RPG Halo
Bienvenue sur RPG Halo!

N'hésitez pas à vous inscrire ou vous connecter si vous êtes déjà un membre du forum.

Si vous avez des questions, contacter les Administrateurs à l'adresse suivante : rpghalo@gmail.com

Ou sinon rejoignez nous sur notre page Facebook Rpg Halo



UNSC, ONI, Alliance Covenante Unifiée ou Rebelle ? Choisissez votre voie et combattez pour votre cause.
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Daisy-230

avatar

Féminin
Nombre de messages : 193
Age : 22
Devise : La conscience c'est encombrant... Et l'âme n'est qu'une conscience : un frein...
Date d'inscription : 26/08/2011

Caractéristiques
Classes:
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Ven 2 Sep - 3:10

Daisy écouta attentivement ce que lui dit le général. Elle était donc maintenant officiellement disparue au combat et officieusement, elle devait participer à une mission top secrète. Elle faisait maintenant partie de leur équipe, tout du moins pour le temps de la mission. Il voulait que Daisy travaille en équipe et non en solitaire, c'est ce qu'elle faisait d'habitude sauf si ça devait mettre en péril sa mission. Ensuite le spartant, qui était immatriculé 112, leur expliqua avec plus de détails leur mission. Attaquer une base souterraine où les rebelles créent une arme très puissante, ça avait tout bonnement l'air d'une mission suicide, surtout avec juste trois spartans. Enfin bon, elle ne dit rien, ce n'était pas sa première mission difficile et pour le moment elle avait réussit à survivre tant bien que mal. Rechargeant son fusil à pompe, elle le rangea sur son dos puis prit son fusil d'assaut dans les mains changeant le chargeur. Elle était fin prête pour l'assaut de la base. Elle se demandait comment ils allaient procéder, s'ils devraient se séparer, visiblement non mais elle ne savait rien des manières d'agir de cette équipe sur le terrain...

-"Par contre général, si jamais on venait à se séparer volontairement ou non, je tiens à vous prévenir que ma radio est HS donc ça risque de compliquer un peu les manœuvres.

Essayant une nouvelle fois de faire fonctionner sa radio, cette fois un son très aigüe en sortit lui vrillant les oreilles. Elle l'éteignit en soupirant. Tant pis, elle devrait faire sans. Elle observait les deux spartans, ils semblaient se faire passer un journal qui avait l'air important et le général avait deux cartes, dont une qui avait des informations que l'autre n'avait pas, surement une carte volée aux ennemis pour trouver leurs bases secrète.
Revenir en haut Aller en bas
Chacall

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1241
Age : 21
Camps : Je sers l'honneur des brutes, je sers la loi du carnage mais je ne sers plus les Hiérarques, je sers l'Alliance mais pas la folie, je suis le nouvel idéal Covenant !
Localisation : Doisac
Devise : Si je devais être le dernier, je serai le pire...
Date d'inscription : 20/04/2009

Caractéristiques
Classes: Infanterie
Médailles: Victorieux d'un coup d'Etat.
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Ven 2 Sep - 10:50

Le COM de Chacall bipa indiquant qu'il pouvait rejoindre darktanus. Il fit signe au reste des troupes de se mettre en route et la petite armée qu'il avait rassemblé entre temps s'ébranla. Il avait envoyé quelques escouades rassemblés les unités éparpillés dans les plaines sans chef afin de les redirigé vers la DCA. Il fallait l'erradiquer une bonne fois pour toute, sinon le quota de pertes acceptables exploserait littéralement. Néanmoins les pertes ennemies étaient aussi terribles surtout pour les Humains, moins présents sur la planète que les Sangheilis et qui avaient durement encaissés les premiers assauts en attendant que les Sangheilis réagissent.

Il n'y avait eu très peu de contre-offensive et même la présence de Démons n'avaient pas empeché la prise de la DCA-1 et la destruction de nombreuses installations. La mission malgré l'absence de renforts pour l'instant était une réussite et l'attaque éclair un brillant succès. Seulement cette DCA leur donnait du fil à retordre et la bataille pour la conquérir durait déjà depuis presque un jour.

Chacall n'avait pas combattu aussi hargneusement depuis bien longtemps et cela lui rappela de nombreuses batailles qu'il fit dans le passé, la nostalgie l'éprit et le bonheur de répandre le sang Sangheili et Humain n'en serait que plus grand.

Il se mit donc en marche avec sa petite compagnie, montant dans un Spectre conduit par d'autres brutes. Ils rallièrent rapidement la position de Wolphorus en rayant tout signe de vie ennemi sur leur passage défigurant encore plus les anciennement paisibles plaines de Sangheilios devenant des ruines fumantes, saccagées et défigurées par les fusillades et bombardements d'artilleries lourdes.

Ils arrivèrent à la position de Wolphorus, en retrait de la bataille et bien gardée et Chacall sauta du Spectre relachant la tourelle tandis que ses troupes cadrillaient la zone et se préparaient à rejoindre la bataille. Chacall écarta une brute qui lui gênait le passage et se rendit de son pas lourd en face de Wolphorus.

- Quels sont les nouvelles du front, Capitaine Wolphorus ?

Chacall retira son casque endomagé et le posa sur un rocher avant de prendre la gourde d'une brute et de mettre de l'eau sur ses plaies.

- J'espère qu'elles sont bonnes, la majorité de nos forces sont concentrées ici, Wolphorus, et vous les avez eu entre vos mains quelques temps, j'espère une... amélioration.

L'immense brute qu'était Chacall se désaltéra avant de poursuivre.

- Si la flotte ne donne aucun signe de vie nous allons devoir changer nos plans.
Revenir en haut Aller en bas
Wolphorus
Conseiller Jiralhanae/Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 20
Camps : Nouvelle Alliance.
Localisation : Sur la ligne de front.
Devise : Les guerres s'enchaînent, les rancœur d'antan refont surface... Mais l'âme du guerrier elle... Reste éternelle.
Date d'inscription : 16/04/2010

Caractéristiques
Classes: Membre du Conseil
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Ven 2 Sep - 15:36

Wolphorus était en plein millieu des combats, les loyalistes et les séparatistes se battaient avec acharnement. les éxplosions fusaient partout, les coups de feux et les cris retentissaient sur tout le champ de bataille. Le capitaine ultra fesait feux sur un sangheili, les salves de grenades percutaient l'armure de l'élite, celui-ci prit la brute pour cible et fonça vers elle. L'élite donna un coup de crosse à Wolphorus ce qui le désorienta, il essaya de vite reprendre ses esprits mais l'élite enchainait les coups. Le capitaine ultra se resaisissa et bloqua le dernier coup du sangheili, il riposta avec une droite qui fit reculer l'élite d'un pas, ensuite la brute mit à terre l'élite d'un coup de pied. Wolphorus se jetta sur l'élite au sol et le martella de coups de poings, L'armure du sangheili cèda vite grâce aux pointes sur le gantelet de la brute. En pleinne furie le capitaine ultra frappa le sangheili d'un coup de poing qui défonça le casque de l'élite, néenmoin le sangheili tenta de sauver son honneur en activant le détonateur du grenade à plasma sur sa ceinture, il agrippa Wolphorus qui parvint quand même à se dégager et à se décaler pour ne pas mourir sur le coup. La grenade explosa envoyant la brute valser un peu plus loin, l'armure du capitaine ultra était pratiquement détruite seul son casque était simplement noirsit. Wolphorus se releva bléssé, il s'écarta un peu de l'endroit de l'explosion de la grenade, deux autres brutes l'accompagnèrent et un médecin le força à se retirer du combat.

Il était maintenant assis contre un prowler accompagné du toubid et de deux brutes, soudain un groupe de brutes arriva, ils s'écartèrent et le grand hiérarque s'avança vers le capitaine ultra.

"Quels sont les nouvelles du front, Capitaine Wolphorus ?"

Wolphorus se leva en signe de respect en vers le grand hiérarque.

"J'espère qu'elles sont bonnes, la majorité de nos forces sont concentrées ici, Wolphorus, et vous les avez eu entre vos mains quelques temps, j'espère une... amélioration."

Wolphorus réfléchissa à sa réponse, mais Chacall reprit après s'être désaltéré.

"Si la flotte ne donne aucun signe de vie nous allons devoir changer nos plans."

Noble hiérarque il n'y a aucun changement, nos troupes sont toujours en combat rapproché dans la DCA, les forces du CNSU tiennent fermement la position. Je n'ais pas été capable de prendre cette DCA pendant votre absence pardonnez moi hiérarque.
Revenir en haut Aller en bas
L'Arbiter

avatar

Masculin
Nombre de messages : 456
Age : 23
Camps : séparatiste
Localisation : sur le champ de bataille
Devise : seul la mort met fin a un combat!
Date d'inscription : 17/02/2010

Caractéristiques
Classes: Sangheili Ultra
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Ven 2 Sep - 20:04

-Le chef a bouger la non?

-Essaie de le réveiller alors.

Sa tète était lourde dans son casque intégral, on aurait dit un mauvais rêve pourtant Akeron ressentit très bien les tapotements sur son casque, son HUD apparu doucement devant ses yeux lui fessant mal comme une forte lumière qui bous brûlerai les yeux alors que vous vous réveillez. Mais il reconnu très bien ce qui était devant lui. Avant que le sangheili minor essaie de le secouer il fit un bon et lui sauta dessus pour le plaqué a terre en levant la main, le jeune, paniqué mit ses bras devant lui pour se défendre. Son coéquipier n'osa pas braquer son arme sur le sangheili ultra. Akeron se releva, regarda le deuxième et remarqua l'absence de poids que signifiait d'habitute la présence de son fusil a pompe dans son dos.

Alors que les minors se calmaient Akeron regarda autour de lui, il semblait être sur les hauteurs d'un canyon, loin devant lui de la fumée s'élevait de ce qu'il estimait être les positions des DCA. Derrière lui, des champs et a l'horizon une cité de Sanghelios. Il saisit la main du jeune et le remit debout. Qikost était haut dans le ciel, il devait donc être près de midi, voir même c'était le début de l'après midi.

-Depuis combien de temps suis-je ici....

-Monsieur?

-Comment me suis-je retrouvé ici, minor? Je devrais être au combat. Répondit t'il avec impatience.

-Nous, on vous a récupérez a la DCA 3, on vous a vu en train de donnez des ordres dans tous les sens et on engin humain a quatre roues a explosé près de vous et des morceaux d'acier on percuté votre casque. En premier lieu ça a mit une panique pas possible, on a compris que vous étiez assommé, on vous a transporté en sécurité et un officier nous as chargez de dirigez des tirs de mortiers a longues distance sur les Jirhalanaes.

-Donc vous avez fuis le combat?

-Bien sur que non commandant! On cherchais un bon poste d'observation c'est tout... C'était les ordres tels qu'on les a reçu et puis ça bardais trop la bas. Le bataille dure depuis un jour et les combats sont toujours aussi féroce!

-Attendez, j'étais KO depuis plus d'un jour?!

Akeron baissa la tète. Il tacha de garder son calme, et regarda les fumées au loin. A ce stade il devait y avoir des centaines de morts là bas, peux être plus. Si l'ennemi avait pris l'avantage c'était encore plus catastrophique, Akeron n'imaginait pas une Sangheilios sous contrôle Jirahlanae, rien que cette pensée le mettait dans une rage terrible. Il fallait retourner au combat et dans les plus bref délais. Il regarda un des minors utilisé une radio pour désigner les cibles a l’artillerie sans doute poster dans la ville a L'est du canyon. Skyros. Akeron était déjà venue, c'était une cité magnifique, et si les DCA tombait, le combat se poursuivrait sans doute dans cette ville.

-Alors minor, quelle est la situation aujourd'hui? Nous perdons?


-Eh bien, on se bat pour garder les DCA sous notre contrôle...

Vous êtes posté ici depuis, un jour, et vous avez une radio avec vous, est ce que vous vous foutez de ma gueule ou est ce que vous avez de mieux a me dire?

Le minor contrarié tacha de se remémorer ce qu'il avait entendu et retenu.

-D'accord ultra, des escarmouches on éclaté un peu partout sur le sous-continent mais le plus gros engagement reste concentré sur notre ligne de DCA. Mais si l'ennemi réussit a nous faire plier ils pourront créer une tète de pont efficace et nul doute que leur prochaine cible sera Yermo, s'il détruisent l'école de guerre ce sera une catastrophe.

-Il y a plus catastrophique que la destruction d'un monument et d'une de nos prestigieuses académie militaire soldat, pouvons nous toujours tenir les DCA?

-Eh bien on a perdu le contact avec Les DCA 2 et 3 mais la 1 tiens toujours d'après ce que sais, mais elle ne doit plus être opérationnel a 100%. On as laissé sa défense aux humains mais le haut commandement rassemble autant de troupes que possible pour détruire l'envahisseur.

-Quand seront t'il ici?

-Ils sont déjà arrivés.

Le minor lui désigna l'entrée du canyon et il eut le coeur gonflé de soulagement. une colonne blindé constitué des chars revenant, apparition et des dizaines de Shadows commençaient leur traversé a travers ce bout de rocher pour rejoindre le terrain déchiré par la guerre et la mort des DCA. Akeron ne tenait plus en place et prit la crosse de son épée en main. Le minor le regarda d'un drôle d'air.

-Vous ne comptez quand même pas retournez la bas?

-Pourquoi je ne le ferais pas?

-Parce que vous vous rendez compte que vous ne reviendrez sans doute pas.

-Petit Vaurien, ici il est question de Sangheilios, je n'y suis pas née dessus, pourtant est ce que tu crois que cette planète n'est pas importantes pour moi? Elle mérite de vivre, même si elle traverse cet enfer, nous la délivrerons pourtant malgré toute attente, tu est peux être qu'un minor, mais tu comprendra un jour mes paroles.

Le soldat soupira puis prit son pistolet et un émetteur radio et lui tendit.

-Prenez ça alors, vous avez besoin d'une arme a feu et pensez a nous indiquez les cibles, qu'on réussissent a touchez quelque chose.

L'ultra empoigna le tout en remerciant le minor et parti rejoindre la colonne en contrebas. Les véhicules avait était peint en rouge avec des symboles tribaux pour inspirer la peur aux ennemis et leur inspirer une défaite imminente. Akeron stoppa un pilote de Shadow et grimpa sur le pont du véhicule pour s’asseoir a coté du mitrailleur, un major domo.

-Vous venez versez le sang a nos cotés frère Ultra? Lui demanda t'il

-Non seulement pour ça mais pour les faire partir d'ici, Sangheilios s’abreuvera de leur sang ce soir. Nous allons gagné cette bataille camarade, croyez moi.

Le shdaow repris sa place dans la colonne,les sangheilis étaient de nouveau prêts a porter le combat contre leurs ennemis.


[hrp/ Bon voila j'ai décidé de mettre un post pour faire aux moins participer les sangheilis qui ne sont pas très actif malgré que ce soit leur monde qui est attaqué]
Revenir en haut Aller en bas
Xenar

avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 21
Camps : Jiralhanae Dissident
Localisation : Partout et nul part...
Devise : Le Chaos est un salut!
Date d'inscription : 21/06/2011

Caractéristiques
Classes: Leader temporaire des Dissidents.
Médailles: /
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Ven 2 Sep - 20:39

Xenar avait rejoint son "escouade" provisoire de grognards, il déposa les munitions au sol, approvisionna l'escouade, et d'un bref signe de tête, les Grognards comprirent que c'était le nouveau chef d'escouade, il prit ensuite le canon à Combustible et pilonna la position de la DCA aux côtés des Unggoys.

Quelques instants plus tard, un ordre retentit, une réorganisation des troupes était ordonnée pour attaquer une fois pour toute la DCA. Xenar ordonna à son escouade de le suivre et d'aller vers la position de rassemblement du gros des troupes.

Arrivé là-bas, Xenar chercha Wolphorus à travers le petit groupement de soldat croyant que c'était toujours lui qui dirigeait les opérations et ce malgré la présence d'Alork, il le vit parler à un autre Jiralhanae, loin de lui l'idée qu'il s'agissait du Hiérarque, il se sentait d'humeur à irriter son supérieur "favoris" en voulant lui montrer qu'il était toujours en vie et toujours aussi envahissant et chiant, il s'interposa entre les deux individus, limite en poussant de l'épaule le Hiérarque et ne faisant comme-ci il n'existait pas, il s'adressa à Wolphorus:

"C'est pas trop tôt! On se fait déglinguer sur le front! J'espère que t'a une bonne raison de rassembler les troupes, sinon je t'explose la face! Vu?!"

Il avait eu une envie de gueuler, et il venait de le faire, ne se souciant pas qu'il venait de hurler sur son supérieur devant le Hiérarque.
Revenir en haut Aller en bas
Chacall

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1241
Age : 21
Camps : Je sers l'honneur des brutes, je sers la loi du carnage mais je ne sers plus les Hiérarques, je sers l'Alliance mais pas la folie, je suis le nouvel idéal Covenant !
Localisation : Doisac
Devise : Si je devais être le dernier, je serai le pire...
Date d'inscription : 20/04/2009

Caractéristiques
Classes: Infanterie
Médailles: Victorieux d'un coup d'Etat.
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Sam 3 Sep - 11:25

Noble hiérarque il n'y a aucun changement, nos troupes sont toujours en combat rapproché dans la DCA, les forces du CNSU tiennent fermement la position. Je n'ais pas été capable de prendre cette DCA pendant votre absence pardonnez moi hiérarque.

Chacall jeta violemment la gourde au sol mais son expression resta assez détendue et zen. Ils avaient 3 heures pour prendre les positions ennemies à la base. Cela faisait 5 jours qu'ils avaient échoués, mais ils avaient réussis à débarquer un grand nombre de troupes et la bataille était devenue terrible pour les deux camps, les Loyalistes approchaient d'une grande cité Sangheili et ceux-ci se battaient avec hargne pour ne pas qu'ils y entrent. Chacall respectait ceci mais il en riait également. Il finirait par rentrer, quelque soit les pertes. Il allait détruire tout symbole de cette race de sous-fifres.
Il allait parler lorsqu'une jeune brute s'interposa et bouscula légèrement Chacall qui ne réagit pas au début, ne croyant même pas que quelqu'un aurait osé faire ça. Il fallait dure que la stature imposante et l'armure noire et rouge balafré et couverte de signes tribaux se distinguait des autres brutes, mais celle-ci semblait... spéciale. Elle était de dos et Chacall ne voyait pas son visage tandis qu'il parlait comme à une merde à Wolphorus. Vu l'apparence du dernier arrivant il ne devait pas être très gradé, et il menaçait Wolphorus.

Chacall garda le silence comme la plupart des brutes présentes qui sentaient la tension monté d'un cran. Lorsque la jeune brute voulut se retourner pour certainement repartir, Chacall était en face de lui l'expression sombre et morose. Il connaissait cette brute. Il en était sur, il n'avait pas le temps de farfouiller dans sa mémoire mais il avait vu sa tête quelque part et cette arrogance dégoutante d'orgueil. Quoi qu'il en soit, il fallait le remettre à sa place et Chacall allait s'en charger. Sans attendre que Wolphorus ne réagisse ou même la jeune brute qu'il avait en face de lui, Chacall n'eut qu'à tendre son bras massif pour attraper la tête de la brute par derrière et lui asseiné un violent coup de boule avant de garder son front collé contre celui de l'autre, le fixant avec un regard de dément.

- Ecoute-moi bien, sac à foutre, tu te permets de me bousculer, et tu insultes ton supérieur qui en plus de cela est l'un de mes favoris...

Chacall relâcha la brute et sortit son spiker dont il essuya les lames ensanglantée sur l'armure de la brute insolente.

- Ces lames ont tués de toutes les races, et même de mes frères de meutes, je n'hésiterai pas à recommencer pour me débarrasser de troubles-fêtes... Wolphorus ! La prochaine fois que ce sous-fifre te manque de respect n'hésite pas à lui faire bouffer la merde qu'il crache, je crois qu'il aurait bien besoin d'une leçon de vie en communauté...


Chacall s'approcha de la brute et lui donna une petite tape sur l'épaule, le genre de tape qui ferait voler un Humain.

- Bienvenue dans la meute. Xenar.

Il avait enfin mis un nom sur cet enfoiré. Oui, il le connaissait. Il partit suivis d'un paquet de brute et ramassa son casque au passage, puis se tourna vers Wolphorus avant de partir :

- Nous allons submerger la DCA et établir une tête de pont, il faut ensuite franchir les canyons pour accéder à la cité. Lancez une contre-offensive de front, moi et les troupes de Darktanus nous allons les prendre à revers sur le flanc droit afin de les écraser. Il faut envoyer nos Maglekolos sur le flanc droit et ils seront coincés.
Revenir en haut Aller en bas
Xenar

avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 21
Camps : Jiralhanae Dissident
Localisation : Partout et nul part...
Devise : Le Chaos est un salut!
Date d'inscription : 21/06/2011

Caractéristiques
Classes: Leader temporaire des Dissidents.
Médailles: /
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Sam 3 Sep - 12:15

Il n'attendit la réponse de Wolphorus qu'il commença à partir, malheureusement, il fut agrippé par une main assez forte et massive, il pu alors voir l'immense Jiralhanaes qu'il venait de bousculer, il allait répliquer mais il se prit un violent coup de boule qui le sonna fortement. La brute laissa son front collé contre le sien, un regard meurtrier pouvait être senti, Xenar le sentait, il n'en détourna pas moins le regard et il fixa son agresseur dans les yeux, il s'exprima d'une manière autoritaire, un ton de voix violent sortit de sa bouche, le genre de ton que Xenar n'aime pas lorsque l'on s'adresse à lui.

- Ecoute-moi bien, sac à foutre, tu te permets de me bousculer, et tu insultes ton supérieur qui en plus de cela est l'un de mes favoris...


Xenar s'arrêta sur la fin de la phrase... Il aurait bien aimé dire ce qu'il pensait, mais il n'en fit rien, il se contenta seulement de penser.

"Wolphorus? Un favoris? Peuh!"

L'assaillant de Xenar venait de relâcher sa poigne, il prit ses Spikers, Xenar hésita à prendre les siens, mais il se dit que ça ne ferait qu'empirer la situation actuelle.
Il les essuya sur son armure, Xenar voulu riposter en lui envoyant un poing, mais il n'y fit rien non plus.

- Ces lames ont tués de toutes les races, et même de mes frères de meutes, je n'hésiterai pas à recommencer pour me débarrasser de troubles-fêtes... Wolphorus ! La prochaine fois que ce sous-fifre te manque de respect n'hésite pas à lui faire bouffer la merde qu'il crache, je crois qu'il aurait bien besoin d'une leçon de vie en communauté...

Xenar était en train de subir une épreuve de force morale à la vue des évènements se déroulant, voulant à tout prix déchainer sa haine face au Hiérarque, ignorant bien évidemment toujours qui il était.
Ce qu'il n'apprécia pas c'est le nom que la Brute lui donna... "Sous-fifre".

"Moi un sous-fifre?! J'y crois pas qu'il ose dire ça!"

Il lui envoya une tape à l'épaule et lui adressa de nouveau la parole:

- Bienvenue dans la meute. Xenar.

Xenar était ébahit! Comment pouvez t-il connaitre son nom? Qui était-il?Des questions filèrent à une allure folle dans sa tête, il se retourna alors vers Wolphorus, tête baissé, et attendit la réflexion de celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Wolphorus
Conseiller Jiralhanae/Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 20
Camps : Nouvelle Alliance.
Localisation : Sur la ligne de front.
Devise : Les guerres s'enchaînent, les rancœur d'antan refont surface... Mais l'âme du guerrier elle... Reste éternelle.
Date d'inscription : 16/04/2010

Caractéristiques
Classes: Membre du Conseil
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Sam 3 Sep - 17:06

Wolphorus avait baissé la tête devant le hiérarque car il n'avait pas réussir à prendre cette DCA, le capitaine ultra respectait beaucoup le grand hiérarque. Soudain Xenar apparut et lança une phrase qui déplaisait Wolphorus:

"C'est pas trop tôt! On se fait déglinguer sur le front! J'espère que t'a une bonne raison de rassembler les troupes, sinon je t'explose la face! Vu?!"

Le grand hiérarque redressa Xenar car delui-ci l'avait bousculé. Le capitaine ultra se redressa pendant que le hiérarque sermoné la brute "rebelle". Wolphorus s'approcha de Xenar et lui dit d'un ton amical:

Comme je le vois tu ne m'apprécis pas, je peux l'accepté mais je n'accepte pas qu'on me manque de respect. La prochaine fois que tu recommence Je te démonte, qu'il y ait la guerre, le hiérarque, ou bien tes collèges.

Le capitaine ultra ramasse son sabre grenade et écarta Xenar de son chemin en le poussant avec le bras. Wolphorus lança un message à toutes les forces loyalistes en présence:

A tout les combattants relancer l'assaut de front pendant que nos soldats lourd et les Maglekolos attaquent par le flanc droit, Le Hiérarque est de retour au combat, ne le déssevé pas.

Dès qu'il termina sa phrase l'assaut fut lancé les soldats crièrent en coeur et s'abatirènt sur les forces du CNSU, pendant que les Maglekolos et les escouades lourdes attaquèrent par le flanc droit. Wolphorus avait chargé avec le gros des troupes en plein milieu, tirant des salves de grenades qui percutaient les ennemis. Le capitaine ultra rangea son sabre grenade au dos et prit son marteau anti gravité à la place, la brute se jettait sur les ennemis les percutant avec son marteau qui les écrasés.
Revenir en haut Aller en bas
Xenar

avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 21
Camps : Jiralhanae Dissident
Localisation : Partout et nul part...
Devise : Le Chaos est un salut!
Date d'inscription : 21/06/2011

Caractéristiques
Classes: Leader temporaire des Dissidents.
Médailles: /
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Lun 5 Sep - 21:42

"Comme je le vois tu ne m'apprécis pas, je peux l'accepté mais je n'accepte pas qu'on me manque de respect. La prochaine fois que tu recommence Je te démonte, qu'il y ait la guerre, le hiérarque, ou bien tes collèges."


Xenar ne broncha en rien, il se contenta seulement de fermer les yeux, et de baisser davantage le tête. Il trouvait les paroles de Wolphorus pluôt agressive, et il y avait de quoi. Il ne ressentit ni de la haine, ni de la joie, ni aucune autre émotions à l'égard de Wolphorus, il attendit autre chose de la part du capitaine, mais celui-ci s'en alla et donna immédiatement les ordres:

"A tout les combattants relancer l'assaut de front pendant que nos soldats lourd et les Maglekolos attaquent par le flanc droit, Le Hiérarque est de retour au combat, ne le déssevé pas."

Xenar n'avait pas rêver, il avait bien entendu le mot "Hiérarque", il pensait que lorsque Wolphorus en avait parlé la première fois, c'était pour illustrer les choses, mais le fait qu'il en reparle une seconde fois dissipa les doutes de Xenar, ce qui lui amena à se poser quelques questions:

"Le Hiérarque?! Ce peut-il que cette immense Brute de tout à l'heure soit le Hiérarque? Cela expliquerai bien des choses... Excepté que celui-ci connaissais mon nom... Enfin, après tout, il s'est sans doute amusé à retenir le prénom de tous les soldats..."

Xenar parti immédiatement à la bataille, récupérant son groupe de Unggoy, et servant de soutiens à l'artillerie et également d'escouade éventuelle de démolition.
Revenir en haut Aller en bas
Juno Eclipse
Amiral de Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 366
Age : 27
Devise : On se doit de faire justice
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Mar 6 Sep - 0:24

HRP: Etant donné que certains font deux RP en même temps et que mon meilleur général est mort : je rejoins aussi /HRP

Juno se tenait loin de Shangellios avec son vaisseau amiral, elle était en salle de briefing avec son second et ses officiers tactiques.

Second: Les défenses de Shangellios sont quasi impénétrables, regardez.

La carte de la planète avec le réseau de défense orbital apparu.

"Vous avez oublié un détail : ce réseau n'est pas encore opérationnel, on pourrait donc faire un bond PRL en atmosphère loin de leurs DCA pour ensuite rejoindre le champ de bataille en phantom."

Second : Sans escorte ? C'est du suicide !

"On gardera nos croiseurs CCS et nos corvettes pour plus tard, un vaisseau amiral en atmosphère est très dur à dégommer, en particulier le notre. Les brouilleurs de signaux fonctionnent ?"

Second : Oui amiral, ils ne pourront pas cibler le vaisseau avec des ordinateurs, ils devront faire ça à l'ancienne.

"Parfais alors dans ce cas : allons-y !"

Le vaisseau amiral covenant de Juno Eclipse fit le bond PRL pour en ressortir dans l'atmosphère de Shangelios, après une chute d'une centaine de mètre il finit par se stabiliser au dessus du principal océan de la planète, plus près de la ligne de front qu'elle le pensait mais hors de portée de la DCA ennemie.

Suite à cette manœuvre audacieuse, des dizaines de phantom furtifs sortirent du vaisseau de Juno pour aller déposer des troupes fraîches sur le champ de bataille, non loin des lignes loyalistes, son phantom privé alla la déposer au niveau de la position de Chacall, Wolphorus et Xénar. Elle descendit de son appareil vêtue de son armure ODST modifiée, elle avait prit ses deux sabres katanas, son DMR et son fusil de sniper, elle avança vers les soldats loyalistes.

Arrivée devant eux elle ôta son casque qu'elle mit sous son bras et fit le salut militaire à Chacall en signe de respect pour son homologue loyaliste.

"Je pense que des renforts sont les bienvenus, alors j'ai décidé de venir moi même pour vous aider dans cette bataille, depuis la mort de mon meilleur commandant de terrain je sais que mes forces ici sont dans la débâcle, il est temps de remonter un peu le niveau."

_________________
Amiral Juno Eclipse
Revenir en haut Aller en bas
Marcus Jacob(Spartan 112)
Général d'Armée
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1917
Age : 24
Camps : UNSC
Localisation : Dans mon armure MJOLNIR
Devise : Spartan never die - they are just Missing In Action
Date d'inscription : 21/02/2007

Caractéristiques
Classes: Spartan
Médailles: Aucune
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Mar 6 Sep - 11:37

HRP : Juno on avait tous décidé que c'était finis les renforts sur Sangheilios

_________________
Spartan never die - they are just Missing In Action

Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Juno Eclipse
Amiral de Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 366
Age : 27
Devise : On se doit de faire justice
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Mar 6 Sep - 16:35

HRP: J'en aurait pas d'autres, c'est juste pour faire mon entrée sur ce RP, et il y a juste mon vaisseau avec son équipage /HRP

_________________
Amiral Juno Eclipse
Revenir en haut Aller en bas
L'Arbiter

avatar

Masculin
Nombre de messages : 456
Age : 23
Camps : séparatiste
Localisation : sur le champ de bataille
Devise : seul la mort met fin a un combat!
Date d'inscription : 17/02/2010

Caractéristiques
Classes: Sangheili Ultra
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Mar 6 Sep - 19:24

Les traces du combat se fessaient de plus en plus présente, les apparitions s'alignèrent a distance de sécurité et ouvrirent une première fois le feu. Akeron sourit en voyant ces dizaines de boulets a plasma fendre l'air tels des comètes, puis elles frappèrent la ligne loyaliste. A peine remis de ce premier déluge de feu, les revenants formèrent des groupes réduits et assaillirent l’infanterie, usant de leur bonne puissance de feu et de leur mobilité pour prendre l'avantage. Alors que les Jirahlanaes commençaient a s'organiser pour repousser ce nouvel assaillant les shadows commencèrent a se décaler du combat principal Akeron serra son pistolet et son épée.

-Pourquoi nous détournons nous du combat?

-Nous allons prendre a revers les covenants qui tentent de prendre le flanc droit de la DCA, nous leur avons réserver une surprise de taille pour mener notre charge.

Akeron vit des pieux en métal se déployer sur l'avant des shadows. Au sitôt cet image et le mot charge fit tilt dans sa tète, il sourit en voyant une méthode a l'ancienne prendre place. Le mitrailleur coupa l'alimentation de sa tourelle quand le zélote qui dirigeait l'ost l'ordonna puis les shadows boostèrent leur moteurs et prirent une accélération prodigieuse. Les loyalistes qui contournaient l'énorme canon furent contraint de tourner la tète en voyant ces véhicules et leur pilotes téméraires foncé sur eux, mais pris entre les sangheilis et les humains qui continuaient de défendre l'installation ils prirent trop de temps a se réorganisés et ce fut l'impact.

Les shadows perforèrent leurs lignes comme un flèche. Ils écrasèrent des dizaines de soldats grognards et embrochèrent plus de Jirahlanaes encore. Akeron vit son transport percuté une brute puis un couple de chasseurs, l'élan était tel que le transport les perfora tout les deux avant de s’arrêter net.

-Je vous emprunte ça. Akeron saisit la carabine a plasma qui était accroché au dos du major domo et commença a mitrailler un groupe d'unngoys. Le major domo s'en prit lui a une escouade de Jirhlanaes qu'ils décimaient sous les tirs de tourelles. Les compartiments s'ouvrirent et les sangheilis purent ouvrir les hostilités pour de bon. Les shadows ne servaient plus a rien pour l'instant et tout les hommes disponible se joignirent a la mêlée. Akeron put remarquer que la plupart d'eux était des vétérans armé pour le corps a corps et équipé en conséquence. la plupart portaient des épées a plasma et cutter plasma au bout de leur poignet mais d'autres utilisaient des armes plus exotiques comme des fusil a pompes humains. D'autres avaient rajouté des baïonnettes au bout de leur fusils et s'en servaient pour achever ceux qui n'avaient pas été brûler par leurs tirs de plasma.

Akeron cessa de tirer et se jeta du shadow pour faire face a une brute en armure tribale, un chef de meute qui entassait les corps de sangheilis devant lui en fessant éclaté son rire bestial. Akeron s'avança et vida le chargeur de sa carabine sur lui puis jeta son arme improvisé par terre. L'énorme chef agita son marteau et fonça sur lui pour lui donné un verticale. Akeron se baissa et déclencha son épée qui tailla le ventre de son adversaire en s'activant.

Loin d’être blessé gravement par cette attaque qui avait brisé son bouclier le Jirahlanae lui fonça dessus et Akeron ne put esquivé a temps la charge, il fut projeté plus loin et perdit son épée a plasma. La brute s'avança vers lui et leva sa masse pour l'écrabouiller, Akeron roula au dernier moment et trouva son épée sur le sol chaud. Il entendit le grognement bestial de son adversaire derrière lui. Akeron se releva et se tourna en donnant un coup vers son adversaire. Le Jirahlanae regarda bouche bée son marteau se coupé en deux, il ne lui restait qu'un vulgaire bâton. Akeron émit un rire méchant mais il le regarda et lui donna un coup violent avec ce qu'il restait de son arme. Akeron se retourna presque complément et tituba en sentant sa tète rebondirent dans son casque. La brute rit a son tour mais Akeron sourit et se retourna une nouvelle fois mais le coup qu'il donna sépara la tète de la brute de son corps, décapité, le corps s'écroula sur le sol.

Un zélote, sans doute celui qui commandait le groupe d'assaut donna une tape a Akeron pour ce fait d'arme. Mais les forces loyalistes se reformaient très vite et le combat n'était pas terminé de ce coté ci. On ordonna aux sangheilis de chercher des couverts et de mitrailler les forces ennemis, mais pris au corps a corps les ordres avaient du mal a se faire entendre. Tandis qu'Akeron abattait une autre brute il put récupérer un fusil a pompe

*Ah tu étais là toi, on dirais que je t'ais manqué mon petit*

Il s'avança et mit plusieurs balles dans la chambre de l'arme avant de retourner dans la cohue avec la ferme attention de tuer le plus d'ennemis possible.


Dernière édition par akeron fulmamee le Ven 9 Sep - 16:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jack Locke

avatar

Masculin
Nombre de messages : 146
Age : 19
Camps : Le mien
Localisation : Dans mon lit
Devise : Je les tue... Ca veut pas dire que je les déteste!
Date d'inscription : 02/07/2011

Caractéristiques
Classes: Tireur d'élite.
Médailles: Aucune
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Jeu 8 Sep - 9:56

"Radio : Drake reviens ici j'ai trouvé ce que je voulais. Oublie le phantom on pars à pied pour le moment."Entendis-je dans ma radio. Je croisa alors le Laser Spartan à mon Sniper situé dans mon dos, et je sortis du Phantom.

En sortant il aperçut Jack qui examinait sa carte sur une carcasse de Warthog fraîchement dépourvu des flammes qui l'entourait. Drake le rejoignit en marchant rapidement pour examiner avec lui la carte. Il fît signe à Daisy de s'approcher et il pointa du doigt un endroit de la carte.

"Bon maintenant que j'ai ceci je vous explique la mission. Les hauts dirigeants de l'armé et le conseil élite on découvert une base secrète appartenant au rebelle. Nous ne savons pas ce qu'il prépare mais c'est ce nous allons découvrir. Nous devons resté discret le plus longtemps possible et tout de même tué toute résistance ennemis. je crois qu'il essaie de construire une arme justement dans cette base situé sous nos pieds. Dans les notes que le journal de Master-Killer contient, il parle d'un prototype pouvant détruire un spartan d'un seul coup. Nous devons donc détruire cette base. L'entrée doit être à deux kilomètre au nord-est de notre position j'espère que vous êtes prêts puisque nous partons immédiatement. Drake je te confie le journal pour que tu puisse avoir la position exacte de l'endroit. Tu nous diras si tu vois des ennemis ou si l'endroit est calme."

Il saisit le journal en remettant mon casque tout en hochant de la tête.

"A vos ordres mon Général.

Il mit le journal dans une pochette libre situé sur ma ceinture. Il avait l’idée de le feuilleter pendant la route pour voir ce qui c'était passé pendant sa thérapie. Si il calculait bien... Ça devait lui faire 33 ans maintenant... Peut être 34... Le temps était passé si vite. Ils commencèrent leur marche quand le chef du groupe réclama d'un signe le livre qu'il avait confié précédemment à Drake. Il avait changer très vite d'avis à priori... Drake songeait au potentiel de destruction que possédait se prototype d'armement. S'il pouvait pénétrer le bouclier d'un Spartan et de le tuer en une seule balle... Sa puissance ne devait pas dépasser celle de ses balles chimiquement modifiés qui pouvait pénétrer le bouclier d'un Hunter. Mais le Sniper était déjà assez encombrant et les balles était pesante quand elle était chargé et réclamait plus de place dans le chargeur... Quand soudain Drake eu l'idée de vérifier l'état de santé du Général Sam-074. Il appuya sur une touche de son data-pad et il attendit la confirmation de Doggy pour lui parler.

"Doggy, j'ai besoin de toi pour accéder à la base de donnée en ligne du CSNU et vérifier l'état de santé actuel du Général Sam-074..."

"D'accord.......................... Son état est stable mais néanmoins, il est toujours dans le coma."

Drake coupa la communication et il continua sa marche vers le centre de commandement Rebelle.
Revenir en haut Aller en bas
Wolphorus
Conseiller Jiralhanae/Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 20
Camps : Nouvelle Alliance.
Localisation : Sur la ligne de front.
Devise : Les guerres s'enchaînent, les rancœur d'antan refont surface... Mais l'âme du guerrier elle... Reste éternelle.
Date d'inscription : 16/04/2010

Caractéristiques
Classes: Membre du Conseil
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Ven 9 Sep - 16:49

Les forces du CNSU reprenaient du terrain grâce à l'offensive mener par les véhicules sangheilis qui fesaient de nombreux morts mais pas assez pour repousser l'assaut loyaliste. Wolphorus était derrière une épave de prowler, il avait reprit son sabre grenade en main tirant sur tout les ennemis qu'il voyait. Le combat était de plus en plus intense chacuns étaient motivés, les prowlers prennaient pour cible les véhicules ennemis pour pas que l'infanterie soit exterminée. Wolphorus était concentré, il tirait sur les shadows, il réussit à endommager un des véhicules ennemis qui percuta une barricade envoyant ses occupants valsés mais ces derniers n'étaient que sonnés par le choc de l'accident. Le capitaine ultra prit pour cible les anciens occupants du véhicule, il tua un des élites, les autres se mirent à couvert derrière l'épave du shadow détruit par l'accident. Un des sangheili armé d'une carabine toucha Wolphorus au flanc de son casque, grâce au bouclier de la brute il ne fut pas toucher à la tête mais son casque était grâvement endommagé. La brute jetta une grenade en direction de l'ennemi pour faire diversion, il se mit à courir pour rejoindre le groupe de Xenar qui était acouvert derrière une barricade en train de tirer, un fois à côté du chef d'escouade Xenar, Wolphorus s'assis derrière la barricade, il retira son casque et l'examina.

Mon communicateur est HS...... Pourvu que la mémoire interne du casque ne soit pas toucher.

Il retira une petite disquette qui représentait la mémoire de son casque, celle-ci était intacte. Il regarda Xenar et lui lança:

Bon soldat tu sera mon relais pour transmettre les ordres ou les informations...... En gros tes un communicateur armé jusque au dents

La brute se mit à rire et remit son casque. Il posa le canon de son arme sur la barricade et il se mit à faire feux sur les quelques ennemis qu'il voyait.
Revenir en haut Aller en bas
Chacall

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1241
Age : 21
Camps : Je sers l'honneur des brutes, je sers la loi du carnage mais je ne sers plus les Hiérarques, je sers l'Alliance mais pas la folie, je suis le nouvel idéal Covenant !
Localisation : Doisac
Devise : Si je devais être le dernier, je serai le pire...
Date d'inscription : 20/04/2009

Caractéristiques
Classes: Infanterie
Médailles: Victorieux d'un coup d'Etat.
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Ven 9 Sep - 19:22

L'assaut se lança rapidement les troupes revigorées par la présence de Chacall qui avait bien pris la main politiquement et s'était assuré le soutien quasi total de ses troupes. Tout son pouvoir résidait en la confiance des brutes en lui et il connaissait la Meute par coeur. Il en avait été, il connaissait ses souhaits, ses désirs et ce qu'elle n'aimait pas. Il était de la meute tout en étant la meute, comme chaque membre en réalité des Jirhalanae.
Chacall enfila son casque endommagé en marchant entouré de ses soldats tandis que le groupe de Wolphorus se lançait à l'assaut bientôt imité par la division d'élite de Chacall, menée par leur fier Hiérarque dont l'armure luisait du sang de ses ennemis et était partiellement endommagée. Il avait l'habitude des longues batailles et il avait fait ses premières marques dans la grande histoire convenante sur Onyx mais avait déjà vécu de nombreuses batailles notamment contre le Flood par le passé. Il avait enduré toutes les souffrances morales et physiques. Il était certainement un des plus grands vétérans de guerre encore en vie de la Meute et en avait un certains prestige.
Chacall allait se jeter dans la bataille quand une voix féminine et peu commune l'interrompit. Il la reconnu immédiatement. Il se retourna vivement et fit face à la petite Juno Eclipse, ridicule face au géant de chair qu'était Chacall, et pourtant, ce dernier la considérait comme son égal. Elle lui adressa un salut militaire et Chacall s'inclina légèrement en signe de respect.

- Master Killer est en effet mort... Maintenant que vous le dites. Je n'avais pas surveillé son statut mais en effet il a été tué j'ai un rapport là-dessus... Par d'autres Démons. Le duel a été observé par plusieurs de mes snipers Kig-Yar qui en ont fait un enregistrement. L'Amiral vous le transmettra via une communication cryptée. Je suis heureux de vous retrouver Juno Eclipse, toujours là au bon moment... Vous nous avez beaucoup aider sur Onyx mais je ne crains qu'ici la situation soit désespérée. Ma flotte gigantesque est bloquée par celle du CSNU et je pense bientôt me retirer pour la rejoindre et détruire la flotte humaine ce qui ne devrait pas être trop difficile, pour le moment ils nous retiennent juste grâce aux vaisseau hybrides et Sangheilis mais avec le Supercroiseur que j'ai stationné ici on devrait en finir rapidement... Cependant je veux finir cette escarmouche.


Il se retourna et fonça dans la bataille, dégageant les unggoy sur son passage et tirant dans le paquet d'humains et d'élites qui venaient de débarquer. Chacall était à peine arrivé aux barricades humains quand des véhicules élites surgirent du flanc gauche et firent une violente contre-offensive. Chacall se jeta derrière une barricade humaine, écrasant un blessé humain par la même occasion afin de se protéger de violentes explosions. A priori ses artilleurs faisaient du bon boulots et il y avait déjà plusieurs cadavres de véhicules mais les troupes élites surentrainés foulaient déjà le sol directement en direction des troupes brutes. Les troupes d'élites de Chacall devaient les retenir pendant que l'autre groupe faisait le tour par le flanc droit : c'était primordial. Chacall beugla des ordres à ses hommes qui firent front face aux élites et commença un violent carnage dans les deux camps. Les energy sword faisaient de sacrés dégats tandis que les brutes cassaient parfois littéralement des élites avec leurs mains comme seules armes.
Chacall sauta la barricade et carnada des élites avec ses spikers avec insistances vidant plusieurs chargeurs en visant toujours la partie faciale du casque, la où le bouclier était censé être moins épais, en tuant plusieurs d'un headshot après avoir massacré leur bouclier. Une plus résistante lui donna du fil à retordre en esquivant ses grenades brutes qui dilapidèrent des épines partout faisant de gros dommages collatéraux et il lui fonça dessus, l'élite paniqua et ne sut quoi faire si bien que Chacall la percuta violemment d'un coup d'épaule la faisant valdinguer au sol avant de poser sa lourde batte sur son armure et de lui coller le canon du spiker dans la gueule avant de lui exploser littéralement le crâne.

Soudain un tir particulièrement violent vint heurter Chacall dans le dos qui tituba en avant, ses boucliers frétillants. Il se retourna lentement et découvrit une élite dont l'armure lui était familière... Un commandant SpecOps, unité réputée... Chacall lâcha ses spikers fumant et prit lentement son marteau, fixant avec gravité son adversaire.

L'élite avait un fusil à pompe humain mais Chacall sentait bien l'honneur propre aux Elites en ce guerrier et il devait avoir une energy sword sur lui, l'arme fétiche des élites. Cela faisait longtemps que Chacall n'avait pas combattu contre un guerrier aguéri, un adversaire de taille ! Il saisit fermement son marteau anti gravité qui était lui même recouvert de gravures et d'ornements massifs accentuant les dégats et l'esthétique. Il se jeta avec fureur sur l'élite, hurlant du cri bestial et rauque digne des brutes les plus meurtrières avant de tenter d'asseiner un violent coup de marteau. Le cas échéant, Chacall connaissait l'extrême dextérité des SpecOps et leur rapidité à dégainer et il se décala rapidement, prêt à esquiver ou contrecarrer tout coup d'energy sword. Il avait hâte d'en découvre avec le Sangheili et l'odeur du sang excitait son instinct meurtrier. Il ne serait pas venu pour rien !
Revenir en haut Aller en bas
L'Arbiter

avatar

Masculin
Nombre de messages : 456
Age : 23
Camps : séparatiste
Localisation : sur le champ de bataille
Devise : seul la mort met fin a un combat!
Date d'inscription : 17/02/2010

Caractéristiques
Classes: Sangheili Ultra
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Ven 9 Sep - 21:57

Akeron pouvait enfin faire ce qu'il savait faire de mieux, tirer avec son arme fétiche. Les dégats occasionné était impressionnant et de nombreux ennemis tombait le corps parfois coupé en deux sous le déluge de plomb. Akeron trouvait régulièrement des munitions sur des corps encore chaud et les ennemis ne manquaient pas mais pour l'instant ils se contentaient de venir sur lui pour se faire tuer bêtement. Il tua sa dixième brute et leva l'oeil sur ce qui se déroulait autour de lui,c'était devenu une énorme cohue. On voyait des sangheilis, Jirhlanaes humains et autres essayaient de s'étriper a coup de baïonnettes ou d'autres armes de corps a corps. Dans un tel combat c'était juste la chance qui vous permettait d'avoir la vie sauve et cette chance Akeron ne semblait pas en manquer.

Il repéra un Jirahlanae montant sur une tourelle d'un shadow abandonné sur le terrain. Akeron mit son fusil dans le dos et grimpa sur l’arrière du véhicule, avant que l'ennemi puisse utiliser le canon il lui lança une grenade qui se colla directement sur lui, elle se colla et le monstre hurla avant de se faire atomiser, et la tourelle avec. Des tirs de canon a concussion forcèrent Akeron a sauter sur la terre. La brute devant lui hurla et voulut lui ouvrir le ventre avec les lames de son spiker, Akeron le donna un crochet du droit qui sonna le monstre, il reprit son fusil a pompe dans une main et explosa la tète de l'ennemi d'un seul tir. Il pressa la pompe pour amener une nouvel cartouche et tira encore et encore.

C'est quand il eut tiré sa 8 cartouche que quelque chose attira son attention. Un Jirahlanae s'était comme lui, tracé un chemin sanglant parmi ses ennemis, il acheva un sangheili d'un tir a la tète. Au sitôt Akeron fit quelque pas vers lui et tira une fois dans son dos. Le puissant bouclier de son ennemi tint le coup mais l'impact le fit titubé. Akeron chercha une autre cartouche mais remarqua qu'il était en rade. Le Jirahlanae se retourna lentement et Akeron faillit s'étouffer en découvrant son armure.

Celle ci était semblable a celle que les chefs de meute sauf qu'elle portait des détails en or et de nombreux ornement fessait passé celle des autres Jirahlanae pour de la pacotille. Akeron avait déjà été informé des actions de ce colosse, il avait fait un coup d'état sur ses propres dirigeants et avait rassemblé les meutes de Jirahlanaes d'habitude si chaotique sous une même bannière. Il avait mené une grande victoire sur Onyx, ravagé des dizaines de mondes. Les sangheilis l'appelaient le maître des meutes. Il était Chacall, le nouveau chef des Jirahlanaes loyalistes.

Pendant le cours moment ou les deux adversaires se fixèrent une pensée vint a Akeron, une cible aussi importante ici... c'était une occasion inespéré, s'il pouvait vaincre cette brute le moral de ses troupes deviendraient plus faible qu'un unngoy unijambiste. Et la mort de leur nouveau héros pourrait donner un nouvel avantage pour les alliées humains et sangheilis. Mais Akeron faillit perdre tout contact avec la réalité quand il réalisa que la brute fonçait sur lui en lâchant un cri bestial. l'ultra faillit finir écrabouillé sous le premier coup de masse mais fit une roulade arrière un bon moment. Il saisit la crosse de son épée et donna un coup circulaire en l'activant mais l'énergie de la lame ne brûla pas un seul poil de Chacall. Akeron enchaîna alors les coups mais l'énorme masse l'obligeait a ne pas trop s'approcher pour ne pas se la prendre en pleine face.
L'un des seuls avantage qu'il put tirer était le poids de la masse, son adversaire la maniait efficacement mais sa lenteur lui permit de tailler une petite blessure sur son ventre, mais en retour il se prit un coup de la hampe de la masse dans le ventre, cela lui coupa le souffle et il eut du mal a stoppez l’enchaînement qui s'ensuivit, le champ énergétique fessant grésiller son bouclier il dut essayer une dernière tactique suicide. Tandis que Chacall levait sa masse pour lui porter un coup il coinça la pogne de son épée sur la hampe de la masse de Chacall pour lui faire risquer de couper son arme en deux, s'il tenait quelque chose. Akeron fixa le visage haineux de son adversaire en sentant la brute reprendre l'avantage de la force sur lui et lui envoya un violent coup de poing sur le visage. Il crut voir une petite gerbe de sang partir mais le coup qu'il reçut lui coupa la respiration et il baissa son épée. Il crut entendre un rire de la part de son adversaire, il grogna et se retourna a nouveau vers lui et le frappa a nouveau le visage. Cette fois la brute sembla amortir le coup avec beaucoup moins d'aisance mais la contre-attaque vint tout de même.

Alors que le bouclier d'Akeron l'avait protégé a la première attaque, cette fois ci il ne put rien faire, Chacall prit de l'élan et leva le poing sur son casque. Akeron sentit une intense douleur et valsa sur le sol quelque mètres plus loin. Son bouclier était brisé et des morceaux de casque s'était arraché sous la puissance du coup. Il avait l'impression qu'une comète l'avait percuté et que la douleur était présente partout dans son corps.

"Il faut que je me relève... je ne peux pas.... le laisser..."

Il pensa a Sangheilios, aux enfants, aux femmes de la planète, a tous ceux qui avaient besoin d'un protection, aux courageux guerriers humains et sangheilis dont ces derniers étant encore jeune mais qui pourtant s'étaient levé contre un envahisseur qui les menaçait d'extermination et dont la folie n'avait aucune limite. D'un coup il sentit une rage donné de la puissance a son coeur et a ses muscles. Il se releva lentement et titubant, tenant la crosse de l'épée fermement dans sa main. Il leva la tète vers Chacall, un de ses globes oculaires de son casque crachait des étincelles et son HUD ne lui était plus du tout utile maintenant. Il prit son casque a deux mains et le jeta par terre puis cracha du sang, une ligne de sang lui barrait le front et de nombreux bleus et ecchymose
marquait son visage mais il se tenait fier et droit devant son ennemi. Il ralluma son épée énergétique et fit une nouvelle fois face.

-Où on étions nous maître des meutes? Demanda t'il a son adversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Juno Eclipse
Amiral de Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 366
Age : 27
Devise : On se doit de faire justice
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Ven 9 Sep - 22:03

Juno recoiffa son casque.

"Ecouade ! En avant, en furtif, on doit tenter d'infiltrer la DCA pour y poser une balise de tir pour le super destroyer"

Elle commença a avancer avec ses hommes, mais une transmission arriva

Amiral Eclipse ! L'ennemi approche de notre base secrète sur shangellios !

"C'est ici que l'on a stocké l'anti-spartan ?"

Exact !

"Dans ce cas on bouge sur la position !"

l'escouade changea de cap et alla vers la base secrète rebelle sur shangelios

_________________
Amiral Juno Eclipse
Revenir en haut Aller en bas
Xenar

avatar

Masculin
Nombre de messages : 234
Age : 21
Camps : Jiralhanae Dissident
Localisation : Partout et nul part...
Devise : Le Chaos est un salut!
Date d'inscription : 21/06/2011

Caractéristiques
Classes: Leader temporaire des Dissidents.
Médailles: /
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Mer 5 Oct - 14:21

Xenar et son escouade était en train de pilonner le champ de bataille et les positions ennemis grâce à leurs canons à combustibles, tous retranchés derrière des barricades, ou quelconques choses pour se protéger, leurs salves destructrices atteignirent avec une certaine aisance de nombreuses positions retranchées Séparatistes et Humaines.

Cependant, malgré cela et le carnage ambulant causé par leurs tirs, Xenar s'ennuyait sérieusement, il avait beau être spécialiste en démolition... Tirer au canon à combustible n'avez rien d'assez jouissif pour satisfaire son instinct primitif de Jiralhanaes... De plus que rappeler des Grognards à l'ordre devient vite lassant.
Il s'apprêta à partir, à laisser son escouade et à désobéir aux ordres une nouvelle fois lorsque Wolphorus s'approcha de lui en courant, il sauta par dessus la couverture de Xenar, se baissa derrière celle-ci, et s'y appuya.
Il ne prit le temps de reprendre son souffle, qui s'exclama:

"Mon communicateur est HS...... Pourvu que la mémoire interne du casque ne soit pas toucher."

Il retira alors une petite puce, ou une disquette, Xenar ne savait pas ce que cela pouvait être exactement, mais c'était électronique, il n'avait donc aucune raison de s'y intéresser, il ne s'intéressa d'ailleurs pas plus que ça à la phrase prononcée par Wolphorus, et continua à tirer sur le champ de bataille, et avec un ton assez monotone... Il tira cependant à peine 2 barreaux à combustible que Wolphorus se mit à parler une nouvelle fois:

"Bon soldat tu sera mon relais pour transmettre les ordres ou les informations...... En gros tes un communicateur armé jusque au dents"

Un bref rire fut suivit de cette phrase, Xenar se baissa, il eut lui un simple sourire, il fut bref, mais il désigna parfaitement les pensées de la Brute. Il acquiesça d'un signe de tête, mis la main sur le communicateur du casque, mais avant d'activer celui-ci, il s'adressa à Wolphorus d'un ton assez neutre, mais en aucun cas agressif ou violent comme les autres fois:

"Quels ordres dois-je transmettre?"
Revenir en haut Aller en bas
Wolphorus
Conseiller Jiralhanae/Modérateur


Masculin
Nombre de messages : 528
Age : 20
Camps : Nouvelle Alliance.
Localisation : Sur la ligne de front.
Devise : Les guerres s'enchaînent, les rancœur d'antan refont surface... Mais l'âme du guerrier elle... Reste éternelle.
Date d'inscription : 16/04/2010

Caractéristiques
Classes: Membre du Conseil
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Jeu 6 Oct - 18:28

"Quels ordres dois-je transmettre?"

Wolphorus remarqua que Xenar lui avait répondus d'une manière neutre, c'était peut être le signe d'une amélioration de la relation explosive qu'ils partageaient. La brute ne s'atarda pas trop à pensé un détail dans se genre, il regarda la brute en fâce de lui, il réflichissa un long mommment. Les combats durés depuis longtemps sans qu'il y ait une amélioration, les ennemis ne reculaient pas, il y avaient beaucoups de pertes des deux côtés. Wolphorus n'aimait pas voir ses frères mourirent, personnes n'aimaient ça, alors il prit une décision.

Bon je t'emprainte ton casque

Sans attendre que Xenar accepte ou non il le retira rapidement de la tête de la brute, il enleva le sien et enfila celui de Xenar. Ensuite il commença à transmettre:

/Com/Loyalistes/:A tout les loyalistes içi le capitaine ultra Wolphorus et j'ordonne le repli immédiat des forces en présences à la DCA, point d'évacuation dans la forêt à l'arrière de la DCA. Terminé.

Il enleva le casque et le rendit à Xenar.
Revenir en haut Aller en bas
Tsukune aono
Major
avatar

Masculin
Nombre de messages : 181
Age : 26
Camps : UNSC
Devise : Ma balle touche toujours ça cible
Date d'inscription : 23/04/2010

Caractéristiques
Classes: tireur d'élite, ODST, ingénieur
Médailles: Aucune
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Ven 7 Oct - 12:30

Tsukune était toujours poster a la DCA 3 tuant a chaque fois qui se retournait pour voir les attaquants. Il était trop nombreux, il voyait ses frères d'armes tomber tous un part un. Cela fessait plus d'un jour que le combat durait. Depuis tous se temps il combattait avec épuisement. Il y avait des heures qu'il n'avait pas entendu quoi que se sois sur la radio. Et cela présageait rien de bon et il aimait vraiment pas ça. Le CSNU était peux être parti et avait oublier ou abandonner les hommes qui ne pouvais pas être sauver sans risque. Il secoua sa tête pour rejeter ses penser et chercha a contacter l'un des pelican qui on du arriver a la base de replis depuis longtemps.

COM: Ici le Sergent Tsukune je demande le rapport des troupe externe cela fait bientôt plus d'un jour que nous essuyons une attaque sur la DCA 3...

Rien, pas de réponse, juste un grésillement long sur la fréquence. Tempis il devait se sortir de la et vite. Il regarda quelque instant le ciel bleu remarquant les deux satellite qu'avait cette planète. Les quelques secondes lui fur une éternité, couper de cette guerre, il avait l'impression de sentir le vent souffler sur son visage et entendre les explosion et tire en son de fond. Soudain il aperçu des vaisseaux ennemi et remarqua que personne était dans la DCA 3.Ils avait tous oublier le ciel depuis qu'il combattait.

Tsukune: Ne lâcher pas cet position, placer des explosifs un peu partout mais suffisamment loin de la DCA 3 pour ne pas la toucher. Nienna Suit moi..

Il courut aussi vite qu'il le pouvait a l'intérieur de la DCA et Nienna l'avait suivit. Il se posta a ma DCA et visa tous les vaisseaux ennemi tirant le plus possible. Chaque tire fessait vibré le sol. Peux être que si les tire de DCA attirons l'attention des autres survivant du CSNU montrant que le combat continuait.

COM:C'est pas fini et t'en que nous seront en vie cela ne le sera pas alors soldat du CSNU montré leur que la liberté est notre arme et que rien ne va nous empêcher de la garder. ALORS COMBATER SOLDAT VOUS N'ETES PAS SEUL!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Chacall

avatar

Masculin
Nombre de messages : 1241
Age : 21
Camps : Je sers l'honneur des brutes, je sers la loi du carnage mais je ne sers plus les Hiérarques, je sers l'Alliance mais pas la folie, je suis le nouvel idéal Covenant !
Localisation : Doisac
Devise : Si je devais être le dernier, je serai le pire...
Date d'inscription : 20/04/2009

Caractéristiques
Classes: Infanterie
Médailles: Victorieux d'un coup d'Etat.
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Ven 7 Oct - 20:03

Chacall fonça avec conviction sur l'élite qui parut désorienté un moment. Il cru qu'il allait lui asseiner un coup fatal, un choc d'une puissance inouïe aurait balayé l'élite si elle ne s'était pas esquivée au dernier moment, une des lames ornant son marteau le frolant de peu, brassant l'air avec force.
L'élite ne tarda pas à tenter un coup d'estoc circulaire pour prendre la brute par surprise, mais Chacall recula légèrement et la lame fit grésiller son bouclier, enchaînant sur un coup rapidement, mouvant son arme impressionnante avec dextérité mais une certaine lenteur malgré sa force.

Sa lenteur handicapait légèrement Chacall qui, alors qu'il rammenait son impressionante arme vers l'avant se prit un léger coup sous le thorax, il ne sentit quasiment rien mais la coupure était belle et bien là et cet enflure l'avait touché. Il hurla de rage et donna un violent coup avec le manche de la masse dans le thorax de l'élite. Il souleva sa masse pour lui porter le coup fatidique, mais cette vermine coinça brutalement son épée dans l'interstice de son arme, créant un flot d'étincelle tandis que les deux composants chacuns d'origine Forrener rentraient en contact. L'épée allait devenir instable et le marteau anti grav de Chacall risquait de céder. Cependant il continua de forçer en montrant ses crocs à son adversaire, de la bave dégoulinant de sa gueule immonde et une rage meurtrière se lisant dans ses yeux. Il n'y avait plus d'honneur, plus de hiérarchie, plus d'Alliance covenante ni de Sangheili ou de Jirhalanae à cet instant. Il n'y avait que le besoin ultime d'anéantir son adversaire.

La situation ne se débloquant pas, il envoya un violent coup dans le crâne de son adversaire qui lui fit lâcher prise. Il émit un rire rauque entre la joie et la démence tandis qu'il essuyait un peu de sang coulant d'un de ses crocs, l'odeur de l'hémoglobine fraiche l'excitant ardemment.

- Je vais te réduire en miette...

L'élite se releva et lui asseina un nouveau coup avec cette arrogance malsaine qu'ont les Sangheili de se croire forts. Chacall grogna tandis qu'une giclée de sang volant de sa narine. Il saisit son casque et le balança au sol, des résidus de métals incrustés dans la joue laissant perlé du sang. Il ne sentait pas la douleur, submergé par la fureur. Chacall hurla et se courba légèrement, prenant de l'élan, avant de donner un violent coup dans le casque de l'élite, violente réplique. Celle-ci vola et tomba au sol lourdement tandis que Chacall ne riait plus. L'élite se tortillait au sol tandis que Chacall ramassait son spiker sur le sol. Il fit quelques pas en direction de son adversaire qui se relevait avec difficulté. Il devait avouer qu'il était coriace, le bougre. Seul des Démons lui avaient tenus tête aussi longtemps. L'élite retira son casque et imita Chacall et le lançant au sol. Ils avaient tous les deux le visage découvert et Chacall prit soin de graver dans son crâne chaque parcelle du visage de son adversaire. S'il réchappait de ce duel mémorable pour une élite, Chacall le retrouverait. Et l'écraserait.

L'élite ralluma son épée à énergie et lui lança une phrase pleine de suffisance. Où en étaient-ils ?

- Nous en sommes au dernier chapitre de ta vie, Sangheili. Prépare-toi à la lecture la plus sanglante que tu n'aies jamais connu...

Chacall tira en direction de l'élite, du moins il tenta : chargeur vide. Il hurla de rage et ramassa son marteau donc la hampe était légèrement ébréché. Il la brisa littéralement, la raccourcissant rendant ainsi l'arme plus maniable. Il la brandit avec plus d'aisance, l'ayant allégée et bondit sur son adversaire, lui asseinant un violent coup. Du moins il cru l'asseiner avant de se rendre compte que l'élite l'avait habilement dévié avec l'énergie sword, lui entaillant vilainement l'avant-bras provoquant un énorme cri rauque du colosse de chair. Il se pencha et donna un violent coup dans les jambes de l'élite, qui surprise tomba lourdement au sol avec un craquement sonore. Le fait qu'elle tente de se relever immédiatement indiquait cependant qu'elle n'avait rien de casser. Chacall bondit sur l'élite, la plaquant brutalement sur le sol et la rouant de coup. A la grande surprise de Chacall, cette dernière ne fut pas sonnée par le choc et lui répondit, lui asseinant deux trois crochets digne de ce noms. Du sang et de la bave coulaient sur le visage de l'élite tandis que Chacall martelait son thorax de coup. L'élite ne tiendrait pas très longtemps comme cela et elle le savait, elle lui donna un violent coup de pieds dans le torse qui envoya Chacall valser, il tituba en tomba en arrière. La force des jambes des Elites était impressionnante et Chacall avait sous-estimé son adversaire.

L'énorme brute se redressa et poussa un juron voyant son adversaire encore debout.

- Coriace... Ton nom seul m'évoquera l'espoir misérable de survie de ton peuple mais sa combativité est respectable, je dois l'admettre... Comment t'appelles-tu, vermine ?

Akeron Fulmam'ee était son nom, et la rage, la haine et l'honneur se lisait dans ses yeux alors qu'il répondait au colosse de chair, les mains ensanglanté par le carnage. Le champ de bataille se vidait de vie car seuls les cadavres restaient. Des groupes se battaient, parsemés, mais les Loyalistes se repliaient à l'insu de Chacall, si bien que les deux guerriers se retrouvèrent au milieu d'un champ de cadavre des deux camps. Une explosion énorme retentit dans le ciel tandis que la DCA recommençait à faire feu : ils avaient échoués. Chacall leva les yeux et vit un de ses croiseurs être réduit en miette sans avoir le temps de riposter tandis que le reste de sa flotte rejoignait peu à peu l'espace. Il devait partir s'il ne voulait pas croupir ici.

- Il est temps d'en finir...

Chacall fut coupé par une explosion monstrueuse et un bruit rauque parmi des bruits stridents. Il se courba par réflexe tandis qu'une pluie de métal s'abattait sur le champ de bataille. Une frégate brute salement amochée passait au-dessus d'eux, perdant la plupart de ses ponts en miettes et fonçant s'écraser sur la ville toute proche, une énorme explosion secouant le sol, mettant à terre Chacall qui se releva doucement, tandis qu'un épais nuage de poussière balayait la plaine subitement. La brute plissa les yeux, distinguant la silhouette de son adversaire. Un vrombissement sonore se fit entendre et un véhicule amoché passa à toute vlingue près de Chacall, des brutes à son bord. Ils se repliaient. Chacall serra les poings. Sa première défaite. Cuisante. Il avait fait d'énormes pertes à son adversaire et leur avait rappelé les douleurs et les horreurs de la guerre, sous un nouveau jour. Mais il avait échoué.

Il ramassa son casque couvert de cendre et l'épousseta tandis que la poussière recouvrait son armure comme tout les combattants présents. La surprise était passée et les fusillades, les dernières, reprenaient. Un petit cri retentit dans son dos et Chacall se retourna. Un grunt lui tendait un spiker avec des yeux de chiens battus, son respirateur était amoché et il respirait difficilement. Pitoyable chair à canon... Chacall saisit le spiker et acheva le grunt. C'est ce qu'il demandait, au fond. Il activa son communicateur et malgré les grésillement parvint à ouvrir une liaison avec ses officiers.

- Un repli ? Un repli hein ?! Bien. Nous en reparlons à bord de mon vaisseau mère. Nous nous retrouverons en orbite de Doisac pour un débriefing. J'ai beaucoup... à dire.

Un Phantom localisa Chacall via son message et il rejoignit rapidement la position de Chacall qui errait désormais parmi les débris, ayant abandonné son adversaire qui devait être aussi perdu que lui. Akeron. Ne t'en fais pas Akeron, il t'écrasera. Et les plaines, les villes, les femmes, les guerriers et les enfants de Sangheilios bruleront tous. Un jour ou l'autre.

Car cette Peur, est Votre fléau.
Revenir en haut Aller en bas
Tsukune aono
Major
avatar

Masculin
Nombre de messages : 181
Age : 26
Camps : UNSC
Devise : Ma balle touche toujours ça cible
Date d'inscription : 23/04/2010

Caractéristiques
Classes: tireur d'élite, ODST, ingénieur
Médailles: Aucune
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Dim 23 Oct - 12:31

Les tirs de DCA continuait faisant vibré le sols sous les pied de toute choses vivante étant autour d'elle. La chaleur du plasma se faisait ressentir de plus en plus. Et quelque minutes plus tard Nienna se remit au coter de l'ODST lui rapportant une bonne nouvelle pouvant être une mauvaise nouvelle aussi. Les troupes ennemi ce repliais... Tsukune n'arrivait pas a y croire son adrénaline était encore la a fait effet, le poussant a survivre a tous ou a fuir. Soudain un vrombissement passa au dessus de eux lâchant du feu et des morceau de métal. Sur le radar de la DCA une frégate passait juste au dessus et allât s'écraser plus loin sur un village. Ils voulaient faire une maximum de morts pendant leurs chutes. C'était son premier combat en étant aussi prés du front et il s'en était sorti vivant quelle chance il avait pensait t'il. La DCA laissait un bruit de métal chauffer et refroidissait au contacte de l'air après que les tirs sois stopper. Un souffle de cendre apparut d'un coup aussi vite que la mort pourrait l'emporter et se dissipa presque aussi vite. L'ODST sorti de la structure regardant le champ de bataille. Des mort et des blesser dans les deux camp. Cela avait été un vrai carnage, tous était épuiser. Certain se son même évanoui sous le relâchement du replis ennemi.

COM: Ils se replient. Je répète, ils se replient. Les troupes ennemies battent en retraite!!!!

Un éclatement de joie explosa dans les rang mais pas pour tous des élites pleurait regardant la carcasse de la frégate au loin. Mais le silence revient vite tous les guerrier et soldat regardait vers le village. Des ODST portait des élites blesser et l'inverse des élite aidais des ODST. Soudain Tsukune vie l'élite « Akeron » s'appelait il si ses souvenir lui joue pas des tours. Il allât le soulever l'aidant a tenir debout. Il était salement blesser.

Tsukune: Mettez les blesser dans la DCA et qu'on les soigne. Et 5 groupe de deux font des ronde derrière et sur la première ligne tuer les grunt survivant et les brute aussi mais garder les rapace en vie. Je veux savoir pourquoi il on envoiler aussi peux de troupes sur cette planète.


Puis une fois toute en place les blesser avec armes et munition aussi de réglet. Les problèmes n'était pas fini de leurs coté deux warthog était charger de munition pour le canon ghaust et le second était un warthog de transport mais seul des élites montèrent à l'arrière du véhicule. Et ils partirent en direction de l'épave tuant les survivant ennemi et aidant les blesser du village.

C'est eux qui vive le pire enfer....
Revenir en haut Aller en bas
Juno Eclipse
Amiral de Flotte
avatar

Masculin
Nombre de messages : 366
Age : 27
Devise : On se doit de faire justice
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Dim 23 Oct - 13:12

Juno qui n'avait pas eu le temps de récupérer sa technologie remonta dans un Phantom en direction de son vaisseau amiral qui effectua peu après un bon de sous espace au dessus d'un village Elite, le détruisant totalement au passage.

Second : Madame ? La technologie anti-spartan ?
"L'IA, a pu en télécharger les plans ?"
Second : Oui madame.
"Alors dans ce cas envoyez le code d'autodestruction à la base ! Nous pourrons refabriquer cette arme."

Le code fut envoyé, par la destruction de cette base rebelle elle s'était assuré que le CSNU ne toucherait jamais les spartans qui c'étaient affranchis de sa tutelle, bien qu'elle ai perdu quelque chose de précieux, maintenant qu'elle en avait les schémas techniques elle pourrait la reconstruire.

_________________
Amiral Juno Eclipse
Revenir en haut Aller en bas
L'Arbiter

avatar

Masculin
Nombre de messages : 456
Age : 23
Camps : séparatiste
Localisation : sur le champ de bataille
Devise : seul la mort met fin a un combat!
Date d'inscription : 17/02/2010

Caractéristiques
Classes: Sangheili Ultra
Médailles:
Armes / Véhicules:

MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   Mer 26 Oct - 19:29

Akeron se rendit compte trop tard que son adversaire avait récupérer son spiker. Mais l'arme étant déjà vide , aucune pointe dur de métal ne sortit du canon. Akeron souffla et avança vers lui pour le tuer d'un bon coup de lame, mais son ennemi fit quelque chose au quel il ne s'attendait pas. Il prit son marteau et brisa la hampe de manière a s'en servir plus facilement , avec sa force il pouvait la manier rapidement en plus de donner des coups puissant avec, ce qui lui donnait un certain avantage. Pourtant Akeron vit le coup venir d'un coup il dévia le reste de la masse et taillada le bras de Chacall par la même occasion mais ce coup ne fit que mettre le monstre dans un rage encore plus terrible. Un violent coup de représailles fit tomber Akeron a genoux, et il lâcha son épée encore, et Chacall en profita pour le plaqué a terre et le rué de coup mais Akeron sentait une haine monté en lui et il hurla de toute ses forces et colla plusieurs crochets dans la mâchoire et les deux adversaires ses mirent a cracher leurs sangs au visage, le sang de Jirahlanae avait vraiment un gout dégoûtant, quand on l'avait dans les mandibules.

Ils continuèrent ainsi a se débattre jusqu’à ce que Akeron donne un violent coup de pied avec ses puissantes jambes de Sangheili, le coup envoya son adversaire en arrière. Le sangheili se dit qu'il était toujours en top de sa forme, mais cela n'était pas vraiment exact quand il tacha de se relevé, il trébucha une première fois avant de prendre un fusil a plasma encore fonctionnel en main et de mettre Chacall en joue.

- Coriace... Ton nom seul m'évoquera l'espoir misérable de survie de ton peuple mais sa combativité est respectable, je dois l'admettre... Comment t'appelles-tu, vermine ?


-Mon nom... mon nom est Akeron Fulmamee, ce sont les dernières choses que tes oreilles de singes entendront...

A ce moment là sa vision s'affaiblit il tituba et entendit un son étouffé, ou peux être était ce juste la fatigue. Puis le ciel se déchira dans une explosion et un vaisseau Jirahlanae fonça droit vers la ville non loin. La DCA recommençait a tirer! Les forces alliés poussèrent une clameur et les ennemis commençaient le repli en se débandant. Akeron poussa un cri de joue et voulu achevé son ennemi avec une rafale de plasma mais au moment de tirer des morceaux en feu de frégates tombèrent devant lui et lui brouilla sa visibilité pendant un moment il poussa un cri de colère, le maître des meutes avaient réussi a s'enfuir et la victoire totale des sangheilis leur avait échappé de peu . Mais il y avait autre chose a faire maintenant, Akeron entendit alors un énorme bruit et vit la frégate ennemi s'écraser trop près de Skyros. Akeron tituba sous le choc il serra les doigts sur la détente et tira un coup sur le sol sans s'en rendre compte mais les larmes de rage coulait sur ses joues.

Il marcha et tacha de faire de son mieux pour sauver les blessées mais la plupart de ses tentatives aboutirent a un tir de plasma pour achever les pauvres hommes. Il trébucha a un moment et releva la tète pour voir un uniforme qu'il connaissait, l'odst Tsukune l'aida a se relevé et a rejoindre les autres sangheilis, Akeron arrêta une escouade de soutien et leur demanda un rapport.

-Dans l'ensemble ça va presque pour le deuxième groupe d'assaut, ils ont subis des pertes acceptables mais il y a de nombreux blessés et nous devrions les soignés au plus vite, vous même monsieur êtes salement blessé, vous devriez vous faire aidé.

-Donnez moi juste le stricte minimum, je dois inspecter la frégate qui s'est écrasé. Je dois prendre une revanche.

***


-Et ensuite qu'avait vous fait Fulmamee?


-Je vous l'ais déjà dit, nous avons rassemblé autant d'hommes valide et avons abattu les rescapés, sauf les derniers, je les ais coincé personnellement mais il m'ont promis que ce n'était pas fini, une deuxième flotte serait en train d’être assemblé. Et que bientôt ils reviendraient pour détruire entièrement Sanghelios.

Akeron était debout devant ses supérieurs en armure doré. Comme d'habitude les deux plus baraqué restait debout tandis que Skrex, le plus petit était assis sur un siège et gardait la main sur une fouille de rapport. Ce dernier avait toujours mis mal a l'aise Akeron, il lui donnait l'impression d'en dire moins que ce qu'il savait, et c'était sans aucun doute la vérité. Skrex fit une pause pour réfléchir a ce que Akeron avait raconté et ajouta.

-Qu'avez vous fait a votre "prisonnier"?



-C'est vraiment trop dur a devinez pour vous?

-Pas vraiment mais éclairé ma lanterne Fulmamee.

Akeron soupira et dit.

-J'ai laissé mes hommes s'occupé de lui, ils l'ont démembré et ont fait fondre son armure, a l'heure qu'il est ses morceaux doivent sans doute être accroché aux quatre coin de Skyros

Un des dévots grogna et s'approcha de lui. Son nom c'était Huldros, toujours grognon même quand il leur apportait une bonne nouvelle.

-Bon sang Fulmamee ce n'est pas la première fois que vous nous faite ce coup là! Quand vous avez des prisonniers, taché de les ramener en un seul morceau au moins une fois... Mais bon tachons d'oublié ce problème, vous voulez rendre un coup mortel aux Jirahlanaes?

-Evidemment que oui monsieur.

Skrex fit glissé un tablette holographique sur la table, Akeron s'approcha et la saisit dans ses mains, elle représentait une frégate.

-Le soulbearer?

-Oui nous avons une nouvelle mission a vous confier.

[Voir "opération Silencestrike" pour la suite ]





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Toc toc toc... Qui est là ? [Attaque de Sangheilios]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
-
» [talent] charge / attaque chargée / focus
» Chiens d' attaque de Nécromunda
» Hautebrande: Cérémonie des Sombrecoeurs ; Attaque du moulin
» [Event Jdr JcJ] L'Attaque du Donjon de Hurlevent !
» TonTon Symca Passe à l'attaque !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG Halo :: Autres-
Sauter vers: