brutalité au corps à corps et d'efficacité à distance... Quoi de plus plaisant que de pouvoir hacher ses victimes après leur avoir fait encaisser un flot d'épines sulfureuses ?"

- Chacall


Style de combat :

"J'aime le tir à l'humain. Les voir courir craignant la brûlure du plasma est très drôle... Mais le plus jouissif, c'est éclater leurs frêles os contre le sol, entre mes mains. Leur sang sens si bon, son flot me met en extase, sentir leur chair éclater sous la pression, leur corps si fragile succomber sous nos coups. Sans vouloir me vanter, je suis plutôt douer dans l'art du broyage d'organe, et il n'est pas rare de me voir étaler leurs tripes sur le chant de bataille. Je ne sais pas pourquoi cela répugne les humains, et mêmes certains au sein même de l'Alliance. Tout le monde devrait faire ça, ça calme les nerfs et ça évite de devoir évicérer son supérieur... Ce seraient de bons esclaves. Il supporte nos
coups depuis si longtemps, sans vraiment plier l'échine... L'être humain est un soumis."



Apparence charnelle :

[Chargement des données extérieures...]

Une épaisse fourure brûnatre recouvre la plupart des parties du corps de ce colosse de chair et de sang. Son visage représente à lui seul la peur qui tétanise les humains sur le champ de bataille : un visage déformé par la rage, le côté gauche entièrement mûtilé par des cicatrices et des
brûlures (la plupart du temps cachées par son casque), des yeux de déments aux pupilles jaunes, et ces crocs... Ces crocs si puissants, cette machoire qui vous laisse deviner votre sort si vous tombez entre ses griffes. Malgré sa certaine ressemble aux singes, tout comme ses
frères, on ne lui fait pas la remarque, on garde cette pensée pour soi.
Sesbras sont épais et musclés, on croirait que ce sont des machines à broyer, inarrêtables, inépuisables. Ses avant-bras sont démunis de poils, sa peau ayant été complétement brûlée au second degrès durant son enfance, rien ne repousse dessus depuis. On peut également y distinguer
des tatouages tribaux discrets mais présents, souvenir de son enfance hérétique.
Ses cuisses sont épaisses et puissantes, tout comme ses mollets. On le sent, c'est un être de toute puissance qu'on a devant soi. Une aura de respect et de crainte se dégage de lui, en plus de son
haleine pestidenciel.

Oui, parlons-en de son haleine, car c'est ça qui le caractérise le mieux. Une odeur de cadavre, de moisissure et de poisson pas frais se dégage de sa bouche, si l'on s'approche trop près. D'ailleurs, ses parents biologiques furent inspirés de ça pour le nommer. Haleine de Chacall, s'en est même devenu une fierté pour lui, un nom de guerre.

Hormis ces détails, on observa que son tronc est également légèrement mutilé au niveau des côtes, mais rien de bien gros,des petites cicatrices d'éclats d'obus humains.


Mode de pensée :

L'esprit d'une brute peut parfois être beaucoup plus complexe qu'on ne le pense.
Hormis le gros pourcentage de décérébré qui obéissent aveuglement aux Hiérarques, on peut dicerner ceux qui ont la marque des leaders, comme Tartarus et d'autres, qui se démarquèrent par ce qu'ils avaient dans le crâne en plus de ce qu'ils avaient dans les bras.
On trouve donc des abrutis comme des étriqués d'esprits. Chacall fait partis des Jirhalanaes qui se servent de leur cerveau, de temps à autres.

Mais notre sujet actuel se démarque encore plus par sa manière de réfléchir. Chacall est un loyaliste pur et dur, à sa façon. Il croit vraiment au Grand Voyage et à l'illumination suprème qu'il proccure, mais il voit en les Prophètes le mensonge, le mal, la corruption et l'Hérésie incarnée.

Cette pensée se développa dès tout jeune, avant même d'avoir rejoins l'Alliance mais dès que des troupes vinrent expliquer aux jeunes de la tribus les principes religieux et le rôle divin des San 'Shyuum. Dès ce jour, Chacall vit les Sangheili comme des esclaves dociles envers les San 'Shyuum mais de véritables rivaux. Comme la plupart de membres de son espèce arrogante, Chacall voue un sentiment de mépris envers les Sangheilis, quoique est surement beaucoup plus respectueux que les
autres brutes envers les Sangheilis malgré l'irrespect avec lequel ces derniers le traite depuis toujours.

De ce fait, Chacall voue un ressentiment de haine profond envers les Prophètes et attend le jour
fantasmique où les brutes se souleveront contre ces tyrans qui sacrifient les troupes brutes par poignées sans réfléchir, en ne voyant la réalité de la guerre que loin derrière le front, dans leurs
confortables installations.

Ce n'est pas pour ça qu'il veut arrêter la guerre, c'est la seule chose qui lui donne une raison de
vivre, et sa seule occupation, son obsession, son loisir, sa profession, enfin bref : sa vie entière est dédiée à la guerre et ses horreurs.

Je pense que vous commencez à cerner le personnage, et comprendre que ce n'est pas le genre de personne à rechigner son travail, ou même avoir peur sur le champs de bataille. Même la présence des Démons tant redoutés ne l'effrai pas, au contraire, cela l'excite, encourageant sa
frénésie, un nouveau challenge : tuer ceux qui ont tués tant des siens, alors qu'ils sont plus faibles !

En réalité, Chacall n'a peur de rien. A part une chose. Le flood. Lui qui aime tant le sang, le carnage
et le broyage est paradoxalement dégoûté à l'idée qu'un parasite s'immice dans son corps, jusqu'au plus profond de son esprit. Cela le répugne, et, il saît pertinament que sur le champ de bataille, la seule chose qu'il fuira est le fléau du flood.

Mais bien sur, Chacall n'est pas le superman qu'on peut imaginer avec toutes les éloges dont ce
texte fait part. Il a ses défauts. Sa rage et sa soif de combat le décrédibilise politiquement parlant et il ne pourrait jamais convaincre directement ses frères de s'insurger contre les Prophètes. Il est voué
d'un franc élan de camaraderie qui ne va que dans un sens. La plupart de ses frères étant jaloux ou craintifs de lui, voire haineux, peu lui sauveraient la vie sur le champ de bataille hormis ses vieux amis et lescoéquipiers assez proches de lui pour connaître sa sensibilité caché.

Oui, car notre brute épaisse est une petite fleur derrière un mur en titane. Il faut savoir percer sa folie meurtrière pour découvrir que derrière se cache un être meurtri qui a été dévoré par la folie de la guerre.

Car la guerre lui a fait perdre tout ce qu'il avait de plus cher.


Antécédents :

-
Tu prendras les armes, et tu te battras pour les Prophètes, comme tous
les fils de chiens de ta sale race. Vous n'avez aucun honneur, et vous
pourrirez en enfer, même si vous mourriez pour le Grand Voyage !


-
Hors de mes terres, Sangheili, et soyez maudit d'avoir proférez ces
insultes ici ! Partez, avant que nous ne perdions notre calme, et que
vous perdiez votre vie, par la même occasion.


Le Major
Domo, enorgueuilli par la présence de ses 10 Minor se tourna vers eux et
ils éclatèrent de leur rire monstrueux. "Wort wort !". Leur voix rauque
s'élevait dans la plaine. Les Jirhalanae se regardèrent, la rage se
lisait dans leur visage. Ceux-là ne portaient pas d'armure luisante, et
leurs spikers étaient rouillés et sales, leurs masses difformes, mais
leur corpulence faisait d'eux des tanks vivants. Impossible de dire si
les Sangheilis se rendaient compte de leur erreur. Leur orgueuil les
avait perdu, car ils étaient tombé sur ceux qui en avait le plus sur ces
terres, et qui ne pardonnaient jamais. Jamais.

Les brutes
hurlèrent, et leur voix, encore plus puissante recouvris celle des
Sangheilis, qui n'eurent pas le temps de sortir leurs armes de leur
lourde armure, car déjà il pleuvait un flot de coup sur eux. Et bientôt,
leurs jolies armures luisantes furent toutes cabossées, et c'est ainsi
que la tribue des Larmes de Rage fit son entrée dans la liste des
hérétiques à convertir, ou exterminer.


***


Chacall
naquit donc dans une des nombreuses tribues nomades de Doisac. Celle-ci
ne bougeait pas constament à cause d'un soucis de nourriture ou
d'habitat, mais à cause de l'Alliance qui venait lui voler ses enfants,
et corrompre ses guerriers. Cette tribue se faisait appelé Larmes de
Rages. Leur nom venait d'une tradition ancestrale, qui voulait que
lorsque la rage au combat devenait immense et que leur puissance
submergeait leur esprit, ils pleurent de rage et que leur frénésie les
mène jusqu'à la mort, ou la victoire. Grace à la non-sédatarisation,
Chacall put voir de nombreuses facettes de Doisac pendant son enfance.

Comme
le voulait la tradition, dès sa naissance, on le sépara de ses parents
dont il ne connut jamais la véritable identité et dont le seul héritage
fut son prénom étrange, et fut placé avec tous les autres jeunes de la
tribue sous la bienveillante juridiction du précepteur Jerek, une
vieille brute au pelage gris qui était à la fois le shaman, le
patriarche et le chef de la tribue. Il apprit tout à Chacall, qui était
l'un de ces favoris. Ce lien qui unissait le vieillard et le jeune
guerrier ne s'exprimait pas comme chez les humains par de la tendresse,
mais par une valorisation guerrière en lui donnant plus de défis,
d'épreuves et de difficultés à relever.

On plaçait toujours tous
les jeunes ensemble, et dans la même hutte, pour les familiariser à
l'esprit de meute, et la camaraderie. Malheureusement pour Chacall,
malgré tous ses talents de combattant, la sociabilité n'était pas son
fort et il fut très vite rejetés de la plupart à cause de son haleine et
de sa façon de se comporter, comme un ermite, oeuvrant toujours à
l'écart où se valorisant. Cela lui ferma de nombreuses portes, mais lui
en ouvrit, et lui sauva en quelques sortes la vie. S'il avait eu
l'esprit de meute dès le départ, il n'aurait jamais quitté sa tribue, et
aurait été massacré avec les autres.

Mais, n'allez pas croire
qu'il passa sa jeunesse seule et rejeté, loin de là. Il se fit
rapidement des amis dans la meute. Trois, en fait. Zakthar, le
philosophe qui rêvait de vivre les aventures de ses ancêtres dont louait
le vieux chef; Kruma, le bagarreur naïf et stupide et enfin, Shalma, la
fille du chef, femelle superbe, dans les goûts brutes, mais plutôt
garçon manqué.

Shalma les battait tous à la lutte, et cela
énervait fortement les garçons, mais cette petite bande d'énergumène
était plutôt en osmose et la camaraderie rêgnait. C'était une petite
meute dans la meute même, ils n'avaient pas d'autres amis et étaient les
fils du vent, aimaient se balader en dehors du camp malgré les
réprimandes, et surtout, frapper leurs rivaux de la meute.

Ils
grandirent, et plus le temps passait, plus ils s'éloignaient. Zakhtar
était l'hérétique pur, crachant sur tout ce qui était de l'Alliance,
refusant même de récupérer des armes sur des cadavres de Loyalistes pour
le compte de la meute, ne se battant qu'avec des armes artisanales peu
efficaces mais violentes. Kruma restait fidèle à lui-même et était le
meilleur ami de Chacall, ils vadrouillaient toujours ensemble. Shalma,
elle, fut bien vite rappelée à la réalité par son père. Elle était une
femelle, elle ne se battrait pas et vivrait cachée en attendant de se
marier avec le fils du chef d'une autre tribu. Ca peut paraître cliché,
mais d'un point de vue Jirhalanae, c'était tout à fait normal.

Chacall
lui, ressentait de plus en plus d'ambiguïté vis-à-vis des messagers et
des didactes que l'Alliance envoyait pour convertir la tribue. Leurs
promesses le touchait de plus en plus. Gloire, femmes, argent, sang.
Tout ce qui lui manquait dans la meute. Il en parla à Kruma, mais
celui-ci, trop stupide alla le raconter au chef du village qui battit
Chacall pour traîtrise. Blessé dans son ego, Chacall tua Kruma pendant
que celui-ci dormait, en l'étranglant. Il pleura de rage, comme le veut
la tradition, car il avait tué un ami par acte de haine. Il ne se le
pardonnerait jamais. Jamais.


****


La
sanction fut lourde pour cet acte de haute trahison. Il vécut reclu
dans une hutte miséreuse, et tous ses anciens frères d'armes lui
crachait dessus et le repoussait encore plus que par le passé. On ne le
sortait que pour le défier, lui qui était devenu invaincu au combat dans
sa tribue, ou pour des rituels et des évènements importants.

A
ses 13 années humaines, il dut faire un rituel tribal pour devenir un
véritable guerrier. En temps normal, la jeune brute est ammenée dans le
cercle des Anciens et on le marque de tatouage rituaux représentant la
Force, la Sagesse et la Combativité.
Pour lui, ce fut des tatouages
tribaux, mais honteux, marquant la Trahison, le Mensonge, le Meurtre.
Afin que ces tatouages restent visibles toute sa vie, on lui brûla au
plasma tout l'avant-bras suffisemment fort pour que rien ne repousse sur
ses cicatrices, et qu'il souffre pendant plusieurs mois de sa blessure,
mais pas assez pour calciner ses bras, pour qu'il puisse encore s'en
servir et qu'on voye ses tatouages.

Après ce rituel, on ne le
sortit pas pendant presque un an de sa hutte. Des petites brutes osaient
parfois lui tenir compagnie, lui évitant la folie. Il avait droit de
sortir quelques heures par jour dehors, mais de rester sur un tapis
devant sa hutte sans bouger, sans rien faire, même si quelqu'un venait à
le frapper, l'insulter ou quoique ce soit, il ne devrait pas bouger.

Chacall
prenait toute sa haine sur lui, il savait que son heure viendrait et
que tenter de se révolter et de tuer ces miséreux serait suicidaire. Il
attendit patiemment son heure. Il la vit venir beaucoup plus vite qu'il
ne le pensait.


*****


Cela
faisait longtemps que l'on avait pas vu les Loyalistes venir des
plaines importuner la tribue, mais ce matin là, à l'horizon, ce ne fut
pas quelques ghost que l'on vit se dessiner. Un Phantom se détacha de
l'immense soleil qui se levait alors. Chacall entendit son vrombissement
léger et agréable depuis sa hutte, sa gueule s'ouvrit, béante, en une
forme de sourire. Ses yeux s'ouvrirent et il se leva. Il sortit de sa
hutte, et observa de loin l'attroupement de guerrier qui acceuillait la
vingtaine de soldat de l'Alliance. Tous des Sangheilis. Chacall se
rapprocha discrètement et écouta en silence.


-
Sangheilis de l'Alliance, nous vous avions dit ne pas vouloir de vous
et votre insolence. Quittez nos terres, nous ne croyons pas en vos
prophètes hypocrites et vils.


Un Ultra s'avança.

-
C'est votre dernier chance, nous sommes venus vous exterminer, mais
nous pouvons en sauver quelques un, s'ils acceptent de jurer fidélité...
Ne croyez pas que cela vient de moi, je n'ai pas le choix.. Les
Prophètes semblent apprécier votre façon de vivre, votre brutalité et
surement aussi votre stupidité.. Allez, ne faites pas les idiots, vous
n'avez aucune chance... Que ceux qui ont un cerveau s'avance et nous
rejoigne !


Chacall se figea un instant. Non, il ne
pouvait pas douter, il n'avait rien à perdre, et cela n'était-il pas un
signe divin ? Le Grand Voyage l'appelait, sa chance de rédemption, se
sauver de cet enfer que lui infligeait les siens. Il fonça vers la foule
et écarta les guerriers stupéfaits. Il se mit devant le Sangheilis et
baissa la tête.


- Je veux servir l'Alliance. Pour le Grand Voyage.

- Tu as l'air bien renseigné.

-
Vos frères sont venus de nombreuses fois tenter de nous convaincre.
J'étais toujours le seul à les écouter, émerveillé. Je n'en puis plus de
vivre avec des idiots et des hérétiques. Je veux vous suivre.


Les
Sangheilis s'écartèrent et Chacall grimpa dans le Phantom qui s'éleva
en l'air afin d'être intouchable des armes des brutes et qu'ils ne
puissent pas s'y accrocher. De son perchoir, le jeune guerrier ne manqua
pas une miette du massacre de sa tribue par les élites, épaulés par le
Phantom. Les brutes tuèrent de nombreuses élites, de façon à ce qu'à la
fin du carnage, il ne reste que l'Ultra et 4 Minor encore debouts, mais
la puissance de feu avait fait la différence cette fois, les
mitrailleuses à plasma du Phantom que les unggoy maladroits maniaient
avaient fortement joués dans la bataille.

Les survivants se
hissèrent dans le Phantom, aidés par Chacall, qui resta muet. Des larmes
coulaient sur ses joues crasseuses. Des lames de rage.



******

**M**


Dernière édition par Chacall le Sam 29 Oct - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Chacall

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1241
Age : 21
Camps : Je sers l'honneur des brutes, je sers la loi du carnage mais je ne sers plus les Hiérarques, je sers l'Alliance mais pas la folie, je suis le nouvel idéal Covenant !
Localisation : Doisac
Devise : Si je devais être le dernier, je serai le pire...
Date d'inscription : 20/04/2009

Caractéristiques
Classes: Infanterie
Médailles: Victorieux d'un coup d'Etat.
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Chacall V2   Sam 29 Oct - 20:28

N.B : Le message précédent ne concerne que la jeunesse de Chacall. Je retracerais bientôt son histoire au fil des rp dans un bref résumé jusqu'à son accession au pouvoir. Merci de ne pas poster.
Revenir en haut Aller en bas
 
Chacall V2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Halo :: Avant RPG :: Présentations :: Présentation Inactive :: Alliance Covenante Unifiée :: Jiralhanae (Brute)-
Sauter vers: